Pas de fuites radio d’un talk-show extraterrestre depuis l’étoile KIC 8462852…

Myst-étoile2

Il y a quelques semaines, une étoile située à environ 1 500 années-lumière a fait parler d’elle, car elle scintillait bizarrement …. elle présentait des baisses irrégulières dans sa luminosité, celle-ci chutant parfois à plus de 20 %, ce que les étoiles ne font généralement pas. Et parmi les théories concernant les causes de cet assombrissement, tout en bas de la liste, il y avait celle de la mégastructure extraterrestre… Lire : Sur l’étoile au comportement si mystérieux qu’il impliquait la théorie d’une “mégastructure extraterrestre”.

Dans ce cas, KIC 8462852, qui a été nommée l’étoile Tabby, par l’astronome Tabetha Boyadjian qui a dirigé la recherche la concernant, présente des baisses de luminosité qui ne sont pas à intervalles réguliers, comme on pourrait s’y attendre si une ou des planètes  tournaient autour, bloquant périodiquement sa lumière (transit). De plus, cela ne pouvait pas être une planète, car nulle n’est aussi grande. Des nuages de comètes auraient pu être une très bonne proposition, mais les données n’y correspondaient pas parfaitement.

L’étoile est si bizarre, en fait, que l’astronome Jason Wright de l’université Penn State suggéra qu’elle pourrait être obstruée par une mégastructure extraterrestre, comme une sphère de Dyson, une série de panneaux solaires massifs construits pour exploiter une grande partie de la production de lumière de l’étoile. Dans un récent article, Wright a désigné KIC 8462852 comme "la cible stellaire du SETI la plus prometteuse découverte à ce jour.”

C’était une théorie, à vrai dire, peu probable, avec d’autres. Mais bon, les scientifiques aiment jouer avec les idées. L’une des façons de vérifier qu’il y a une activité extraterrestre est de détecter leurs ondes radio. Elles sont faciles à produire, elles peuvent être codées pour contenir beaucoup d’informations et elles se déplacent à la vitesse de la lumière. Si des extraterrestres communiquent entre eux de cette façon, nous pourrions détecter certaines de leurs “fuites radio”. Ou ils ont peut-être utilisé de puissants télescopes pour apercevoir notre planète bleue et décidés de nous envoyer un message (tout en prévoyant les 1500 années-lumière de décalage….) .

Il est possible de vérifier cela avec les radiotélescopes de notre planète et c’est exactement ce que le SETI a fait. Après tout, c’est leur boulot : ils sont à la recherche d’une intelligence extraterrestre ! Donc, ils ont pointé quelques-unes des antennes qui composent l’Allen Telescope Array, situé dans l’extrême nord de la Californie, vers le ciel, à l’écoute d’hypothétiques créatures de l’étoile Tabby.

Allen Telescope Array

Malheureusement, aucun message ni de fuites radios d’un talk-show extraterrestre n’ont été détectés.

Selon l’astronome au SETI, Seth Shostak :

L’histoire de l’astronomie nous dit que chaque fois que nous avons cru avoir trouvé un phénomène dû à des activités extraterrestres, nous avions tort. Mais bien qu’il est fort probable que le comportement de cette étrange étoile soit d’ordre naturel, pas à des Aliens, il est prudent de le vérifier.

Un certain nombre d’autres théories ont été proposées, mais il y en a une, en particulier, qui a attiré une certaine attention. Cette soi-disant mégastructure extraterrestre pourrait être une étoile déformée.

Ainsi, Paul Gilster du blog Centaurea dream soulève une intéressante théorie. Nous savons que l’étoile tourne rapidement (nous pouvons le voir dans les données), ce qui signifie qu’elle pourrait très bien être aplatie, non sphérique. Cela peut affecter la façon dont l’étoile brille. Au lieu d’être d’une luminosité uniforme à travers son disque, l’étoile peut avoir des bords sombres, ou des bandes la traversant, ou d’autres caractéristiques. Ceci pourrait expliquer certaines des formes étranges qui affaiblissent la luminosité observée dans les données.

Effets de rotation rapide sur la forme d’étoiles. (Ming Zhao/ Penn State). étoile-déformée

C’est une bonne idée, mais elle a du mal à correspondre aux grandes baisses dans la luminosité de l’étoile. Cependant, cela pourrait être un élément de plus vers une solution naturelle : elle pourrait cumuler une forme aplatie avec un nuage de comète ou encore plein d’autres formules d’évènements que nous ne pouvons même pas imaginer. Il est beaucoup plus probable que nous observons actuellement un méli-mélo de choses inhabituelles qui se passe aux alentours de cette étoile.

Actuellement, d’autres observations sont effectuées…

A suivre…

Sur le site du SETI : Looking For Deliberate Radio Signals From KIC 8462852.

Tags: , , , ,

3 Réponses à “Pas de fuites radio d’un talk-show extraterrestre depuis l’étoile KIC 8462852…”

  1. Télumire
    11 novembre 2015 at 15 h 30 min #

    Peut être somme nous entrain d’observer l’étoile du disque-monde ! La baisse de luminosité serait alors expliquée par le fait que cette étoile passerait derrière la grande A’tuin, tortue colossale s’il en est … Ça me semble beaucoup plus crédible qu’une sphère de Dyson ;D

  2. Dark
    13 novembre 2015 at 13 h 06 min #

    Les extraterrestres ont trouvé un moyen universelle pour communiquer !?
    Les fluctuations de lumière sont visible a des millier d’année lumière et ce déplace a la vitesse de la lumière.
    Avec des intervalles irréguliers pour bien attirer notre attention, de 0 a 100% d’obturation de lumière, la quantité d’information selon son rythme, peut être vraiment considérable. Et en procédant de la même façon, nous pourrions à notre tour révéler notre existence au reste de l’univers.

  3. professeur xavier
    17 novembre 2015 at 15 h 32 min #

    Je pense perso a une double étoile, une qui mange l’autre, mais dont les centre et force gravitationnel n’ont pas encore bien fusionnées.

    Du coup des planètes tournent autour suivant la gravitation d’une étoile puis de l’autre et ne vont pas forcement droite ou a vitesse constante, c’est un bordel rare et qui ne dure pas longtemps(à l’échelle d’une étoile, mais à échelle humaine cela dure longtemps) mais qui expliquerait bien les choses.

Laisser une réponse