Image : une sonde martienne s’est récemment tournée vers la Terre et la Lune

Terre-Lune-MRO-2016

Le 20 novembre 2016, à 205 millions de kilomètres d’ici, la sonde spatiale Mars Reconnaissance Orbiter (MRO), à l’aide de sa caméra HiRISE (High Resolution Imaging Science Experiment) qui habituellement scrute la surface de Mars, s’est tournée vers la Terre et notre Lune à des fins d’étalonnage.

Pour calibrer la caméra HiRISE, les scientifiques de la NASA ont besoin de scanner un objet autre que la planète rouge. Comme la Terre est juste à côté, ce fut un choix évident.

Cette image (clic pour agrandir) a été réalisée à partir de la meilleure photo de la Terre et de la meilleure photo de la Lune à partir de quatre ensembles d’images. Elle conserve les positions et tailles exactes des deux corps l’un par rapport à l’autre. Cependant, la Terre et la Lune semblent plus proches qu’elles ne le sont réellement car, au moment du cliché, la Lune était presque directement derrière la Terre, du point de vue de Mars, pour profiter de la face de la Lune qui est tournée vers la Terre.

Selon Alfred McEwen, chercheur principal pour HiRISE :

Chacune est traitée séparément avant de les combiner dans des positions et des tailles relatives correctes, de sorte que la lune soit assez lumineuse pour la voir. Elle est beaucoup plus sombre que la Terre et n’apparaitrait pratiquement pas que si elle est représentée à la même échelle de luminosité que la Terre. En raison de cette différence de luminosité, les images de la Terre sont saturées dans les meilleures images de la Lune, et la Lune est très pâle dans la meilleure image de la Terre (non saturée).

La couleur rougeâtre de la Terre est due à l’utilisation de filtres de couleurs qui font ressortir la végétation en rouge.

Toujours selon McEwen :

Les bandes de couleur de l’image sont infrarouges, rouges et bleu-vert, affichées respectivement en rouge, vert et bleu. La tache rougeâtre au milieu de l’image de la Terre est l’Australie, avec l’Asie du Sud-est formant la zone rougeâtre (végétation) près du sommet; L’Antarctique est la tache lumineuse en bas à gauche. D’autres zones lumineuses sont des nuages.

En y regardant de plus près, quelques caractéristiques de notre planète apparaissent, comme le contour de la côte ouest de l’Amérique du Sud en bas à droite de la Terre, bien que les nuages soient les traits dominants. En fait, ces derniers étaient si brillants, par rapport à la Lune, qu’ils ont presque complètement saturé les filtres de la caméra HiRISE. L’équipe de l’HiRISE précise que cette image a exigé une quantité importante de traitement pour la rendre si jolie.

Ce n’est pas la première fois que la sonde MRO tourne sa caméra vers la Terre. En 2007, à partir de son orbite autour de Mars, elle a pris l’image ci-dessous, alors que la sonde était à 142 millions de km de la Terre.

(NASA/JPL-Caltech/Université d’Arizona)Terre-Lune-MRO-2007

Sur le site de la NASA : Your Home Planet, as Seen From Mars.

Tags: , , , ,

10 Réponses à “Image : une sonde martienne s’est récemment tournée vers la Terre et la Lune”

  1. Guillaume
    8 janvier 2017 at 13 h 39 min #

    C’est insupportable les titres d’articles qui ne veulent rien dire. Reformuler s’il vous plaît vous êtes sensé savoir écrire en tant que journaliste.

    • 8 janvier 2017 at 17 h 13 min #

      Le Guru n’est pas journaliste, juste un passionné qui relate de l’actualité scientifique (gratuitement)…
      Le mot « vers », qui a été oublié précédemment (insupportable), a été rajouté au titre.

  2. Joey
    8 janvier 2017 at 17 h 30 min #

    Boooh ça va, on s’en fou s’il y a une petite erreur dans le titre tant qu’on sait au premier coup d’oeil de quoi ça parle…

    Ce qui compte c’est le contenu (graaaaatuit, comprehensible et sans pub a la con ! ^^) et de voir que monsieur le guru continue sur un bon rythme après tout ce temps 😉

  3. 8 janvier 2017 at 17 h 32 min #

    Le Guru a oublié le mot « vers » dans son titre qui est maintenant rectifié. Quelques lecteurs (2?) ont été outrés par cette erreur et étaient prêts à fouetter le Guru sur la place publique. Loin d’être parfait, votre serviteur n’est pas journaliste, ni issu d’une formation littéraire, juste un passionné qui relate sur son temps libre et gratuitement (depuis maintenant 7 ans), de l’actualité scientifique. Heureusement qu’il ne se fixe pas sur les quelques aigris qui passent par ici, car cela ferait déjà longtemps qu’il aurait cessé d’écrire.

    • EtPuisOSEF
      9 janvier 2017 at 15 h 15 min #

      Ne t’en fais pas pour ça ! Si tu as juste un ou deux relou, c’est un super bon score ! 😀

  4. Theta
    8 janvier 2017 at 19 h 05 min #

    Le Guru fait des petites erreurs sur la forme mais sur le fond il en fait moins que beaucoup de journalistes de revues papier payantes.

  5. Marion
    8 janvier 2017 at 23 h 15 min #

    Euh Guillaume n’est pas un journaliste lui, phaüte à l’appui…
    Ennuyez vous chers haters à tenir un site sans pub, où chaque article est toujours tiré d’articles fondés, de sources toujours sûres et vérifiables et où on y voit autant de choses sur TOUTES LES sciences….. L’humour avec ^^ ….. Un rien insuporte toutes ces petites gens qui je suis sûre, n’ont jamais levé le nez un soir d’été pour regarder la voie lactée.

  6. Asendari
    9 janvier 2017 at 14 h 29 min #

    Merci le Guru !
    Et vous inquiétez pas, on avait bien compris qu’il manquait un mot :-p notre cerveau le remplace assez vite 😛
    Continuer comme ça svp !!

  7. michel
    9 janvier 2017 at 17 h 14 min #

    oui Guy l’homme ferait mieux de se taire en terre …..en deux mots prends une pelle et enterre toi !!! et va lire ailleurs!!!
    Merci Guru continue…. nous en s’en fout des petites erreurs on n’est pas aigris..😀😀😀

  8. Cedric
    11 janvier 2017 at 9 h 41 min #

    Merci pour tous ces articles,on en veut Encore.

Laisser une réponse