Pourquoi les rennes du Père Noël ont-ils le nez rouge ?

Rodolphe

Les rennes pendant Noël sont très sollicités, comme vous le savez (si si !!!), par le Père Noël. Ils sont souvent représentés, en cette période de dur labeur (pour les rennes), avec un nez rouge qui a été rendu célèbre par un conte et une chanson américaines de Noël : Rudolphe le renne au nez rouge.

Non pas une, mais deux études de scientifiques hollandais (pourquoi la Hollande !?) tentent d’apporter des explications physiologiques sur la rougeur de leur tarin. Bon, votre Guru ne va pas rentrer dans le détail de ces deux documents de recherche, mais selon celui concernant : “l’investigation microcirculatoires des muqueuses nasales du renne tarandus de Rangifer (Mammalia, Artiodactyla, cervidés) : Le nez de Rudolphe a surchauffé” :

Le classique conte et chanson de Noël, "Rudolphe le renne au nez rouge", évoque plusieurs théories sur l’origine de la couleur remarquable du nez de l’animal, allant de (1) un rhume, (2) l’intoxication alcoolique, à (3) l’infection des narines par un parasite. Pourtant, il n’existe aucune preuve scientifique concluante de la nature du nez rouge de Rudolphe. Nous avons trouvé un indice dans des études antérieures qui ont montré que les rennes sont en mesure de limiter la perte de chaleur respiratoire par l’utilisation de l’échange de chaleur nasale. L’étude qui a démontré une base vasculaire pour la régulation des échanges nasaux de chaleur à travers les capillaires et les anastomoses artérioveineux nous a incités à utiliser l’imagerie latérale du courant en champ sombre (Side stream Dark-Field–SDF, une nouvelle technique pour l’observation clinique de la microcirculation) pour examiner le flux microvasculaire dans la muqueuse nasale d’un renne gardé par un zoo (Rangifer tarandus fennicus). Nous avons trouvé des petits vaisseaux sanguins de la muqueuse nasale en forme d’épingle à cheveux ressemblant à des radiateurs (en boucle), qui sont très probablement responsables du réchauffement et/ou du refroidissement de l’inhalation de l’air arctique glacial pendant une forte respiration nasale. Cela a conduit à la nouvelle explication concernant la nature du nez rouge de Rudolphe. L’exceptionnel effort pour voler avec un traîneau accompagné du Père Noël en tant que lourde charge a pu causer l’hyperthermie cérébrale et corporelle, ce qui entraîne un mécanisme de refroidissement nasal surchargé de travail et qui ressemble à un radiateur de refroidissement surchauffé dans une voiture : Rudolphe souffre d’une hyperthermie de la muqueuse nasale (un nez rouge) en portant de lourdes charges pendant un vol avec un traîneau.

Le Guru trouve génial que l’on en sache un peu plus sur les rennes du Père Noel, mais qu’on qualifie celui-ci de “lourde charge” s’en ètait trop… !

L’étude publiée cette semaine dans la revue Deinsea, au format PDF : Microcirculatory investigations of nasal mucosa in reindeer Rangifer tarandus (Mammalia, Artiodactyla, Cervidae): Rudolph’s nose was overheated. Via Improbable Research : Physiology: Why Rudolph’s Nose is Red.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse