La NASA confirme que la lune de Saturne, Encelade, est comme “une boutique de bonbons pour microbes”

cassini-survol Encelade 17

Les scientifiques de la NASA ont annoncé, lors d’une conférence de presse hier, qu’ils ont trouvé des preuves supplémentaires que la lune glacée de Saturne, Encelade, pourrait accueillir la vie par la présence de molécules d’hydrogène détectées dans de grands geysers de glace qui s’échappent de sa surface.

La découverte de cette source d’énergie chimique signifie qu’Encelade est actuellement le meilleur endroit pour rechercher la vie en dehors de la Terre, avec des conditions qui pourraient être idéales pour qu’y survivent des microbes extraterrestres.

Encelade. (NASA/JPL-Caltech/SSI)

Selon Thomas Zurbuchen, administrateur de la Direction de la mission scientifique de la NASA :

C’est la plus proche approche réalisée, jusqu’à présent, pour identifier un endroit avec certains des ingrédients nécessaires à un environnement habitable.

Les nouveaux résultats ont été récupérés par la sonde spatiale Cassini qui effectue des mesures autour de Saturne et d’Encelade depuis 2004. Une analyse des échantillons que la sonde a obtenus il y a deux ans, alors qu’elle traversait/ survolait les geysers de glace d’Encelade, ont maintenant révélé ces molécules d’hydrogène telluriques.

Représentation de la sonde Cassini traversant les panaches de glace d’Encelade. (NASA/JPL-Caltech)encelade Cassini 17
Ce GIF présente l’évolution de la luminosité des panaches de glace d’Encelade au cours d’une observation de 6,5 heures par Cassini. (NASA/JPL-Caltech/SSI)

L’hydrogène suggère fortement qu’une activité hydrothermale se produit dans l’océan sous la évent hydrothermalsurface de la lune et comme certaines des formes de vie les plus fondamentales sur Terre prospèrent dans les évents océaniques (cheminées hydrothermales, comme ci-contre) comme ceux qu’a traversés Cassini, le même type de vie pourrait exister sur la lune de Saturne.

Il est estimé, déjà depuis un certain temps, que l’eau est chauffée sous la surface d’Encelade, mais la présence d’hydrogène le confirme : la réaction de certains minéraux aux roches chaudes est l’explication la plus probable pour les grandes quantités d’hydrogène trouvées par Cassini.

La découverte d’hydrogène rend plus probable le fait que le méthane soit produit à partir du dioxyde de carbone sur la lune, processus connu sous le nom de méthanogenèse.

Ce graphique illustre comment les scientifiques de la mission Cassini pensent que l’eau interagit avec la roche au fond de l’océan de la lune glacée de Saturne, Encelade, produisant de l’hydrogène gazeux. (NASA / JPL-Caltech / Southwest Research Institute)

encelade-act Hydrothermal 17

Pour les experts, l’hydrogène et la méthanogenèse pourraient bien fournir une source de nourriture à des microbes, de la même manière que sur Terre. En d’autres termes, les microbes terrestres pourraient probablement vivre sur Encelade.

Mais, l’hydrogène est tellement abondant que cela pourrait aussi signifier qu’il n’y a pas de microbes pour le manger, a déclaré la NASA dans sa conférence de presse hier, ou que les microbes sont là, mais seulement en très petits nombres.

Pour le moment, nous ne savons pas, mais les ingrédients pour la vie sont là, en fonction de la recherche publiée cette semaine.

Deux présentations par la NASA de la découverte et de ses implications : 

Dans le même temps, les scientifiques qui travaillent avec le télescope Hubble annoncent qu’ils ont trouvé davantage de preuves qu’une autre des lunes de Jupiter, Europe, émettrait des jets aqueux, nous offrant encore une autre zone potentielle où la vie pourrait se développer.

En 2014, les scientifiques ont d’abord observé ce qu’ils pensaient être un panache unique, semblable au phénomène d’Encelade. Mais l’année dernière, ils en ont observé un autre plus élevé et exactement au même endroit que le panache de 2014. En le comparant à la carte thermique que la mission Galileo de la NASA a réalisée dans les années 1990, les scientifiques de Hubble ont découvert que l’emplacement correspond à une anomalie thermique sur Europe, une région chaude sur la lune normalement gelée.

Ces images composites montrent un panache de matière qui éclate à deux ans d’intervalle au même endroit sur la lune glacée de Jupiter Europa. La silhouette des deux panaches, photographiés dans l’ultraviolet par Hubble, a été repérée alors que la lune passait devant Jupiter. (NASA / ESA / STScI / USGS)
Hubble-Europe-17
Présentation des dernières preuves de panaches de vapeur s’échappant d’Europe :

Les chercheurs avaient déjà suggéré qu’Europe présentait des geysers, mais cette dernière preuve est la plus convaincante. Pour l’instant, Encelade reste l’endroit le plus prometteur pour chercher la vie.

Malheureusement, nous devrons bientôt dire adieu à Cassini après toutes les fantastiques découvertes qu’elle a réalisées en étudiant Saturne et ses lunes. La sonde, à court de carburant, tombera intentionnellement dans Saturne en septembre pour éviter tout risque de contamination de ses lunes pouvant héberger la vie.

L’étude publiée dans Science : Detecting molecular hydrogen on Enceladus et annoncée sur le site de la NASA : NASA Missions Provide New Insights into ‘Ocean Worlds’ in Our Solar System.

Tags: , , , ,

2 Réponses à “La NASA confirme que la lune de Saturne, Encelade, est comme “une boutique de bonbons pour microbes””

  1. jeanminux
    18 avril 2017 at 12 h 55 min #

    Cher guru
    j’adore ton blog et je suis un fidèle lecteur mais la petite vidéo qui démarre toute seule (depuis des lustres), c’est vraiment pénible !
    Stp laisse nous le choix et désactive ce démarrage auto qui me fait criser à chaque fois.
    sinon keep up the good work !
    merci à toi
    jm

    • 20 avril 2017 at 19 h 15 min #

      Bonjour Jean, quelle petite vidéo ?? Serait-ce l’image GIF pour le « Randomisateur » ?

Laisser une réponse