Sélectionner une page
Les espèces de poissons amateurs d’écailles ont évolué de bien différentes manières de se les procurer

Les espèces de poissons amateurs d’écailles ont évolué de bien différentes manières de se les procurer

De nouvelles recherches expliquent comment l’étrange régime des poissons-mangeurs d’écailles, lépidophages, influence leur évolution et leur comportement.

Ce petit groupe de différentes espèces de poissons, au demeurant intelligents, se nourrit des écailles des autres poissons des tropiques. Leurs approches diffèrent : certains poussent leurs museaux émoussés dans les flancs des autres poissons pour se nourrir des vieilles écailles qui…

L’évolution par le biais de la sélection sexuelle a rendu les plumes des oiseaux de paradis si noires qu’elles forment un véritable trou

L’évolution par le biais de la sélection sexuelle a rendu les plumes des oiseaux de paradis si noires qu’elles forment un véritable trou

Des structures microscopiques et uniques chez certains paradisiers (ou oiseau de paradis) rendent leurs plumes si noires qu’elles ressemblent à un trou dans l’espace entourant des taches colorées.

Dans les forêts tropicales d’Indonésie et de Papouasie-Nouvelle-Guinée, le superbe oiseau de paradis mâle fait son show pour impressionner les dames. Il pousse des cris pour attirer l’attention, puis lève ses plumes pour former un ovale intensément noir strié…

Les aliens de Darwin ou comment l’évolution aurait aussi ses effets sur les extraterrestres

Les aliens de Darwin ou comment l’évolution aurait aussi ses effets sur les extraterrestres

Dans une nouvelle étude, une équipe de biologistes de l’université d’Oxford montre comment la théorie de l’évolution peut être utilisée pour faire des prédictions sur les extraterrestres. Selon les chercheurs, les formes de vie extraterrestres sont potentiellement façonnées par les mêmes processus et mécanismes qui ont façonné l’humain, comme la sélection naturelle, évoluant pour devenir plus forts et plus adaptés à leur environnement au fil du temps…

La découverte des fossiles des plus anciens homo sapiens remet en question le calendrier de notre évolution

La découverte des fossiles des plus anciens homo sapiens remet en question le calendrier de notre évolution

La découverte de restes humains vieux de 300 000 ans semble avoir pour effet de remettre en question les nombreux modèles actuels sur l’évolution et la migration de l’homo sapiens.

La datation d’os humains, trouvée au Maroc, a été réalisée par une équipe dirigée par Jean-Jacques Hublin de l’Institut Max Planck pour l’anthropologie évolutive en Allemagne et Abdelouahed Ben-Ncer de l’Institut national d’archéologie et du patrimoine…

La forme du nez sous l’influence climatique

La forme du nez sous l’influence climatique

De nouvelles recherches ont maintenant lié la largeur de nos narines au climat auquel nos ancêtres ont dû faire face. La forme de notre nez est le résultat de l’évolution qui a fait en sorte que nous (au moins nos ancêtres) soyons adaptés à respirer un air soit froid et sec, ou chaud et humide.

De précédentes hypothèses ont suggéré que…

Pin It on Pinterest