Des calmars utilisent désormais leur encre pour chasser

Idiosepius paradoxus-encre

Habituellement, les calmars et d’autres céphalopodes libèrent des nuages d’encre en cas d’attaque, afin d’obscurcir la vue d’un prédateur et en profiter pour s’enfuir.

Une espèce de tout petits calmars, le calmar pygmée, a détourné le jet d’encre de sa première fonction en l’utilisant pour distraire et cacher leur approche de leurs proies favorites, les crevettes.

Cette découverte a été réalisée par Noriyuki Sato et ses collègues de l’université d’Aberystwyth, au Royaume-Uni qui ont collecté 54 spécimens de calmar pygmée japonais (Idiosepiidae paradoxus) dans les eaux de la péninsule Chita dans le centre de Honshu, au Japon. Après avoir été placés dans deux réservoirs au sein même de leur laboratoire, les calmars ont reçu des crevettes vivantes et les chercheurs ont filmé leur comportement alimentaire.

L’équipe a observé 17 cas de calmar libérant leur encre alors qu’ils commençaient à attaquer les crevettes. Dans la plupart des cas, elles ont été capturées.

Les chercheurs ont remarqué deux tactiques distinctes. Dans certains cas, le calmar projette un nuage d’encre dans l’espace qui le sépare de la crevette, puis le traverse et capture la proie. Un individu a projeté en séquence plusieurs de ces écrans d’encre pendant qu’il se déplaçait de plus en plus près de sa victime. L’équipe pense que le nuage sert d’écran de fumée qui empêche la proie de voir le mouvement de l’attaquant.

D’autres chasseurs, plus sournois, ont libéré leur nuage d’encre un peu à distance des crevettes et les ont attaqués à partir d’un angle différent de celui du nuage. Selon Sato, ces habiles manipulateurs utilisent l’encre comme un leurre qui attire et détourne l’attention de la proie de la direction de l’attaque.

Vidéo tirée de l’étude (Noriyuki Sato / Marine Biology)

  
C’est ainsi la première observation de céphalopodes utilisant leur encre pour la prédation et les chercheurs vont maintenant tenter de déterminer si ce comportement est appris ou inné et s’il est courant chez les calmars.

L’étude publiée dans la revue Marine Biology : Japanese pygmy squid (Idiosepius paradoxus) use ink for predation as well as for defence.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse