“2007 OR10” est devenue par surprise la 3e plus grande planète naine de notre système solaire

2007 OR10

Des astronomes ont découvert qu’un corps rocheux, que l’on avait un peu oublié et qui se trouve dans la ceinture de Kuiper, au-delà de Neptune, est beaucoup plus grand qu’on ne le pensait, se révélant être la troisième plus grande planète naine dans notre système solaire, après Pluton et Éris.

Auparavant considéré comme un gros rocher de l’espace, (225088) 2007 OR10 n’a pas de nom propre, mais il a été surnommé “Snow White” dans les années avant que l’on ne découvre qu’il était autre chose qu’un grand, mais pas particulièrement intéressante, objet de la Ceinture de Kuiper.

Les derniers résultats d’András Pál et de son équipe de l’observatoire Konkoly, en Hongrie, combinent les données optiques de la mission prolongée K2 du télescope spatial Kepler de la NASA, avec des données infrarouges thermiques enregistrées par l’observatoire spatial Herschel.

Kepler observe la lointaine planète naine 2007 OR10 indiquée par une flèche blanche. Le mouvement n’est pas celui de la planète naine, mais de Kepler. (László Molnár/ András Pál/ observatoire Konkoly)

Les données combinées révèlent que Snow White a un diamètre d’environ 1535 km : bien plus grand que les 1 280 kilomètres précédemment estimés, ce qui en fait la troisième plus grande planète naine découverte à ce jour. Elle est environ 100 km plus grande que Makemake (dont on a découvert récemment qu’une lune l’accompagne) et environ un tiers plus petite que Pluton. L’équipe a également découvert que la sombre planète naine a une rotation anormalement lente, prenant environ 45 heures pour terminer une journée entière.

Selon Pál :

Cette nouvelle estimation de la taille de 2007 OR10 rend plus probable le fait que la planète soit recouverte de glaces volatiles de méthane, de monoxyde de carbone et d’azote, qui serait facilement perdu dans l’espace par un objet plus petit. Il est passionnant de démêler les détails comme celui-ci autour d’un lointain nouveau monde, surtout qu’elle a une surface exceptionnellement sombre et rougeâtre pour sa taille.

Avec sa nouvelle taille et ses intrigantes caractéristiques de rotations, il semble probable que la planète naine, jusqu’à maintenant négligée, obtienne finalement un nom propre. Découverte en 2007 par Meg Schwamb, Mike Brown et David Rabinowitz, l’honneur de la nommer leur incombe. Ensuite, la planète naine devra, via un long processus, être reconnue par l’Union astronomique internationale.

Selon Meg Schwamb :

Les noms des corps de la taille de Pluton racontent chacun une histoire sur les caractéristiques de leurs objets respectifs. Par le passé, nous n’en connaissions pas assez sur 2007 OR10 pour lui donner un nom qui lui rende justice. Je pense que nous arrivons à un point où nous pouvons lui donner son nom légitime.

L’étude publiée dans The Astronomical Journal : Large suze and slow rotation of the trans-neptunian object  (225088) 2007 OR10 discovered from Herschel and K2 observations.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse