En Australie, une centaine d’espèces d’insectes différents ont adopté la même couleur pour survivre

mimétisme-doré17

Des scientifiques australiens ont découvert ce qu’ils estiment être l’un des plus grands systèmes de mimétisme sur Terre, comprenant plus de 140 différentes espèces d’insectes qui affichent les mêmes couleurs (merci l’évolution) pour combattre de potentiels prédateurs.

La plupart des espèces de ce complexe sont des fourmis, mais le groupe comprend également des guêpes, des araignées, des hémiptères, des scarabées et des cicadelles. Quand il s’agit d’être mangées, certaines de ces créatures sont moins souhaitables que d’autres, avec des défenses intégrées qui peuvent les rendre indigestes, mauvais au gout, ou nuire directement aux prédateurs. Pour les chercheurs, ce qui est unique à ce complexe de mimétisme est le revêtement doré affiché par les insectes qui contraste contre le fond plus sombre de leur corps, une caractéristique qu’ils considèrent comme efficace contre les prédateurs.

Comme pour l’image d’entête, à partir de l’étude, une petite sélection d’insectes présentant un mimétisme doré. (Matthew W Bulbert/ Université Macquarie/ Masaryck/ eLife 2017)

mimétisme-doré2-17

Pourquoi couleur or ?

Selon la professeure Marie Herberstein du Département des sciences biologiques de l’Université Macquarie (Australie) et coauteur de la nouvelle étude :

Beaucoup d’animaux utilisent des couleurs vives pour avertir un prédateur potentiel qu’ils peuvent se défendre, et les prédateurs apprennent souvent à tenir compte de ces avertissements et évitent ces animaux à l’avenir.

Les guêpes, par exemple, sont armées d’un douloureux dard et annoncent ce fait à travers leurs rayures jaunes et noires distinctives.

En collaboration avec des chercheurs de l’Université Masaryk de République tchèque, les scientifiques ont exploré cette théorie en visitant l’estomac de 12 espèces de prédateurs locaux, comprenant des araignées, des lézards et des oiseaux et ils ont trouvé que très peu d’entre eux avaient mangé des insectes couleur or. Pour approfondir leur recherche, ils ont offert des insectes dorés et autres à des lézards et à des araignées et ils ont constaté qu’ils ont soigneusement évité la nourriture doré en raison de son éclat, indépendamment du fait de savoir si elle était bonne ou non à manger.

Toujours selon Herberstein :

La plupart de ces prédateurs communs évitaient les imitations, peu importe s’ils étaient appétissants ou désagréables à manger. Par conséquent les espèces avec cette couleur or, sans défense comme des épines et des produits chimiques repoussant la dégustation, peuvent en bénéficier en trompant les prédateurs pensant qu’ils sont immangeables.

Comme indiqué dans l’intro du Guru, l’équipe estime que c’est le plus grand système de mimétisme trouvé en Australie et l’un des plus grands au monde.

Maintenant, ils envisagent de poursuivre des études afin de répondre à certaines questions clés soulevées par leur travail, comme de savoir si le mimétisme sert aussi à les protéger contre les prédateurs qui ne peuvent pas voir et qui ne sont donc pas censés reconnaitre les signes d’avertissement dorés.

L’étude publiée dans eLife : The golden mimicry complex uses a wide spectrum of defence to deter a community of predators et présentée sur le site de l’université Macquarie : Our insects get a gold star in deception: Largest group of Australia’s insects collaborate to avoid being lunch.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse