Poissons-pêcheurs : la vrai nature de ces très jolies dames. (Vidéo)

poisson-pêcheur

Détendons nous un peu, avec cette très sympathique vidéo qui voudrait nous présenter les poissons-pêcheurs et plus particulièrement sa gente féminine (beaucoup plus grosse que leurs inutiles prétendants, mais aux combien séduisantes…) de cet ordre de poisson marin, les lophiiformes. Ne l’ayant jamais encore évoqué sur GuruMeditation et pourtant il y a matière, c’était l’occasion…

Pour les moins anglophones d’entre nous, vous ne profiterez malheureusement pas des commentaires acerbes de celui qui se surnomme ZeFrank et qui n’en est pas à son premier coup d’essai. Ne vous en faites, votre Guru va tout vous décrire…

Tous les faits évoqués dans cette vidéo sont scientifiquement confirmés, à quelques exceptions humoristiques, tant pour la femelle que le mâle comme (en italique, les commentaires tirés de la vidéo) :

Les femelles ont différentes formes et tailles (“c’est comme un arc-en-ciel de laideur”) , les mâles, en comparaison, sont tout petit. Il s’attache à la femelle en la mordants et ensuite il place une partie de sa tête afin de fusionner avec la chair de sa partenaire. Le mâle s’atrophie ensuite progressivement, en perdant d’abord ses organes digestifs, puis son cerveau, son cœur, ses yeux et finalement, il ne reste qu’une paire de gonades qui relâchent du sperme quand il y en a besoin (“hey, jolie dame, jolies gonades !”).

Pour la femelle Lophiiforme, le mâle humain ne serait qu’une paire inutile et ennuyeuse de testicules.

Les poissons-pêcheurs sont des maitres du déguisement qui se camouflent à merveille dans leur environnement. Ils (elles) comparent souvent son camouflage avec d’autres espèces (1mn02s dans la vidéo)…

Pour attraper ces proies, elle dispose d’un leurre (illicium) au-dessus de sa bouche qu’elle déploie comme une canne à pèche accompagnée de son appât qui prend différentes formes appétissantes.

Le leurre, des poissons-pêcheurs des profondeurs abyssales, est bioluminescent grâce à la symbiose qu’elles pratiquent avec une bactérie bioluminescente. Celles-ci pourraient pénétrer dans ce type de lophiiformes par ces petits pores; cependant, ce n’est qu’une spéculation.

Ainsi, cela crée une petite lumière, parce qu’il fait noir comme l’enfer là-dessous et quelqu’un doit illuminer cette très jolie dame.

Mais sa principale fonction est quand même d’attirer son futur diner…

La chaine YouTube de ZeFrank1.

Et si le Guru n’écrit pas davantage aujourd’hui, il vous souhaite de passer un bon réveillon du jour de l’an !

 

Tags: , , , ,

3 Réponses à “Poissons-pêcheurs : la vrai nature de ces très jolies dames. (Vidéo)”

  1. plip
    1 janvier 2013 at 9 h 15 min #

    Bonne année grand Guru!

  2. Pouik
    1 janvier 2013 at 19 h 28 min #

    Je te souhaite humblement une bonne et heureuse année Grand Guru.
    Puisse Ta Félicité retomber dans nos misérables vies comme des samovars russe sur des têtes vides.

  3. 16 janvier 2013 at 21 h 19 min #

    Merci pour ce site, toutes ces news passionnantes… et, aussi… pour mes soirées d’insomnie :)

    Bonne Année, et merci encore.

Laisser une réponse