La sonde spatiale Juno s’est focalisée sur la Grande Tache Rouge de Jupiter, voici les photos !

Jupiter GRS Jason Major

Lundi dernier, la sonde spatiale Juno de la NASA s’est rapprochée à 9 000 kilomètres de l’une des caractéristiques les plus emblématiques de Jupiter et elle à rajouter quelques magnifiques gros plans à l’album de son périple.

L’objet de toutes les attentions, l’ouragan appelé la Grande Tache Rouge (GTR) tourne autour des nuages de la planète depuis des siècles et pourtant, beaucoup de choses la concernant restent encore un mystère.

Selon Scott Bolton, du Southwest Research Institute de San Antonio :

Depuis des générations, des gens du monde entier et de tous les horizons ont été émerveillés par la Grande Tache Rouge. Maintenant, nous allons enfin voir à quoi cette tempête ressemble d’aussi près.

La première observation confirmée de cette zone remonte à celle faite par Giovanni Cassini vers 1665, mais, étrangement, aucun astronome ne l’a mentionné jusqu’en 1830. Peut-être a-t-elle disparu pendant quelques générations, ou peut-être que c’est une tache complètement différente. Dans les deux cas, l’œil rouge en colère de Jupiter a depuis attiré notre attention.

C’est un anticyclone qui pourrait avaler la Terre avec un diamètre d’environ 16 350 kilomètres et des vents atteignant les 645 kilomètres par heure.

La teinte rouillée de l’orage est l’un des mystères que les chercheurs espèrent finalement résoudre. L’atmosphère supérieure de Jupiter est en grande partie constituée d’ammoniac, d’hydrosulfure d’ammonium et d’eau, mais on ne sait pas encore comment ces composés peuvent réagir pour produire du rouge et de l’orange.

Il y a aussi des questions sur la façon dont la tempête conserve sa vigueur. Sur Terre, le contraste entre une surface liquide et solide et l’atmosphère signifie que les tempêtes s’épuisent généralement après quelques jours ou semaines.

En 2016, les astronomes ont remarqué que l’atmosphère au-dessus de la GTR était plus chaude que les nuages environnants, une observation qui pourrait aider à expliquer pourquoi la température de l’atmosphère supérieure de Jupiter était comparable à celle de la Terre, malgré le fait de se trouver aussi loin du Soleil.

Les chercheurs ont spéculé que les ondes acoustiques et gravitationnelles agitées par l’orage s’écrasaient contre les gaz dans l’atmosphère, provoquant la radiation de chaleur à travers les nuages, au-dessus de la planète.

Il faudra plus que quelques images détaillées pour répondre à la multitude de questions concernant la Grande Tache Rouge et Juno qui a recueilli autant de données que possible grâce à sa suite d’instruments pour mieux regarder les processus qui se répandent en dessous des couches supérieures.

Selon Bolton :

Maintenant, nous avons les meilleures images de cette tempête emblématique. Il nous faudra un certain temps pour analyser toutes les données non seulement de la JunoCam, mais également des huit instruments scientifiques de Juno, afin de jeter une nouvelle lumière sur le passé, le présent et l’avenir de la Grande Tache Rouge.

Les images téléchargées sur le site de la NASA dédié à la mission Juno sont brutes (RAW) et non traitées et ci-dessous vous pourrez admirer de nombreux exemples d’images traitées par une armée de scientifiques citoyens.

Selon le graphiste Jason Majeur, dont vous pouvez admirer le travail dans l’image d’entête :

Il est toujours excitant de voir ces nouvelles images brutes de Jupiter à leur arrivée. Mais il est encore plus passionnant de prendre les images brutes et de les transformer en quelque chose que les gens peuvent apprécier. C’est pour ça que je vis.

Un clic pour agrandir les images :

NASA/ JPL-Caltech/ SwRI/ MSSS/ Shaun malugaJupiter GRS  Shaun Maluga
NASA/ JPL-Caltech/ SwRI/ MSSS/ KenWongJupiter GRS  KenWong
NASA/ JPL-Caltech/ SwRI/ MSSS/ Sean KorbizJupiter GRS  Sean Korbitz
NASA/ JPL-Caltech/ SwRI/ MSSS/ Tom MomaryJupiter GRS  Tom Momary
NASA/ JPL-Caltech/ SwRI/ MSSS/ Moira hillJupiter GRS  Moira Hill
NASA/ JPL-Caltech/ SwRI/ MSSS/ Daniel CorttezJupiter GRS danielcorttez
NASA/ JPL-Caltech/ SwRI/ MSSS/Sean DoranJupiter GRS  Sean_Doran
NASA/ JPL-Caltech/ SwRI/ MSSS/Sean DoranJupiter GRS  Sean_Doran2

Il y a encore plein d’autres images et données du plus célèbre ouragan du système solaire qui attendent d’être traitées dans un proche avenir, donc ce ne sera certainement pas la dernière fois que nous verrons l’œil tourmenté de Jupiter.

Sur le site du JPL : NASA’s Juno Spacecraft Spots Jupiter’s Great Red Spot, les images brutes ici et améliorées ici.

Tags: , , , ,

Une réponse à “La sonde spatiale Juno s’est focalisée sur la Grande Tache Rouge de Jupiter, voici les photos !”

  1. Heliocorus
    14 juillet 2017 at 19 h 17 min #

    C’est moi ou ça ressemble légèrement à une peinture de Van Gogh?

Laisser une réponse