Notre galaxie aurait subtilisé des étoiles et de la matière noire d’une petite galaxie voisine

Galaxies_satellites_de_la_Voie_lactée

Certaines des étoiles les plus éloignées de la Voie lactée pourraient avoir été dérobées d’une autre galaxie, selon des recherches publiées dans une étude cette semaine.

L’involontaire contributrice, connue sous le nom de galaxie naine du Sagittaire (SagDEG), actuellement situé à environ 70 000 années-lumière de la Terre, est l’une des dizaines de galaxies miniatures qui tournent autour de la Voie lactée.

Des simulations informatiques montrent que SagDEG a payé une taxe à chaque fois qu’elle est passée à proximité de sa plus grande voisine. L’attraction gravitationnelle de la Voie lactée a soutiré environ un tiers des étoiles de la galaxie naine et 90 % de sa matière noire.

Selon le Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics :

Cela a donné trois courants/ flux distincts d’étoiles qui se sont étendues jusqu’à un million d’années-lumière à partir du centre de la Voie lactée. Ils se sont étirés jusqu’au bord du halo de la Voie lactée et présentent l’une des plus grandes structures observables dans le ciel.

Le résultat provient de recherches montrant que 5 des 11 étoiles les plus distantes de la Voie lactée sont situées à environ 300 000 années-lumière de la Terre, bien en dehors du disque spiralé de la Voie lactée.

L’étudiante diplômée Marion Dierickx et le théoricien d’Avi Loeb de Harvard ont effectué des simulations informatiques pour cartographier l’itinéraire de la galaxie naine au cours des 8 milliards d’années passées, ajustant sa vitesse initiale et son angle d’approche de la Voie lactée pour correspondre aux observations actuelles des étoiles “fauchées”.

Selon Avi Loeb :

La vitesse de départ et l’angle d’approche ont un grand effet sur l’orbite, tout comme la vitesse et l’angle d’un lancement de missile affecte sa trajectoire.

La recherche montre que les cinq étoiles ont des positions et des vitesses indiquant qu’elles ont été dépouillées de la galaxie naine du Sagittaire, il y a des milliards d’années.

Dans cette image générée par ordinateur, un ovale rouge marque le disque de notre galaxie la Voie lactée et un point rouge présente l’emplacement de la galaxie naine du Sagittaire. Les cercles jaunes représentent des étoiles qui lui ont été arrachées et projetées loin à travers l’espace. Cinq des 11 étoiles les plus éloignées dans notre galaxie ont probablement été volées de cette façon. (Marion Dierickx / CfA)
étoiles subtilisées

La recherche montre également que six autres résidentes de la Voie Lactée ne semblent pas provenir de SagDEG, mais qu’elles pourraient avoir émigré d’une autre galaxie naine.

Dierickx et ses collègues continuent actuellement de rechercher d’autres étoiles involontairement transplantées par SagDEG.

L’étude publiée dans The Astrophysical Journal : Predicted extension of the Sagittarius stream to the Milky way virial radius et présentée sur le site du Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics (CfA) : Farthest Stars in Milky Way Might Be Ripped from Another Galaxy.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse