Sans tympan et à l’autre extrémité d’une pièce, une araignée sauteuse vous entendra

araignée sauteuse-écoute 16

Lorsque mère Nature ferme une porte, elle laisse souvent une fenêtre entrouverte, ce qui permet à chaque espèce de développer ses propres adaptations pour compenser ses déficits. Ainsi les minuscules araignées sauteuses auraient développé une écoute super-sensible pour compenser leur mode de vie sans toile, selon une étude sur les sens de ces araignées.

Les araignées sauteuses (famille Salticidae) ont de grands yeux, elles sont poilues et adorablement petites. Les mâles de nombreuses espèces arborent de belles et lumineuses couleurs et se livrent à des danses exotiques, voir timides, pour impressionner les partenaires potentielles. Contrairement à la plupart des autres arachnides, les araignées sauteuses ne construisent pas de toiles, mais traquent et bondissent sur leur proie.

En considérant cela, plus le fait qu’elles n’aient pas d’oreilles, les scientifiques ont estimé que les araignées des espèces Salticidae étaient des animaux le plus souvent visuels. Ensuite, les chercheurs du Hoy Lab à l’université Cornell (États-Unis) sont tombés sur des preuves assez convaincantes du contraire. Ils faisaient des recherches sur les capacités du traitement visuel des araignées sauteuses en n’en raccordant une à un moniteur d’activité cérébrale qui faisait un “pop” à chaque fois que les cellules du cerveau de l’araignée s’activaient.

Un jour, alors que les biologistes commençaient une expérience sur une zone plus profonde du cerveau de l’araignée, un des chercheurs déplaça sa chaise qui grinça sur le plancher du laboratoire, ce qui activa le moniteur d’activité cérébral lui-même relié à une araignée sauteuse. Même chose lorsqu’ils frappèrent dans leurs mains à proximité et les neurones s’activaient. Les scientifiques  furent surpris et décidèrent de mettre au point des expériences afin de confirmer leur découverte. Tout d’abord, il a été diffusé une série de bruits à diverses fréquences et distances à des araignées reliées au moniteur d’activité du cerveau. Ensuite, ils ont laissé les araignées se déplacer à l’intérieur d’une cage en filet et ils ont filmé leurs réactions aux mêmes bruits. Enfin, ils ont utilisé un robot finement calibré pour faire vibrer un poil sur la patte de l’araignée aux mêmes fréquences, tout en mesurant la réponse de son cerveau.
phidippus-audax

Les résultats des trois expériences ont prouvé que les petites araignées captaient les sons, même à des distances allant jusqu’à près de 3 m. Ils réagissaient le plus fortement à des bruits à basse fréquence; lorsque les scientifiques ont diffusé des sons dans une fréquence de 80 Hz, les araignées se sont constamment figées sur place comme des animaux chassés. 80 Hz est également la fréquence des battements d’ailes des guêpes prédatrices et des mouches parasites qui se nourrissent des araignées sauteuses.

De précédentes études ont montré que le fait de se figer sur place, une attitude de survie, pourrait aider les animaux à se concentrer sur leurs autres sens pour déterminer la prochaine action à prendre.

Selon les chercheurs :

Tout cela pourrait être particulièrement important … pour les espèces ayant des modes de vie vagabonds tels que les araignées sauteuses, où l’emplacement de la menace et la route pour s’enfuir ne sont pas immédiatement apparents, requiert à la place une prise de décision rapide et flexible.

De caresser les poils des pattes des araignées à aussi activé les voies auditives dans leur cerveau, suggérant que c’est la façon dont elles captent le son, même sans tympans.

Les chercheurs estiment que cette “super-audition” des araignées peut compenser la toile qu’elles ne fabriquent pas et qui constitue un espace sûr, de défense et d’alarme pour d’autres araignées.

Présentation de la recherche par Gil Menda du Hoy Lab à l’université Cornell :

L’étude publiée dans Current Biology : Airborne Acoustic Perception by a Jumping Spider.

Tags: , ,

2 Réponses à “Sans tympan et à l’autre extrémité d’une pièce, une araignée sauteuse vous entendra”

  1. Ripley
    17 octobre 2016 at 16 h 28 min #

    Je ne m’en lasse pas de ces articles sur les Salticidae, elles sont fascinantes et curieuses <3
    Merci gurumed 🙂

  2. Pierre Dit Gerard
    18 octobre 2016 at 6 h 11 min #

    Je trouve la petite araignée sauteuse paon sublime et vraiment originale

Laisser une réponse