Comment des acariens embarquent sur des abeilles pour pénétrer leur colonie ? (vidéo)

abeille_acarien_fleur

Une nouvelle vidéo est la première à documenter comment les acariens Varroa, qui sont liés à la mort en grand nombre des abeilles, sautent des fleurs pour s’accrocher aux abeilles.

Les acariens infestent les  nids et les ruches d’abeilles et se nourrissent des larves en développement tout en leur transférant des virus mortels.

Une femelle acarien Varroa destructor sur la tête d’une larve d’abeille (Gilles San Martin/ Flickr)larve abeille-acarien

Les acariens sont connus pour se propager rapidement aussi bien à travers les colonies sauvages que celles contrôlées (par l’humain). Dans les colonies gérées, on pense qu’ils se propagent en grimpant sur les abeilles lorsqu’elles volent des colonies déjà affaiblies ou vagabondent entre les ruches. Mais les colonies sauvages, qui sont largement espacées, souffrent également d’infestations d’acariens, même si les abeilles sauvages s’aventurent rarement dans d’autres ruches. Les scientifiques soupçonnaient que les acariens pourraient s’attacher aux abeilles lorsqu’elles visitent des fleurs, mais l’idée n’avait pas encore été confirmée.

Pour vérifier si les acariens pouvaient voyager des fleurs aux abeilles, des chercheurs de l’université Cornell (Etats-Unis) ont pris des colonies d’abeilles mellifères dans les montagnes d’Adirondack dans le nord de l’État de New York, où il y a très peu de fleurs sauvages, donc la nourriture des abeilles pouvait être contrôlée.

Ils ont placé des acariens dans des mangeoires d’eau sucrée et sur des fleurs en pot et ils ont observé les acariens détecter les abeilles et habilement se frayer un chemin sur le dos des abeilles.

L’embarquement d’un acarien Varroa sur une abeille se nourrissant sur une fleur. (David T. Peck/ Univerv. Cornell)

Selon Thomas Seeley, professeur de biologie et responsable de l’étude :

Le résultat remarquable auquel nous ne nous attendions pas à l’origine, c’est qu’une fois que les acariens arrivent sur les abeilles, ils montrent des comportements assez sophistiqués pour éviter d’être toilettés.

Ils ont rapidement grimpé sur le dessus d’une patte ou sur le centre du dos d’une abeille, qu’elle ne pouvait atteindre. Finalement, lorsque les acariens atteignent une ruche, ils se reproduisent dans des cellules de développement et se nourrissent des larves d’abeilles.

Les résultats fournissent des preuves d’un autre mode de transmission des acariens aux abeilles, ce qui est important pour mieux comprendre les risques de maladie que présentent ces acariens et pour prévenir du syndrome d’effondrement des colonies d’abeilles.

Mais les résultats soulèvent également des inquiétudes au sujet des livraisons de fleurs coupées par lesquelles les acariens Varroa peuvent se propager dans des zones où ils n’existent pas encore, comme l’Australie.

Selon les chercheurs :

Si un acarien peut sauter d’une fleur sur une abeille qui visite une de ces fleurs sur un marché en plein air, le résultat pourrait être désastreux.

Ainsi, il faudrait envisager des mesures plus strictes pour les fleurs d’expédition. Celles-ci pourraient inclure la pulvérisation, la réfrigération ou de limiter les expéditions aux fleurs qui ont poussé dans des serres sécurisées.

Les prochaines étapes de cette recherche seront de mieux comprendre le comportement des acariens sur les fleurs, comme la fréquence et les circonstances dans lesquelles ils se retrouvent dessus.

L’étude publiée dans PlosOne : Varroa destructor Mites Can Nimbly Climb from Flowers onto Foraging Honey Bees.

Tags: , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse