Devraient-ils tous être armés ?

flic-maternelle2

Suite au massacre perpétré dans l’école primaire américaine de Sandy Hook (28 morts), des politiciens de ce même état ont déclaré qu’une loi qui rendrait plus facile le port d’armes dissimulées dans les écoles aurait pu signifier : “une différence entre la vie et la mort pour de nombreux passants innocents”… Cela fait même désormais l’objet d’un projet de loi. Une situation ubuesque, pour nous européens. Pour la plupart d’entre nous, il nous est évident que la meilleure solution pour réduire ce genre d’évènement dramatique serait tout simplement d’interdire la détention d’arme.

Image d’entête : Un flic à la maternelle.

Que dit la science à ce sujet ? Ces politiciens américains ont-ils raisons de vouloir armer le personnel de leurs écoles ? Ces pratiques n’ont jusqu’ici pas beaucoup aidé dans les maisons ou dans la rue, affirment les chercheurs et il semble que l’accès aux armes à feu pourrait en fait exacerber la violence.

Une l’étude de 2009 de l’Université de Pennsylvanie, financée par le National Institutes of Health a examiné les chances d’être tiré dessus lorsqu’une personne porte une arme sur elle ou non. En Pennsylvanie, de 2003 à 2006, la police a envoyé les rapports de recherche épidémiologiques des agressions par arme à feu peu de temps après qu’ils se soient produits. Un cabinet d’études a ensuite recoupé ces victimes avec des personnes semblables dans la région qui ne possédaient pas d’armes, grâce à des enquêtes téléphoniques par un système de numéro tiré aux hasards (le même type de procédure de recherche employée dans l’étude du lien entre l’alcool au volant et les accidents de voiture ou du tabagisme avec le cancer du poumon). Avec à la fois une victime porteuse d’une arme et un citoyen non armé, les chercheurs ont eu une variable et un groupe de contrôle. Ensuite, en comparant ceux qui ont été abattus et qui avait une arme sur eux avec le groupe témoin, les chercheurs ont essayé de déterminer une corrélation et en ont trouvé une. Dans cette étude, une personne en possession d’une arme à feu était environ 4,5 fois plus susceptibles de se faire tirer dessus. Si la victime avait une chance de résister, il ou elle était 5,5 fois plus susceptible de se faire tirer dessus.

Ce qui est encore plus intéressant, c’est ce que la recherche n’a pas trouvé. D’après principal auteur de l’étude, Charles Branas, de l’Université de Pennsylvanie :

On s’attend à y trouver une valeur protectrice, mais en moyenne, porter une arme à feu a été déterminé comme n’ayant pas d’effet protecteur en cas d’agressions.

Pour conclure :

Bien que l’utilisation d’armes pour se défendre puisse aboutir à une fin "heureuse" et cela se produit, les résultats de cette étude ne prennent pas en charge l’impression que ces succès sont à prévoir.

Selon Branas, il y a quelques raisons pour lesquelles ils ont vu le risque s’accroitre chez les personnes avec des armes à feu : d’une part, ils peuvent pénétrer dans un environnement qu’ils évitaient normalement. Un conflit peut aussi dégénérer quand une arme à feu est impliquée. Enfin et le plus probable, c’est que quelqu’un pourrait très bien se faire dérober son arme, pour ensuite se faire tirer dessus avec.

D’autres études appuient l’idée que les armes à feu et la sécurité personnelle ne vont pas de pair, en particulier les armes dans les foyers américains. David Hemenway, de l’école de santé publique d’Harvard a publié une étude en 2011 et a conclu que les chances de violence survenant dans les chaumières américaines augmentaient quand une arme à feu était présente. Du côté des avantages, il y a peu d’études et il n’y a aucune preuve crédible d’un effet dissuasif des armes à feu ou d’un pistolet à domicile qui réduirait la probabilité ou la gravité des blessures lors d’une altercation ou d’une effraction.

Ces études n’évoquent pas les fusillades dans les écoles, évidemment, mais il n’est pas difficile de voir comment la même conclusion pourrait s’appliquer. Il est aussi évident qu’un déséquilibré qui veut tuer aura d’autres moyens de s’y employer en utilisant d’autres outils portés à ces fins. Dans la même période que la tuerie de Sandy Hook une école primaire en Chine était attaquée par un homme armé d’un couteau, motivé par la pseudo apocalypse du 21.12. Il a blessé une vingtaine d’enfants avec un couteau de boucher. Il y aurait eu sans doute beaucoup plus de blessure mortelle et davantage de personne touchée si ce même déséquilibré tenait dans ses mains des armes à feu.

L’étude de 2009 par l’Université de Pennsylvannie : Investigating the Link Between Gun Possession and Gun Assault, l’évocation du projet de loi concernant un permi de porter des armes dans les écoles du Michigan sur le New-York Time : Looking for America.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse