Des scientifiques ont repéré des “araignées” en pleine formation sur Mars

Spiders-Mars HiRISE1

Mars héberge de nombreux phénomènes géologiques que nous ne verrions jamais sur Terre, comme le réseau particulier de veines trouvé autour de son pôle Sud. Ces structures à la forme “d’araignées” (désignées “spiders” en anglais) ont habituellement des milliers d’années, mais pour la première fois, des scientifiques semblent en avoir observé dans leurs premiers moments, ce qui leur a permis de se lancer dans la mission d’élucider les secrets glacés de ces formations arachnides.

La raison pour laquelle nous ne verrions jamais ces araignées surgir à la surface de la Terre, est qu’elles se sont formées à partir de glace de dioxyde de carbone (glace sèche), ce qui ne se produit pas naturellement sur notre planète. Cependant, en hiver sur Mars des couches de "glace sèche" couvrent et scellent le sol près des pôles. Ensuite, lorsque le printemps arrive, le soleil réchauffe le sol et commence à décongeler le fond des couches, la conversion de la glace de dioxyde de carbone en gaz entraine une pression qui fissure la couche, créant un geyser de gaz, de sable et de poussière qui est éjectée à partir du dessous. Les fissures peuvent mesurer des dizaines à des centaines de mètres et généralement les canaux convergent vers un point central, leur donnant l’apparence d’une araignée et ses pattes.

Ces 6 images (7 avec celle en entête, clic pour agrandir) montrent différentes caractéristiques martiennes de taille et de complexité de plus en plus grandes, qui couvrent de grandes zones près du pôle sud de Mars pendant l’hiver (NASA / JPL-Caltech / Université d’Arizona/ HiRISE)
Spiders-Mars HiRISE41
Spiders-Mars HiRISE3

Au cours des dix dernières années, les scientifiques ont attentivement observé la surface de la planète par le biais de la sonde Mars Reconnaissance Orbiter (MRO) de la NASA, dans l’espoir de surprendre ces araignées dans leurs étapes de formation. Et maintenant ils pensent en avoir localisé certaines près du pôle sud, qui se sont développé pendant trois années martiennes (une année sur Mars est égale à environ 1,9 année terrestre). Pour les scientifiques, le taux de croissance observé suggère que les “araignées” entièrement formées prennent plus de 1000 années martiennes à croitre.

Selon Ganna Portyankina de l’université du Colorado :

Nous avons vu pour la première fois ces petites caractéristiques qui survivent et se prolongent d’année en année, et c’est ainsi que les plus grandes araignées débutent. Elles sont dans les zones de dunes de sable, donc nous ne savons pas si elles vont continuer à grossir ou disparaitront sous le sable mouvant.

On ne connait pas vraiment l’influence des dunes de sable dans leur formation. Alors qu’elles semblent jouer un certain rôle, les scientifiques précisent qu’elles pourraient également empêcher de nombreuses nouvelles formations comme celles-ci de continuer leur développement. Il y a 6 ans, des chercheurs ont localisé des creux similaires au printemps près du pôle nord, mais ceux-ci se sont remplis de sable et ont disparu en moins d’un an. Pour les scientifiques, les “spiders” ont besoin des conditions adéquates pour se développer : d’un sol assez mou pour leur permettre de se former, mais pas trop pour que les canaux se remplissent rapidement.

L’étude publiée dans Icarus : Present-day erosion of Martian polar terrain by the seasonal CO2 jets et présentée sur le site de la NASA : Small Troughs Growing on Mars May Become ‘Spiders’. Image d’entête à partir de l’HiRISE : Spiders on Mounds.

Tags: , , , , , ,

2 Réponses à “Des scientifiques ont repéré des “araignées” en pleine formation sur Mars”

  1. Moroccanscientist
    27 décembre 2016 at 0 h 30 min #

    Le clickbait de malade wow

    • Iom
      31 décembre 2016 at 20 h 32 min #

      Euh, à la limite s’il n’y avait pas eu les guillemets, mais bon là, il ne faut abuser quand même.

Laisser une réponse