Quelle menace pose un astéroïde s’écrasant en haute mer ?

asteroid impact ocean LANL

En ayant 70 % de chance de plus de s’écraser dans la mer que sur terre, il était utile de déterminer ce qu’il nous adviendrait si un astéroïde décidait de piquer une tête sur notre planète. La réponse, selon une nouvelle modélisation des scientifiques au laboratoire national de Los Alamos (Etats-Unis), est compliquée.

L’équipe a effectué une série de simulations en 3D pour voir quel type d’ondes de choc en résulterait et comment l’eau serait dispersée suite à l’impact d’un astéroïde en haute mer et s’il suffirait à déclencher un tsunami.

Bien qu’il pourrait générer des vagues allant de centaines de mètres à même quelques kilomètres de haut, à moins que la collision ne se produise près de la côte, les simulations suggèrent qu’un tsunami dévastateur du littoral est peu probable. La raison est que les ondes de choc générées par un impact ponctuel, comme un astéroïde, sont relativement courtes par rapport aux plus longues perturbations générées (comme) lors d’un tremblement de terre. La différence signifie que les ondes résultant d’un impact d’astéroïde ne se propageraient pas très loin, bien que vous ne voudriez certainement pas vous trouver à proximité.

Si un astéroïde devait atterrir dans l’océan dans un rayon de 10 à 20 kilomètres d’une côte peuplée, les effets seraient dévastateurs, selon les chercheurs, entraînant de graves inondations, des ondes de choc dans l’air, de fortes températures et des vents de la force de ceux d’un ouragan.

Toutefois, si un astéroïde explosait dans l’air en un tas de petits fragments avant  l’impact, dans ce qui est appelé en anglais “air burst”, les conséquences seraient différentes. Bien que l’effet produise des impacts plus modérés sur une zone beaucoup plus vaste, les ondulations générées par ces petites collisions avec l’eau seront réduites, ce qui rend la formation d’un tsunami encore moins probable.

Mais même si les vagues générées par un gros astéroïde ne frapperont pas nos côtes, cela ne signifie pas qu’un impact se produisant en mer n’est pas dangereux. L’autre menace que posent les astéroïdes, lorsqu’ils atterrissent dans les océans, est la vapeur d’eau, qui peut être projetée dans l’atmosphère. Si cette vapeur atteint la stratosphère, elle pourrait s’y attarder pendant des mois à des années.

Dans l’une des simulations de l’équipe, quelque 250 mégatonnes métriques de vapeur d’eau ont été soulevées dans l’atmosphère. Puisque la vapeur d’eau est un gaz à effet de serre, elle pourrait conduire à des effets de réchauffement climatique durables sur des années après l’impact.

Les résultats ont été présentés cette semaine lors de la dernière réunion de l’American Geophysical Union à San Francisco, mais n’ont pas encore été publiés dans une revue peer-reviewed. Ils ont été décrit sur le site du Los Alamos National Laboratory : Visualizing ocean asteroid impact.

Tags: , , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse