L’image d’un blaireau satisfait d’avoir enterré une jeune vache 3 fois plus grande que lui (vidéo)

Blaireau-vache

Pour la première fois, un blaireau d’Amérique (Taxidea taxus) a été surpris en train d’enterrer la carcasse entière d’une jeune vache dans le désert.

Tout en étudiant les charognards dans le Grand Bassin des Etats-Unis, des chercheurs de l’université de l’Utah ont capturé des images d’un blaireau enfouissant une grande carcasse pour ensuite se montrer comme étant assez fier de la tâche accomplie.

Les blaireaux (animaux fouisseurs) sont connus pour cacher leur réserve de nourriture, mais ils n’ont jamais été vus traîner et enterrer un animal aussi large auparavant.

Selon Ethan Frehner, premier auteur de l’étude sur le comportement du blaireau :

Nous en connaissons beaucoup sur les blaireaux tant sur leur morphologie que leur génétique, mais il existe de nombreux espaces vides qui doivent être comblés. Il s’agit d’un comportement substantiel qui n’était pas du tout connu.

La découverte fut complètement accidentelle, car les caméras ont été installées autour de quelques carcasses dispersées pour étudier les charognards comme les vautours. Après quelques jours d’enregistrement, Ethan Buechley, coauteur de l’étude, a vérifié les carcasses de vache pour constater qu’il en manquait une. Il a tout d’abord pensé qu’un lion ou un coyote l’avait traîné plus loin, mais quand il regarda les images, il fut surpris.

Les blaireaux passent beaucoup de temps sous terre et sortent généralement la nuit, ils sont donc un peu mystérieux et on ne connaît pas toutes leurs manies. En regardant les photos, les auteurs ont vu le blaireau creuser seul autour et sous la carcasse.

Ils suggèrent qu’il pourrait également enterrer la carcasse pour ne pas attirer d’autres grands prédateurs et selon Tara Christensen, coauteur de l’étude :

Garder les grands prédateurs à distance est important pour beaucoup d’éleveurs. Si les carcasses sont enterrées, elles ne vont pas les attirer…

Il a fallu cinq jours au blaireau pour enterrer la carcasse de 22 kg, puis il est retourné dans son terrier pendant environ deux semaines.

Une vidéo de l’enterrement montre que le blaireau se tient fièrement au sommet du terrier après avoir fini son travail acharné :

Un autre blaireau, observé sur un autre site dans la même étude, a également essayé d’enterrer une carcasse de veau démontrant que le comportement est probablement répandu chez cet animal.

Compte tenu des faibles ressources dans l’écosystème du désert, les chercheurs se demandent maintenant quel type d’impact cette mise en terre a sur la capacité d’autres charognards à trouver de la nourriture.

Selon Buechley :

Les nutriments dans une carcasse peuvent être très importants pour de nombreux organismes différents dans un écosystème.

Donc, si les blaireaux les monopolisent et qu’ils ont la capacité d’enterrer peut-être n’importe quelle carcasse de mammifères en Amérique du Nord et qu’ils sont présents sur une grande partie du continent, les implications écologiques potentielles sont profondes.

L’étude publiée dans The Western North American Naturalist : Subterranean caching of domestic cow (Bos taurus) carcasses by American badgers (Taxidea taxus) in the Great Basin Desert, Utah.

Tags: , , , , ,

6 Réponses à “L’image d’un blaireau satisfait d’avoir enterré une jeune vache 3 fois plus grande que lui (vidéo)”

  1. Henrietta
    2 avril 2017 at 14 h 59 min #

    Bonjour,

    Un blaireau enterre une vache, et aucun chercheur ne s’interroge sur la spiritualité des blaireaux ? ^^

  2. Steve
    2 avril 2017 at 18 h 20 min #

    Je pense que c’est surtout pour en faire un garde manger.
    ^^

  3. Nicolas
    2 avril 2017 at 21 h 13 min #

    Bah, c’est banal en France, un blaireau qui entèrre une affaire, des casseroles ou des promesses c’est vu et revu…

  4. Fran
    3 avril 2017 at 7 h 07 min #

    Un lion en amerique du nord ?

    • Judeleau
      9 avril 2017 at 9 h 45 min #

      Oui, un lion de montagne, un puma autrement dit.

  5. D Mouetto
    5 avril 2017 at 14 h 29 min #

    Ah mais quel blaireau !

Laisser une réponse