Le CERN s’est lancé dans la création d’un bouclier magnétique pour vaisseau spatial

homeworld_by_alecyl

L’Organisation européenne pour la recherche nucléaire (CERN) ne se contente pas de trouver de nouvelles particules avec le plus grand accélérateur de particules au monde (LHC), Il a d’autres projets comme de protéger les futurs voyageurs de l’espace du mortel rayonnement cosmique.

Les rayons cosmiques sont l’une des plus importantes menaces pour la vie dans l’espace que les agences spatiales devront savoir gérer pour toutes futures explorations martiennes. Alors qu’il n’a pas empêché les vols spatiaux de courte durée, comme les missions Apollo vers la lune, envoyer des humains au-delà du système Terre-Lune nous obligera à mettre au point de nouvelles stratégies pour les protéger.

Ainsi, le CERN en collaboration avec le projet européen, Space Radiation Superconducting Shield (SR2S), teste l’utilisation d’aimants supraconducteurs de diborure de magnésium. Les aimants sont utilisés dans le Grand collisionneur de hadrons pour créer des faisceaux de particules ultra-lumineux à basse température. Utilisés pour la protection des vaisseaux spatiaux, ils créeraient une sorte de magnétosphère autour de l’engin, simulant l’un des mécanismes qui empêchent l’exposition aux rayonnements sur la Terre et dans la haute atmosphère. Les aimants seraient enroulés dans le corps de l’engin, l’entourant d’un champ magnétique artificiel.

Représentations artistiques d’un bouclier magnétique toroïdal utilisé pour protéger les astronautes d’astroparticules pendant le transfert en orbite (SR2S)sr2s_3sr2s_2
Présentation du projet SR2S :

L’annonce du CERN : A superconducting shield for astronauts et présentation du projet Space Radiation Superconducting Shield.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse