La première vidéo de la plus discrète des baleines en pleine nage

baleine_bec_true4

Les apparitions de la baleine à bec de True sont si rares que même les chercheurs amateurs de cétacés peuvent passer une vie sans avoir l’opportunité d’en observer une. Il reste ainsi beaucoup de choses à découvrir à leur sujet : leurs habitudes de migration, leurs comportements sociaux et la taille de la population de cette espèce rare qui demeure un mystère pour les scientifiques. Jusqu’à récemment, la créature n’avait jamais été filmée en train de nager sous l’eau. La séquence ci-dessous fournit ainsi un regard inédit sur ces créatures dans leur milieu naturel.

La vidéo a été enregistrée par des étudiants en 2013. Au cours d’une croisière éducative au large des Açores, trois baleines à bec de True se sont rassemblées à la surface près de leur bateau gonflable. Elles y sont restées près de 10 minutes, ce qui leur a donné suffisamment de temps pour déployer une caméra sous-marine. Les observations publiées récemment par une équipe internationale de scientifiques font partie d’une poignée d’observations de ces créatures rapportées dans la littérature scientifique.

Avec ses premières images sous-marines des baleines dans leur habitat naturel, les auteurs de l’étude ont publié la première photo rapprochée d’un baleineau.

(Ida Eriksson (Futurismo))baleine_bec_true-petit

Le document de recherche rapporte également la découverte d’échantillons de tissus prélevés sur des spécimens de baleines échouées aux Açores et aux îles Canaries. D’après les observations et les spécimens échoués, les scientifiques pensent maintenant que les baleines effectuent des plongées coordonnées et parfois arborent certains modèles de couleurs qui n’avaient pas été observés dans l’espèce auparavant.

Représentation d’une baleine à bec de True (Vidal Martin/SECAC)

baleine_bec_true

Parmi les baleines, elles sont les maitres des abysses, se nourrissant à des profondeurs atteignant les 3 000 mètres et de rester jusqu’à deux heures sous l’eau. Elles utilisent leur bec spécial pour attraper calmars, poissons et crustacés. Après une grosse plongée, elles retournent à la surface et effectuent de courtes plongées peu profondes dans de brefs intervalles. Contrairement à certaines baleines et dauphins, elles ne sont pas attirées par les bateaux.

Deux baleines à bec émergeant de l’eau près du golfe de Gascogne (Dylan Walker (WCA))baleine_bec_true2

Les baleines à bec sont donc parmi les mammifères les plus insaisissables de l’océan. Elles passent la majeure partie de leur temps sous la surface de l’eau et quand elles remontent pour respirer elles font en sorte de rester très discrètes. Trois nouvelles espèces ont été découvertes au cours des 20 dernières années, comprenant un nouveau type de baleine à bec identifié l’année dernière avec l’aide d’un squelette exposé dans un lycée d’Alaska. Les baleines à bec de True se distinguent par des rayures pâles s’étendant jusqu’au sommet de leurs têtes. Les scientifiques pensent maintenant qu’ils seront plus susceptibles de les observer dans les Açores et les îles Canaries.

L’étude publiée dans Peer J : True’s beaked whale (Mesoplodon mirus) in Macaronesia.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse