Le pôle Nord de Jupiter ne ressemble à rien de ce qui peut être observé dans le système solaire

Jupiter seen by Juno (4K)_188-471

Comme promis, la sonde Juno de la NASA a envoyé les toutes premières photos du pôle Nord de Jupiter et les scientifiques s’en frottent encore les yeux.

Juno a capturé les images le 27 août, lorsque la sonde était à seulement 4 200 kilomètres du sommet des nuages de Jupiter, lors de la première des trois douzaines (36) de survols rapprochés de la plus grande planète du système solaire.

Selon Scott Bolton, du Southwest Research Institute à San Antonio et responsable scientifique de la mission :

C’est le premier aperçu du pôle Nord de Jupiter et il ne ressemble à rien de ce que nous avons vu ou imaginé avant.

Cette zone est de couleur bleue et il y a beaucoup de tempêtes. Il n’y a aucun signe de zones ou de bandes latitudinales auxquelles nous sommes habitués. Nous reconnaissons à peine Jupiter dans cette image. Nous voyons des signes que les nuages ont des ombres,  ce qui indique peut-être que les nuages sont à une altitude plus élevée que les autres fonctionnalités.

Alors que Saturne a une énorme tempête hexagonale tourbillonnant sur son pôle Nord, les nouvelles photos montrent que Jupiter en est dépourvue.

Juno a photographié cette vue du pole Nord de Jupiter 2 heures avant sa plus proche approche.  (NASA/JPL-Caltech/SwRI/MSSS)Jupiter-Juno-816-1

Juno, lancée en août 2011, a atteint Jupiter 5 ans plus tard, le 4 juillet de cette année. Mais les instruments de la sonde ont été désactivés à cette date, parce que les membres de l’équipe de la mission voulaient se concentrer sur l’exécution des propulseurs pour l’insertion orbitale de 35 minutes.

Ainsi, l’approche du 27 août a marqué la première occasion pour Juno de photographier Jupiter de près et d’effectuer des mesures détaillées avec sa suite de 8 instruments scientifiques. Le vaisseau spatial est actuellement dans une orbite très elliptique de 54 jours.

L’un de ces instruments, le Jovian Infrared Auroral Mapper (JIRAM), a capturé  des vues du du pôle Nord et Sud de Jupiter dans la lumière infrarouge, révélant des points chauds qui n’ont jamais été vus auparavant (image ci-dessous).

(NASA/JPL-Caltech/SwRI/ASI/INAF/JIRAM)Jupiter-Juno-infrarouge 816

Comme la Terre, Jupiter a des aurores boréales, un ballet de lumière qui dansent au-dessus du pôle Nord de la planète et des régions polaires au sud. Le JIRAM a obtenu des points de vue sans précédent de puissante aurore boréale sur le pôle Sud.

Selon le membre de la mission, Alberto Adriani, de l’Institut d’astrophysique spatiale et de physique cosmique de Milan :

Aucun autre instrument, à la fois sur Terre ou dans l’espace, n’a été en mesure de voir les aurores boréales du Sud. Maintenant, avec le JIRAM, nous voyons qu’elles semblent être très lumineuses et bien structurées. Le haut niveau de détail dans les images nous en dira plus sur la morphologie et la dynamique des aurores.

Juno a également réussi à “entendre” les aurores de Jupiter, en utilisant un instrument de mesure des ondes radio et magnétiques, appelé WAVES.

Les observations de Juno devraient aider les scientifiques à mieux comprendre la composition et la structure de Jupiter et si la planète géante abrite un noyau d’éléments lourds. Cette information devrait, à son tour, faire la lumière sur la formation de Jupiter, du système solaire et des systèmes planétaires en général.

Le mois prochain, Juno devrait réactiver ses moteurs pour la placer dans une orbite de 14 jours. Le vaisseau spatial continuera de recueillir des données, en particulier lors de ses survols rapprochés sur les pôles de la planète, avant de terminer sa mission avec une plongée intentionnelle et destructrice dans l’atmosphère de Jupiter, en février 2018.

Sur le site de la NASA : Jupiter’s North Pole Unlike Anything Encountered in Solar System.

Tags: , ,

2 Réponses à “Le pôle Nord de Jupiter ne ressemble à rien de ce qui peut être observé dans le système solaire”

  1. Nekobi
    4 septembre 2016 at 12 h 04 min #

    Bonjour cher Guru, j’ai remarqué une faute dans l’article (enfin je pense que ça en est une): « un balai de lumière qui dansent », ça ne serait pas plutôt: « un ballet de lumières qui dansent »?

    Sinon, c’est un article très intéressant, on découvre des choses encore inconnues de la grande Jupiter, j’espère qu’ils en découvriront davantage avec la sonde à l’avenir 🙂

    • 4 septembre 2016 at 14 h 41 min #

      Effectivement… (son erreur a beaucoup fait rire le Guru)

Laisser une réponse