Images : les sillons de ravines dans un cratère martien et Bart Simpson glacé dans un glissement de terrain sur Cérès

ravine martienne MRO HiRISE

La sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA a pris cette nouvelle photo (Clic pour agrandir !!!) des sillons laissées par des ravines sur les pentes d’un cratère givré de la planète rouge.

La sonde MRO a capturé l’image à l’aide de sa “caméra d’expérimentation scientifique haute résolution” (HiRISE), qui peut détecter des caractéristiques comme celle d’une table basse sur la surface martienne…

Selon Alfred McEwen, chercheur de l’HiRISE et professeur de géologie planétaire à l’université d’Arizona

C’est l’emplacement avec l’activité de ravinement connue la plus impressionnante dans l’hémisphère nord.

Les ravines sont actives en hiver en raison de la gelée du dioxyde de carbone, mais les hivers du nord sont plus courts et plus chauds que les hivers du sud, donc il y a moins de gel et moins d’activités de ravinement.

Par conséquent, les ravines du cratère sont tout à fait différentes des raies sombres connues sous le nom de “Recurring Slope Lineae” (RSL) ou infiltrations récurrentes d’eau liquide qui déposent temporairement des lignes près de l’équateur martien pendant les périodes les plus chaudes de l’année (exemples ci-dessous). Certains scientifiques estiment que les RSL sont des traces d’eau liquide salée, tandis que d’autres pensent que ce sont des glissements de terrain secs.

Un cratère d’impact dans la Sirenum Fossae de Mars photographié par la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA, le 30 mars 2015. Le cratère fait environ 1 km de large et semble relativement récent. Les pentes abruptes intérieures sont sculptées par des ravines et comprennent des “infiltrations récurrentes d’eau liquide”, désignée “Recurring Slope Lineae” (RSL). (+ d’infos : Si l’eau laisse autant de traces sur Mars, c’est parce qu’elle est en ébullition !)

Bien que la NASA ait publié l’image (en entête) du cratère cette semaine, l’HiRISE l’a prise le 15 janvier.

Sur le site de l’HiRISE : A Winter’s View of a Gullied Crater.

 

Bart Simpson dans un glissement de terrain sur la planète naine CérèsBart-GT-Cérès-Dawn

La planète naine Cérès a peut-être l’apparence d’une ancienne masse inerte de roche poussiéreuse vagabondant dans la ceinture d’astéroïdes, entre les orbites de Mars et  Jupiter, mais elle se révèle être en fait un endroit assez dynamique… au moins géologiquement parlant.

Des scientifiques ont observé d’énormes glissements de terrain sur toute la surface de Cérès, en comprenant un qui ressemble étonnamment à Bart Simpson. La découverte révèle non seulement qu’une activité géologique est en cours sur Cérès, mais également que la planète naine cache de grandes quantités de glace juste sous sa surface.

Ses preuves du caractère glacé de Cérès sont recueillies par le vaisseau spatial Dawn de la NASA, qui est en orbite autour de Cérès depuis 2015. La mission a révélé que ce monde était probablement couvert de cryovolcans ou “volcans de glace” qui se sont lentement aplatis au fil du temps. En outre, le fameux cratère Occator de Cérès présente une caractéristique brillante en son centre qui est considérée comme une preuve supplémentaire d’une “activité glacée” et il semble que des glissements de terrain peuvent y être ajoutés.

Dans une nouvelle étude, les chercheurs ont identifié des “caractéristiques d’écoulements” sur Cérès qui ressemblent beaucoup aux glissements de terrain qui se produisent sur Terre, qui sont tous entraînés par la présence de glace d’eau.

Selon Heather Chilton, du Georgia Institute of Technology (Georgia Tech) et coauteur de l’étude :

Ces glissements de terrain nous offrent la possibilité de comprendre ce qui se passe dans les quelques kilomètres supérieurs de Cérès.

Les glissements de terrain ont été regroupés en trois types : ceux de type I sont grands, ont d’épais "orteils" à leur extrémité et ressemblent aux glissements de terrain glacés dans les régions de l’arctique sur Terre. Il est intéressant de noter que les glissements de terrain de type I sur Cérès se trouvent à de hautes latitudes, où il est estimé que la plupart de la glace de la planète naine est stockée, ont indiqué les chercheurs. Les glissements de terrain de type II sont plus larges et plus minces et ressemblent aux débris laissés après une avalanche sur Terre. L’équipe de recherche a donné le nom de "Bart" à une caractéristique de type II sur Cérès, pour la ressemblance (image d’entête, clic pour agrandir).

Les glissements de terrain de type III sur Cérès semblent s’être formés par de l’eau qui a jailli avec force de sous la surface après “d’énergétiques événements d’impact”, des collisions avec des objets célestes, comme un astéroïde ou une comète.

La recherche publiée dans la revue Nature Geoscience : Geomorphological evidence for ground ice on dwarf planet Ceres et annoncée sur le site de l’université Georgia Tech : Landslides on Ceres Reflect Hidden Ice.

Tags: , , , , , ,

3 Réponses à “Images : les sillons de ravines dans un cratère martien et Bart Simpson glacé dans un glissement de terrain sur Cérès”

  1. Abice
    25 avril 2017 at 22 h 56 min #

    Je note que notre cher Gourou, a pris des liberté concernant l’interprétation des glissements de terrain de Ceres. Je vous fais donc part de mon mécontentement concernant cette liberté, car forcé de constater qu il ne s agit pas de Bart mais plutôt de Homer….. En espérant un peu plus de sérieux dans vos prochains articles!

    • 26 avril 2017 at 15 h 16 min #

      Le guru n’y est pour rien, comme indiqué dans le texte : « L’équipe de recherche a donné le nom de « Bart » à une caractéristique de type II sur Cérès, pour la ressemblance »

  2. Arnaud
    26 avril 2017 at 9 h 57 min #

    Blizzard, moi je voie Homer, pas Bart !

Laisser une réponse