Une planète aussi chaude qu’une étoile

pia21472_1041

La plus chaude des exoplanètes connues, estimée plus chaude que certaines étoiles, a récemment été repérée à 650 ans-lumière de la Terre.

Avec une température du jour atteignant les 4 600 Kelvin (environ 4 327 °C), l’exoplanète, appelée KELT-9b, est plus chaude que la plupart des étoiles et de seulement 1 200 Kelvin (930 ° C) plus froide que notre propre Soleil. La précédente détentrice de ce record, Wasp-12b, a été trouvée en 2008 et atteint des températures proches des 2 500 K (2 200 ° C).

Image d’entête, l’exoplanète KELT-9b en orbite autour de son étoile KELT-9. (NASA/JPL-Caltech/R. Hurt (IPAC)) et ci-dessous représentation artistique de WASP-12b étirée et aspirée par son étoile WASP-125. (NASA)
Wasp 12b

La température sur ce monde brûlé provoquerait la rupture des molécules et l’évaporation de toute atmosphère. Bien que cela signifie qu’il y a peu ou pas de chance de trouver une vie extraterrestre sur l’exoplanète, cette inhabituelle découverte aidera les astronomes à comprendre comment les étoiles et les planètes se forment, ainsi que leur destruction.

Selon l’auteur principal de l’étude, Scott Gaudi, professeur d’astronomie à l’université d’Etat de l’Ohio :

C’est une planète par l’une des définitions typiques basées sur la masse, mais son atmosphère est certainement différente de toute autre planète que nous n’ayons jamais vue juste en raison de la température de sa journée.

KELT-9b est en rotation synchrone avec son étoile KELT-9, comme la lune l’est à la Terre. Cela signifie qu’elle présente toujours la même face à son étoile et qu’elle est donc constamment touchée par de puissants rayonnements énergétiques provenant de celle-ci, ce qui génère une intense chaleur. Elle orbite très près de son soleil, une étoile de type A à rotation rapide, environ 2,5 fois plus massive et presque deux fois plus chaude que notre Soleil et si elle commence à s’étendre, elle engloutira la planète.

Représentation de l’exoplanète KELT-9b face à son étoile KELT-9. (NASA/JPL-Caltech/R. Hurt (IPAC))KELT9b

KELT-9b a été découvert par les astronomes des universités d’État de l’Ohio et de l’université Vanderbilt en utilisant le Kilodegree Extremely Little Telescope (KELT) plus précisément le KELT-Nord à l’Observatoire Winer dans le sud de l’Arizona.

Selon l’un des coauteurs de l’étude, Keivan Stassun, professeur de physique et d’astronomie à l’université Vanderbilt :

KELT-9 émet tant de rayons ultraviolets qu’elle peut complètement évaporer la planète. Ou, si les planètes géantes gazeuses comme KELT-9b possèdent des noyaux rocheux solides, comme le suggèrent certaines théories, la planète peut être réduite à une roche stérile, comme Mercure.

KELT-9 gonflera pour devenir une étoile géante rouge dans environ un milliard d’années.

Bien qu’il soit presque impossible de trouver la vie sur la planète, les astronomes restent enthousiasmés par ce qu’elle peut nous apprendre.

Selon Gaudi :

La communauté astronomique est clairement axée sur la recherche de planètes terrestres autour de petites étoiles plus fraîches comme notre Soleil. Ce sont des cibles faciles et il y a beaucoup de choses à apprendre sur les planètes potentiellement habitables en orbite autour d’étoiles de très faible masse.

D’autre part, parce que l’étoile hôte de KELT-9b est plus grande et plus chaude que le Soleil, elle complète ces efforts et fournit une sorte de pierre de touche pour comprendre comment les systèmes planétaires se forment autour d’étoiles chaudes et massives.

Alors que nous cherchons à développer une image complète de la variété des autres mondes, il est important de savoir non seulement comment les planètes se forment et évoluent, mais aussi quand et sous quelles conditions elles sont détruites.

L’étude publiée dans Nature : A giant planet undergoing extreme-ultraviolet irradiation by its hot massive-star host et présentée sur le site de la NASA : Astronomers Find Planet Hotter Than Most Stars ou Astronomers find planet hotter than most stars.

Tags: , , , ,

Une réponse à “Une planète aussi chaude qu’une étoile”

  1. Stéphan Leclercq
    6 juin 2017 at 16 h 06 min #

    >> et de seulement 1 200 Kelvin (930 ° C) plus froide que notre propre Soleil.

    Ch’tite erreur…
    Quand on parle de différence de température, les Kelvin et °C sont égaux…

Laisser une réponse