Les humains ont-ils un 6e sens sous la forme d’une boussole ?

magnetorecption1

Un scientifique américain affirme avoir trouvé des preuves pour un “sixième sens” chez les humains, ce qui permettrait de détecter les champs magnétiques de la Terre, pratique pour ne pas perdre le Nord (humour qui ne fonctionne qu’entre Gurus…)

Joe Kirschvink, de l’Institut de Technologie de Californie (Caltech), affirme que son expérience peut aussi être "répétée et vérifiée”, ce que la recherche sur la magnétoréception n’a jamais été en mesure de faire auparavant.

Les essais, qui impliquait seulement 24 personnes et n’a pas encore été examinée par des pairs (validé pour publication par des scientifiques du même domaine), se fondent sur une étude de 2016 qui a suggéré que d’autres mammifères, comprenant les chiens, les renards et les primates disposent de “capteurs magnétiques” dans leurs yeux.

Cette précédente recherche, réalisée par l’Institut Max Planck, a trouvé que des animaux, "les chiens, les loups, les ours, les renards, les blaireaux, les orangs-outans et les macaques" (et le guru rajoutera les dauphins et les saumons) ont des pigments, appelés cryptochromes 1a, sensibles aux champs magnétiques, présents dans leurs et nos rétines, (ces protéines régulent nos (humain) rythmes circadiens (mécanisme d’activation par la lumière)).

Cependant, son fonctionnement fut l’objet de débat. Alors que certains affirment que les cryptochromes sont responsables du sens, d’autres disent que des cellules disposant de magnétite agiraient comme les “aiguilles d’une boussole”. C’est cette seconde théorie que Kirschvink estime être responsable d’un "sixième sens".

Pour l’étude, des participants ont été invités à siéger dans le noir et dans une cage de Faraday, une structure qui filtre les “bruits de fond électromagnétiques” avec des bobines de fil. Une fois dans la cage, ils furent exposés à "un champ magnétique pur” et rien d’autre.

Image d’entête : Caltech / KIRSCHVINK Laboratory

En utilisant l’électroencéphalographie (EEG), Kirschvink a surveillé le cerveau des participants alors qu’ils réagissaient aux changements de la force magnétique. Lorsque le champ magnétique "tournait dans le sens antihoraire … il y eut une baisse des ondes alpha", suggérant ainsi que le cerveau des participants s’activait "en réponse au champ magnétique".

Kirschvink mène actuellement d’autres recherches et son étude sera examinée par des pairs pour être publiée dans les prochains mois.

Sur le site du KIRSCHVINK Laboratory / Caltech : The human experiment.

Tags: , , , ,

2 Réponses à “Les humains ont-ils un 6e sens sous la forme d’une boussole ?”

  1. Godzilla31
    1 juillet 2016 at 10 h 53 min #

    Pour moi, le 6eme sens, c’est celui qui permet d’anticiper ou de prévoir les choses, pas de percevoir les champs magnétique ou de pouvoir les visualiser (même inconsciement)

    Mais comme l’être humain n’a appris qu’à développer les sens qui lui sont nécessaire, il y a certainement plein de capacité « caché » à développer.

  2. Vincent S
    8 juillet 2016 at 17 h 24 min #

    @Godzilla31 : nous avons beaucoup plus que 5 sens (proprioception, équilibrioception, thermoception…), c’est une expression qui est entrée dans le langage courant mais qui n’a pas de vérité biologique !
    CF : https://www.youtube.com/watch?v=6XQhUJ5fqMk

Laisser une réponse