Une image contenant plus d’un millier de trous noirs

cdfs

Cette image représente une partie du Champ profond de Chandra Sud (Deep Field South Survey), l’aperçu le plus profond des rayons X de notre univers, recueilli sur près de 12 semaines d’observation avec le télescope spatial Chandra de la NASA.

Alors que les trous noirs n’émettent pas de lumière, les gaz interstellaires se réchauffent lorsqu’ils approchent du point de non-retour de la singularité appelé horizon des évènements (la limite à partir de laquelle même la lumière ne peut échapper au trou noir), produisant des éclats de rayons X à haute énergie.

Mesurer ces rayons X donne à Chandra un moyen d’obtenir l’empreinte spécifique de chaque trou noir et de suivre leur formation et leur évolution tout au long de l’histoire de l’univers. La lumière est alors décalée vers le rouge dans la partie visible du spectre, afin que nos faibles yeux d’humains puissent percevoir ces monstrueux gloutons et d’ainsi mieux méditer sur la fragilité de l’existence… Les couleurs dans le rouge représentent les rayons X de faible énergie, dans le vert de moyenne énergie, tandis que les couleurs plus bleues indiquent des émissions de plus grande énergie.

L’intégralité du relevé astronomique du Deep Field South a été publié cette semaine et présenté dans le même temps à la 229e réunion de l’American Astronomical Society. Elle contient plus d’un millier de trous noirs. L’image (clic pour agrandir) représente la partie centrale d’une bien plus grande, où les trous noirs sont les plus denses. Les faibles points de lumière au centre comprennent des trous noirs situés jusqu’à 12,5 milliards d’années-lumière de la Terre, c’est-à-dire de l’autre côté de l’univers connu.

Des relevés de champ ultra-profonds, comme celui-ci, offrent des aperçus sur la façon dont les trous noirs supermassifs se développent, principalement en rafales, semble-t-il, à partir de “graines” d’une masse comprise entre 10 000 et 100 000 masses solaires. Mais de nombreux mystères sur les trous noirs demeurent, y compris comment la variété supermassive trouvée au centre des galaxies sont capables d’engloutir suffisamment de matière pour atteindre rapidement des masses de milliards de fois celle de notre Soleil.

Sur le site du Chandra : Chandra Deep Field South : Deepest X-ray Image Ever Reveals Black Hole Treasure Trove.

Tags: , , , ,

Une réponse à “Une image contenant plus d’un millier de trous noirs”

  1. J
    6 janvier 2017 at 20 h 31 min #

    Bonjour,
    Est ce que tout cela ne semble pas démontrer qu’il n’en restera qu’un?

Laisser une réponse