La mésange est en fait une tueuse en série qui a une grosse préférence pour le cerveau de ses victimes

Mésange-charbonnière2

Regardez cette petite mésange, comme elle est mignonne, elle est vraiment à croquer, et pourtant, si elle disposait des atouts de ces ancêtres à plumes, les dinosaures, vous pourriez vous retrouver sans cervelle…

Plus qu’un oiseau passereau de la famille des Paridés, la mésange charbonnière est aussi une machine à tuer, aussi impitoyable et redoutable que ses ancêtres dinosaures. C’est ce que Darren Naish, bloggeur pour le Scientific American nous apprend (lien plus bas) par l’intermédiaire de la photo ci-dessous. L’image provient d’un article d’un journal finlandais qui a récemment recensé l’abattage de plus de dix passereaux par des Mésanges charbonnières.

passereau-morts-mésanges

Mais alors que l’article fait remarquer que c’est une "découverte étonnante," Naish insisteZombie-Tit sur le fait que cela fait partie du comportement de la mésange, surnommée en anglais “the Great Zombie Tit”.  Zombi pour la propension de l’oiseau à rechercher des chauves-souris en hibernation, écrabouillant leurs têtes et dévorant leurs cerveaux.

Les mésanges se nourrissent habituellement et principalement de graines et d’insectes. Elle est puissante et redoutable par sa taille et très intelligente, étant donné qu’elle sait à la fois dénicher ses proies et pourrait même utiliser des outils pour arriver à se fins. C’est aussi un charognard à temps partiel, son habitude à ramasser les os de mammifères à sabots étant bien connue. Mieux encore, des documents historiques parlent d’elles mangeant les tissus adipeux de personnes pendues.

Selon Naish :

Mais ce qui est moins  connu, c’est que la Mésange charbonnière utilise parfois sa taille relativement grande et son puissant bec pour tuer les petits passereaux et, en effet, Barnes (ornithologue -1975) a noté que “un sujet d’un certain intérêt, pour les précédents écrivains, était la prétendue tendance meurtrière des mésanges". Barnes décrit deux ou trois cas où des gobe-mouches (Ficedula hypoleuca) ont été "retrouvés morts avec le crâne fracassé dans des nichoirs attaqués par des mésanges”, et a également mentionné des cas où des mésanges charbonnières avaient attaqué et tué des oiseaux qui ont été capturés dans des pièges, des filets ou des cages. Caris (ornithologue-1958) a rapporté un cas dans lequel une mésange charbonnière française a été vue s’envoler avec un Roitelet huppé mort (Regulus regulus – un des plus petits passereaux d’Europe qui  peut peser seulement 5g). Il avait été tué par un coup de bec à l’arrière de la tête. Ses yeux étaient piquetées et son crâne mutilé. 

Il en résulte que l’on ne peut pas remettre en cause ses forts liens ancestraux avec les féroces dinosaures des siècles passés. Et que ce soit une leçon pour nous tous que les “plumes” et la “peur” ne devraient jamais être considérées comme s’excluant mutuellement.

A partir de l’article (en finlandais) : Talitiaiset tappoivat kylmäverisesti et détaillé par Darren Naish sur le blog du Scientific American : Great tits: still murderous, rapacious, flesh-rending predators!

Tags: , , ,

15 Réponses à “La mésange est en fait une tueuse en série qui a une grosse préférence pour le cerveau de ses victimes”

  1. Ingrid
    11 février 2013 at 21 h 35 min #

    Je confirme ! Les mésanges sont les oiseaux qui s’acharnent le plus sur nos doigts quand on fait nos séances de baguage pour les suivis scientifiques. Si elles pouvaient nous les arracher elles le feraient! Les petites s***prie !
    Je comprends mieux pourquoi maintenant….

  2. Françoise Collaud
    30 décembre 2013 at 1 h 37 min #

    La mésange n’est ni gentille ni méchante! elle ne fait que suivre l’instinct que la Nature lui a donné. Pas d’anthropomorphisme, svp . Le seul SERIAL KILLER EST L’HOMME./

  3. 20 janvier 2014 at 18 h 51 min #

    Hé oui, il ne faut pas se fier aux apparences…

    Cela dit, il serait intéressant de connaître la fréquence de ces faits… Si cela était fréquent, ce comportement serait aussi davantage connu du public.
    Cela confirme que la mésange charbonnière est un oiseau fascinant à étudier!

    Dans tous les cas, je rejoins complètement Françoise Collaud! Pas d’anthropomorphisme!

  4. alain
    3 mars 2014 at 11 h 33 min #

    Nous elles cherchent a entrer dans la maison depuis une semaine environ, en tapant du bec dans tous les carreaux et portes fenetres, avec un sacre boucant, qu es ce que cela veut dire?

  5. sophie
    25 mars 2014 at 13 h 37 min #

    Idem chez moi Alain. Elle cherche à rentrer dans la maison en tapant du bec aux carreaux des fenêtres. J’aimerai bien comprendre aussi, cela dure depuis presque 1 mois !

    • 28 novembre 2014 at 16 h 11 min #

      Elles tapent à ma vitre pour me demander des graines. J’ai cette habitude de leurs en donner tous les matins et lorsque je tarde un peu elles me rappelle à plus de ponctualité …
      Elles sont adorables mais effrontées, surtout les bleues.

    • christian
      7 janvier 2017 at 9 h 11 min #

      Itou pour moi: depuis un mois, en périphérie de Toulon, j’en ai une à queue longue qui tape toute la journée contre la vitre, et ce, malgré que je lui ai mis des graines à disposition ainsi qu’un filet de graisse. Je possède un canari qui est placé derrière une fenêtre, mais ça n’est pas sur celle-là qu’elle tape.
      J’aimerais connaître la raison de ce comportement, et j’en suis même arrivé à me demander si ça ne serait pas pour se mettre au chaud? Si c’est cela, voici une preuve qu’il n’y a pas qu’une « cervelle de moineau ».
      Est-ce que quelqu’un a la réponse?

  6. Adhi
    22 janvier 2015 at 21 h 21 min #

    L’homme, lui c’est 65 milliards d’animaux massacrés dans le monde par an soit plus de 250 millions par jours: électrocutés,égorgés,torturés,mutilés,expérimentés,ridiculisés……

    • Joëlle
      6 février 2015 at 22 h 10 min #

      Adhi, vous avez raison !!! tout est dit malheureusement, et de plus en plus…………au plus en grand désespoir des défenseurs de la cause animale.

  7. Karla
    2 juillet 2015 at 18 h 14 min #

    En fait, je suis surprise de lire cet article car se matin en me promenant ds les bois je me suis arrêté pour regarder des pic bois et une mésange m’a carrément attaquer au visage, jai pu léviter mais je me suis demandé vraiment si je m’étais retrouvé près de son niz. Quoiqu’il en soit jai trouvé cette attaque vraiment sanglante elle était vouée me crever un oeil.

    • christian
      8 janvier 2017 at 12 h 47 min #

      Bonjour
      Le tout étant d’atteindre la bonne hauteur de « lévitation ». ( Non, je ne me moque pas, je blague,….)

  8. Chevalier wanda
    4 janvier 2017 at 8 h 34 min #

    Bonjour
    Je constate que personne ne nous parle des chats…. combien ont-ils d’oiseaux à leur actif.?
    J’en ai un qui traîne autour de la maison et qui en est à des dizaines de tourterelles, il suffit de ramasser les plumes pour compter, et je l’ai personnellement vu tuer deux écureuils, et çà, c’est du vécu…

      • Chevalier wanda
        7 janvier 2017 at 8 h 57 min #

        Je vois que nous sommes en phase sur ce point:
        Il n’y a pas que les chasseurs et les pesticides qui détruisent tout, et pourtant, bien des personnes sont en admiration devant ce tueur qui prolifère. Ce qui, il faut en convenir, est en grande partie dû au fait que l’on adopte un jeune chat parce qu’il est mignon, puis, au bout de trois mois, il est jeté à la rue…
        J’ai lu, il y a peu, un article du « chasseur… » qui estimait le nombre d’oiseaux tués annuellement ….

  9. Champenois51
    14 février 2017 at 16 h 16 min #

    Mais la Mésange charbonnière est très utile dans les jardins car elle est le seul oiseau (de jardin) à se nourrir de chenilles processionnaires à tous les stades larvaires (une couvée en consomme environ 500 par jour). Elle va aussi « prédater » les nids d’hiver des chenilles processionnaires.

Laisser une réponse