Comment révéler les secrets de pliage des ailes de la coccinelle ?

coccinelle repli aile1

Des chercheurs se sont inspirés des coccinelles et de la façon dont elles replient leurs ailes postérieures, avec lesquelles elles volent, sous leurs ailes antérieures (élytre) pour imaginer comment pourraient se replier sur eux même antennes satellites, parapluies ou même des instruments médicaux tout en conservant leur rigidité lorsque cela s’avère nécessaire.

Coccinelle décollage

Afin de savoir comment elles le font, des scientifiques de l’université de Tokyo ont récemment remplacé un des deux véritables élytres d’une coccinelle avec une fausse qui est transparente. Les ailes postérieures, qui sont utilisées pour le vol, sont gardées cachées sous les élytres lorsque la coccinelle ne vole pas.

Dirigés par le professeur Kazuya Saito, les chercheurs de Tokyo ont voulu observer le mécanisme de pliage des ailes postérieures, dans le but de l’appliquer à la technologie humaine. Malheureusement, une grande partie de l’action de pliage se fait sous l’élytre opaque, donc on ne le voit pas … au moins, pas habituellement.

Ils ont réussi à contourner cette limitation, en retirant l’une des élytres d’une coccinelle, pour en faire un moulage et la reproduire à l’aide d’une résine transparente à la lumière ultraviolette, le matériau est également utilisé pour les ongles. Cet élytre artificiel a ensuite été fixé à l’insecte, remplaçant celui qui avait été enlevé.

Image d’entête tirée de l’étude, la coccinelle et son élytre artificiel et transparent. (Kazuya Saito)

À l’aide de caméras à haute vitesse, l’équipe a ensuite pu constater que :

Les coccinelles utilisent habilement le bord et la surface inférieure de l’élytre, dont la courbure s’adapte à la forme caractéristique des veines des ailes postérieures, pour les plier le long des lignes de pli, tout cela avec des mouvements abdominaux résultants du frottement et de la traction des ailes postérieures dans leur espace de stockage dorsal.

A partir de l’étude, procédure de pliage des ailes chez une coccinelle. (Kazuya Saito/ PNAS)

coccinelle repli aile2

L’étude publiée dans The Proceedings of the National Academy of Sciences : Investigation of hindwing folding in ladybird beetles by artificial elytron transplantation and microcomputed tomography.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse