L’araignée de mer utilise ses tripes pour distribuer l’oxygène dans son corps

araignée de mer

Les araignées de mer sont tout aussi étranges de l’extérieur que de l’intérieur. Avec un cœur trop faible pour alimenter leur long corps, ces créatures utilisent à la place un système étendu de boyaux pour pomper du sang et de l’oxygène à travers.

Comme de nombreux animaux, l’intestin humain est comprimé dans le ventre, mais celui de l’araignée de mer ressemble plus à notre système circulatoire, se propageant dans tout le corps. Ce fut le premier indice pour que les chercheurs estiment que ce système faisait plus que digérer.

Selon H. Arthur Woods, auteur principal de l’étude :

Contrairement à nous, avec nos intestins situés au centre qui sont confinés dans une seule cavité du corps, les entrailles des araignées de mer se ramifient et les sections de tube intestinal descendent jusqu’à l’extrémité de chaque patte. En effet, les tripes des araignées maritimes remplissent l’espace et sont omniprésentes dans leur corps de la même manière que notre système circulatoire.

Comme pour l’image d’entête (clic pour agrandir), une araignée de mer sur le plancher marin. (Timothy R. Dwyer/ PolarTREC 2016/ ARCUS)araignée de mer2

Le deuxième indice est apparu lorsque les chercheurs ont remarqué que les battements cardiaques des araignées ne sont pas assez puissants pour pomper du sang au-delà de la partie centrale de leur corps. Dans le même temps, les tripes s’étendant vers le bas de leurs pattes pulsaient avec des contractions régulières dans un processus appelé péristaltisme. Ce mouvement sert normalement à déplacer les aliments et les liquides à travers le système digestif, mais dans ce cas, l’équipe a émis l’hypothèse que les intestins distribuaient également de l’oxygène.

De par leur morphologie, le fonctionnement interne des araignées de mer est facile à voir à travers un microscope. Afin de tester leur idée, les chercheurs ont injecté des produits de suivi/ contrastes dans le sang et les tripes des animaux. Ensuite, ils ont utilisé un microscope vidéo pour observer comment ils circulaient dans 12 différentes espèces d’araignées marines et ils ont constaté que les tripes effectuent la majeure partie de la circulation du sang et de l’oxygène.

Cette découverte fournit un exemple d’innovation évolutive qui pourrait être plus répandue que prévu chez d’autres types d’arthropodes. Pour l’instant, on ne sait pas si l’étrange intestin ramifié des araignées de mer a évolué spécifiquement pour pomper du sang et transporter des gaz, ou si ce rôle a été adopté comme une activité secondaire plusieurs millions d’années plus tard.

L’étude publiée dans Current Biology : Respiratory gut peristalsis by sea spiders.

Tags: , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse