Sélectionner une page

Une idée de la NASA pour rendre de nouveau Mars habitable en lui offrant un grand bouclier magnétique

7 Mar 2017 | 13 commentaires

Lors du Planetary Science Vision 2050 Workshop* des scientifiques de la NASA ont proposé un plan audacieux qui pourrait redonner à Mars son atmosphère et rendre la planète rouge habitable pour de futurs colons humains.

*Cet atelier est destiné à fournir à la NASA une vision à très long terme de ce à quoi pourrait ressembler la science planétaire du futur. L’atelier vise à rassembler les principaux experts des sciences du système solaire et des disciplines connexes, ainsi que des experts en technologies spatiales, afin d’identifier les objectifs scientifiques potentiels et les technologies pouvant être mises en œuvre à la fin des années 2040.

Selon les découvertes réalisées sur Mars et autour, l’eau y fut abondante et active pendant les premières centaines de millions d’années du système solaire, avec des océans, des rivières, des pluies. Cependant, à un moment donné à moins d’un milliard d’années après sa formation, son champ magnétique global a cessé d’être, supprimant sa principale source de protection contre les vents solaires qui ont eu raison de son hypothétique  atmosphère épaisse qui aurait pu maintenir des océans profonds remplis d’eau liquide, et un climat plus chaud, potentiellement habitable.

Image d’entête : représentation par l’ingénieur logiciel Kevin Gill d’une “Mars vivante”.
Ci-dessous, à gauche, l’atmosphère de Mars frappé par le vent solaire et à droite la Terre protégée par son champ magnétique. (NASA)
Représentation artistique de ce à quoi Mars aurait put autrefois ressembler et à gauche son environnement actuel, froid et sec. (NASA)
Après-avant mars

En lançant un bouclier magnétique géant dans l’espace pour protéger Mars des vents solaires, l’agence spatiale affirme que nous pourrions rétablir l’atmosphère de la planète rouge, et terraformer l’environnement martien afin que de l’eau liquide coule de nouveau à sa surface.

Jim Green, directeur de la Division des sciences planétaires de la NASA, a déclaré que le lancement d’une “magnétosphère artificielle” dans l’espace entre Mars et le Soleil pourrait hypothétiquement protéger la planète rouge dans la magnétoqueue (magnétotail) étendue qui traine derrière Le champ de protection.

A partir du document de recherche : une magnétosphère artificielle de taille suffisante générée au point de Lagrange L1 permet à Mars d’être protégée par la queue magnétique. (Jim Green et Col. /USRA)
mars-magnetotrail

Selon les chercheurs dans leur document de recherche :

Cette situation élimine alors les processus d’érosion du vent solaire qui se produisent avec l’ionosphère de la planète et la haute atmosphère permettant à l’atmosphère martienne de croitre en pression et en température au fil du temps.

Alors que l’équipe reconnait que le concept pourrait sembler « fantaisiste », ils indiquent que la recherche existante sur une mini-magnétosphère menée pour protéger les astronautes et les vaisseaux spatiaux contre le rayonnement cosmique pourrait être utilisée à une plus grande échelle pour protéger Mars.

Selon Green :

Il peut être possible que nous puissions atteindre ces forces de champ plus élevées qui sont nécessaires pour fournir ce blindage. Nous devons aussi pouvoir modifier la direction du champ magnétique afin qu’il pousse toujours le vent solaire.

Dans les simulations de l’équipe, si le vent solaire était contré par le bouclier magnétique, les pertes atmosphériques de Mars s’arrêteraient et l’atmosphère reprendrait jusqu’à la moitié de la pression atmosphérique de la Terre en quelques années.

Alors que l’atmosphère s’épaissirait, l’équipe estime que le climat de Mars profiterait de température aux alentours des 4 degrés Celsius, ce qui suffirait pour faire fondre la glace carbonique sur la calotte polaire nord de la planète rouge. Si cela se produisait, le carbone de l’atmosphère aiderait à piéger la chaleur comme il le fait sur Terre, déclenchant un effet de serre qui pourrait faire fondre la glace d’eau de Mars, redonnant à la planète rouge son eau liquide sous forme de cours d’eau et d’océans.

Si tout cela devait se produire comme l’équipe l’anticipe, il est possible qu’en l’espace de quelques générations, Mars puisse retrouver une partie de son habitabilité.

Toujours selon Green :

Ce n’est pas terraformation comme vous pouvez y penser où nous modifions artificiellement le climat, mais nous laissons la nature le faire, en nous basant sur la physique que nous connaissons aujourd’hui.

L’équipe reconnaît qu’à ce stade le plan est en grande partie hypothétique, mais c’est une vision assez étonnante de ce qui pourrait être possible dans les années à venir. Les chercheurs ont l’intention de continuer à étudier les possibilités d’obtenir une estimation plus précise du temps que les effets du changement climatique prendraient.

Selon les chercheurs :

Tout comme la Terre, une atmosphère améliorée permettrait : une plus grande masse d’équipement débarquée à la surface, un bouclier contre la plupart des rayonnements cosmiques et des particules solaires, d’étendre la capacité d’extraction d’oxygène, et de fournir une production végétale “à ciel ouvert”, pour n’en nommer que quelques-uns.

Si cela peut être réalisé dans une vie, la colonisation de Mars ne serait pas loin.

Le document de recherche sur le site de l’Universities Space Research Association (PDF) : A future Mars environment for science and exploration présentée lors du Planetary Science Vision 2050 Workshop.

Faire un Don !

 

Pourquoi ?

Parce qu’il n’y a aucune publicité ici et que le Guru compte sur la générosité de ses lecteurs(trices) pour continuer à faire vivre GuruMeditation (…et son créateur par la même occasion). D’autres méthodes vous seront proposées en plus de PayPal.

 

Comment les chauves-souris vampires sont-elles capables de survivre en buvant du sang ?

Se nourrir de sang présente des défis nutritionnels, mais les chauves-souris vampires (Desmodontinae) les surmontent avec l’aide de leurs bactéries intestinales et de quelques “gènes sauteurs”.

Il y a trois types de chauves-souris qui boivent uniquement du sang, la chauve-souris vampire commune (Desmodus rotundus), la chauve-souris vampire à pattes velues (Diphylla ecaudata) et la chauve-souris vampire à ailes blanches (Diaemus youngi)…

Production d’organes : un nouvel hybride animal-humain testé sur des moutons

Une équipe de chercheurs de l’université de Stanford est passée à un autre niveau dans la pratique controversée du développement d’une espèce hybride, cette fois en fusionnant un embryon de mouton avec des cellules souches humaines.

Cette expérience fait suite à la création d’un hybride porc-humain par une équipe de l’université de Californie à Davis (UC Davis) en 2016. A l’origine, cette recherche fut menée afin de déterminer si des organes humains pouvaient être développés dans une autre espèce…

Les trous noirs ultramassifs sont bien plus gros et ils ont bien plus faim que les autres

Comme ils sont fondamentalement invisibles, il peut être difficile de déterminer la taille d’un trou noir. Ils peuvent varier de quelques fois la masse du Soleil (masse solaire) jusqu’à des millions ou des milliards de fois cette masse, mais il y a une classe (potentielle) qui est encore bien plus grande que cela. Une nouvelle étude des données recueillies par le télescope à rayons X Chandra de la NASA a révélé que ces trous noirs dits «ultramassifs» peuvent…

Nous nous sommes trompés sur la taille d’Andromède, la galaxie qui fusionnera avec la nôtre

Une nouvelle technique pour mesurer la masse des galaxies a été appliquée à notre plus proche voisine galactique et elle a trouvé que la galaxie d’Andromède a à peu près la même taille que la Voie lactée et pas deux à trois fois plus comme on le pensait auparavant.

Cela signifie que lorsque les deux galaxies fusionneront dans environ 4 milliards d’années, la Voie lactée ne sera pas entièrement consommée par la galaxie d’Andromède comme l’avaient suggéré de précédents modèles…

Les rayons X révèlent des secrets cachés dans les œuvres de Pablo Picasso

Grâce, notamment, au pouvoir pénétrant des rayons X des scientifiques ont révélé certains secrets cachés dans les peintures et les sculptures de Pablo Picasso.

Une nouvelle recherche révèle ainsi que Picasso a peint sur une autre œuvre d’un artiste inconnu de Barcelone pour créer une de ses œuvres les plus célèbres de sa « période bleue »…

Découvertes de 100 nouveaux mondes extraterrestres par la mission Kepler

Des astronomes examinant les données recueillies au cours de la mission actuelle du télescope spatial Kepler, connue sous le nom de mission K2, ont repéré 95 nouvelles planètes extraterrestres (exoplanètes), selon une nouvelle étude.

Cela porte le nombre de ces mondes découverts lors de la mission K2 à 292, et le total passe à près de 2 440 sur toute la vie opérationnelle de Kepler, ce qui représente environ les deux tiers de toutes les exoplanètes découvertes jusqu’ici…

Un potentiel vaccin utilise des cellules souches pour former le système immunitaire à reconnaître les cancers

Dans le domaine de l’immunothérapie, une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’université de Stanford a montré que les souris à qui l’on a injecté des cellules souches pluripotentes induites (CSPi) inactivées présentent des réponses importantes du système immunitaire face à divers cancers. Si l’étude peut être reproduite chez l’homme, cette recherche pourrait ouvrir la voie à un traitement anticancéreux personnalisé révolutionnaire…

La naissance d’un octopode “Dumbo” observée pour la première fois (vidéo)

Un coup d’œil sur l’image ci-dessus et vous saurez d’où l’octopode Grimpoteuthis tire son surnom de Dumbo (officiellement Dumbo octopod en anglais). Les grandes « oreilles » sur sa tête sont en faite des nageoires. L’image est celle d’un Grimpoteuthis adulte, mais la vidéo plus bas montre un petit octopode filmé pour la première fois juste après sa naissance…

La Terre et la Lune photographiées à une distance de 63 millions de kilomètres

Voici une nouvelle perspective sur votre planète, fournie par une sonde d’échantillonnage d’astéroïdes de la NASA.

La Terre et la Lune ne sont que deux points lumineux flottant dans un immense vide noir, capturée par la sonde spatiale OSIRIS-REx le 17 janvier, à une distance de 63,6 millions de kilomètres…

La voiture Tesla envoyée dans l’espace a-t-elle des chances de nous revenir dessus ?

Pour le rappel, la société SpaceX appartenant à Elon Musk a envoyé une voiture électrique Tesla dans l’espace la semaine dernière.

Elle devrait emprunter une trajectoire autour du Soleil qui l’amènera de temps en temps à proximité de Mars. Mais même si ça peut durer des millions d’années, ça ne durera pas éternellement…

Il a écrit une fausse étude basée sur le pire épisode de Star Trek et elle a été publiée dans une revue scientifique

Un biologiste anonyme cherchant à montrer à quel point il est facile de publier une fausse étude dans certaines revues scientifiques prétendument revues par les pairs (peer-reviewed), a récemment soumis un document de recherche intitulé « Rapid Genetic and Developmental Morphological Change Following Extreme Celerity » (Rapide changement génétique et morphologique du développement suite à une célérité extrême)…

Le minage de cryptomonnaies entrave la recherche d’extraterrestre

Le minage de cryptomonnaies ne se contente pas d’engloutir les capacités des réseaux électriques du monde entier, elle pourrait également ralentir la recherche de la vie extraterrestre.

Ces monnaies virtuelles comme Bitcoin exigent que les mineurs résolvent des calculs complexes pour valider chaque transaction. Pour leurs efforts, les mineurs reçoivent un petit paiement, mais le processus nécessite une grande puissance de calcul…

Le robot SpotMini ouvre la porte à une ancienne version de lui-même

La société américaine Boston Dynamics est de retour avec une nouvelle vidéo présentant une de ses créations, la dernière itération du robot SpotMini.

Ce dernier a considérablement changé depuis ses débuts publics, ses mouvements sont plus animés, plus souples et il dispose d’un corps plus élancé, plus mince. Ce n’est plus simplement un robot-chien, il profite désormais d’un bras rotatif flexible muni d’une pince…

Starman écoute du David Bowie en conduisant son roadster Tesla dans l’espace

Le Guru a mis à jour son billet sur le lancement du plus puissant lanceur, la Falcon Heavy et de sa curieuse cargaison, que vous pouvez admirer dans cette image, façon SPaceX. Tout s’est passé comme prévu… à une petite exception près…

Pin It on Pinterest

Share This