Sélectionner une page

Trois planètes potentiellement habitables trouvées près d’une étoile “trop fraiche”

3 Mai 2016 | 3 commentaires

Artist’s impression of the ultracool dwarf star TRAPPIST-1 from the surface of one of its planets

A l’aide d’un télescope spécialement conçu pour repérer les exoplanètes, une équipe d’astronomes travaillant à l’Observatoire européen austral (ESO) a découvert trois planètes en orbite autour d’un soleil nain à “seulement” 40 années-lumière de la Terre. Selon les chercheurs, les trois mondes sont potentiellement habitables en raison de leurs tailles et de leurs températures et pourraient être les meilleurs candidats dans la recherche d’une vie au-delà de notre système solaire.

En utilisant le télescope TRAPPIST (TRAnsiting Planets and PlanetesImals Small Telescope) à la station La Silla de l’ESO, située près du complexe de l’ALMA dans le désert d’Atacama, au Pérou, les astronomes ont repéré les trois planètes tournant autour d’une étoile naine rouge “Ultra-fraiche” (Ultracool) surnommée 2MASS J23062928-0502285, mais désormais également connu sous le nom de TRAPPISTE-1, représentée en image d’entête (ESO/M. Kornmesser).

De précédentes observations, en utilisant des télescopes plus puissants, dont le Very Large Telescope HAWK-I situé à proximité, ont confirmé que les planètes tournant autour de TRAPPIST-1 semblent être proche, en taille, de la Terre. Deux des planètes ont des périodes orbitales bien définies, de l’ordre de 1,5 jour et 2,4 jours, tandis que la troisième planète semble être un peu moins stable, avec une période orbitale qui varie considérablement, entre 4,5 à 73 jours.

Selon Emmanuël Jehin, de l’Institut d’Astrophysique et de Géophysique à l’université de Liège, en Belgique et chercheur associé à l’équipe du TRAPPIST :

C’est vraiment un changement de paradigme en fonction de la population de planètes et dans la voie de la recherche de la vie dans l’Univers. Jusqu’à présent, l’existence de ces “mondes rouges” en orbite autour d’étoiles naines ultra-fraîches était purement théorique, mais maintenant nous avons non seulement une planète solitaire autour d’une faible étoile rouge, mais un système complet de trois planètes !

Définie donc comme une étoile naine Ultracool, TRAPPIST-1 est nettement moins chaude et plus rouge que notre propre soleil et elle n’est pas beaucoup plus grande que Jupiter.

Beaucoup trop faible pour être observée sans l’aide d’un très grand télescope, la petite étoile est située dans la constellation du Verseau. Selon les astronomes, ces étoiles sont très fréquentes dans notre Voie lactée, tout en ayant une durée de vie exceptionnellement longue, mais ce serait la première fois que l’on en découvre une, accompagnée de planètes.

La position de TRAPPIST-1 dans la constellation du verseau (ESO)
The ultracool dwarf star TRAPPIST-1 in the constellation of Aquarius

Bien que ces planètes ont des tailles et des températures semblables à celles de Vénus et la Terre, deux d’entre elles empreintes des orbites très proches de leur étoile, ce qui signifie qu’elles sont trop près, en fonction de ce qui est défini comme zone habitable, de leur soleil. Cependant, comme l’étoile est beaucoup moins active que notre Soleil, les chercheurs pensent qu’il est encore possible que les deux planètes internes puissent avoir des zones habitables sur leur surface. La plus éloignée reçoit environ deux fois le rayonnement reçu par la Terre et celle plus à l’intérieure, quatre fois plus.

Comparaison entre notre Soleil avec TRAPPIST-1 (ESO)
Comparison between the Sun and the ultracool dwarf star TRAPPIST-1

La troisième, et la plus éloignée, a une orbite qui semble erratique, mais l’équipe pense qu’à son point le plus éloigné, elle est probablement moins irradiée que la Terre, mais pourrait encore recevoir assez de rayonnement pour la placer dans la zone habitable.

Selon Michaël Gillon, également de l’Institut d’Astrophysique et de Géophysique à l’université de Liège :

Avec ces courtes périodes orbitales, les planètes sont entre 20 et 100 fois plus proches de leur étoile que la Terre du Soleil. La structure de ce système planétaire est beaucoup plus semblable à l’échelle du système des lunes de Jupiter que de celle du système solaire.

Les prochaines études de ces planètes comprendront la recherche de signes de vie en examinant leurs atmosphères alors qu’elles passent devant leur étoile (transit). La lumière traversant les gaz de leurs atmosphères fournira une indication quant à leur composition chimique et, comme la naine rouge ne submergera pas de sa lumière les planètes, comme les habituelles étoiles lumineuses, les chercheurs pensent qu’ils auront une meilleure opportunité de déterminer la composition des gaz présents.

Selon Julien de Wit, un coauteur de l’étude et du MIT :

Grace à plusieurs grands télescopes en cours de construction, comme l’ E-ELT de l’ESO et le télescope spatial James Webb dont le lancement est prévu pour 2018, nous allons bientôt être en mesure d’étudier la composition de l’atmosphère de ces planètes et les explorer d’abord pour l’eau, puis pour des traces d’activité biologique. C’est un pas de géant dans la recherche de la vie dans l’Univers.

Selon l’équipe du TRAPPIST, ce type de découverte contribuera à ouvrir de nouvelles voies dans la recherche d’exoplanètes, car environ 15 % des étoiles à proximité raisonnable de notre système solaire, sont des “naines ultra-fraiches”. Ce domaine de chasse aux exoplanètes montre aussi qu’il est possible de trouver et d’analyser de potentielles planètes habitables similaires, à bien des égards, à notre propre Terre, même autour d’étoiles naines “fraiches”.

Selon les chercheurs :

Pourquoi n’essayons-nous pas de détecter des planètes semblables à la Terre autour d’étoiles plus petites et plus fraiches dans le voisinage solaire ? La raison en est simple : les systèmes autour de ces petites étoiles sont les seuls endroits où l’on peut détecter la vie sur une exoplanète de la taille de la Terre avec notre technologie actuelle. Donc, si nous voulons trouver la vie ailleurs dans l’Univers, c’est là que nous devrions commencer par regarder.

L’étude publiée dans Nature : Temperate Earth-sized planets transiting a nearby ultracool dwarf star et présentée sur le site de l’ESO : Three Potentially Habitable Worlds Found Around Nearby Ultracool Dwarf Star.

Faire un Don !

Pourquoi ?

Parce qu’il n’y a aucune publicité ici et que le Guru compte sur la générosité de ses lecteurs(trices) pour continuer à faire vivre GuruMeditation (…et son créateur par la même occasion). D’autres méthodes vous seront proposées en plus de PayPal.

Comment les chauves-souris vampires sont-elles capables de survivre en buvant du sang ?

Se nourrir de sang présente des défis nutritionnels, mais les chauves-souris vampires (Desmodontinae) les surmontent avec l’aide de leurs bactéries intestinales et de quelques “gènes sauteurs”.

Il y a trois types de chauves-souris qui boivent uniquement du sang, la chauve-souris vampire commune (Desmodus rotundus), la chauve-souris vampire à pattes velues (Diphylla ecaudata) et la chauve-souris vampire à ailes blanches (Diaemus youngi)…

Production d’organes : un nouvel hybride animal-humain testé sur des moutons

Une équipe de chercheurs de l’université de Stanford est passée à un autre niveau dans la pratique controversée du développement d’une espèce hybride, cette fois en fusionnant un embryon de mouton avec des cellules souches humaines.

Cette expérience fait suite à la création d’un hybride porc-humain par une équipe de l’université de Californie à Davis (UC Davis) en 2016. A l’origine, cette recherche fut menée afin de déterminer si des organes humains pouvaient être développés dans une autre espèce…

Les trous noirs ultramassifs sont bien plus gros et ils ont bien plus faim que les autres

Comme ils sont fondamentalement invisibles, il peut être difficile de déterminer la taille d’un trou noir. Ils peuvent varier de quelques fois la masse du Soleil (masse solaire) jusqu’à des millions ou des milliards de fois cette masse, mais il y a une classe (potentielle) qui est encore bien plus grande que cela. Une nouvelle étude des données recueillies par le télescope à rayons X Chandra de la NASA a révélé que ces trous noirs dits «ultramassifs» peuvent…

Nous nous sommes trompés sur la taille d’Andromède, la galaxie qui fusionnera avec la nôtre

Une nouvelle technique pour mesurer la masse des galaxies a été appliquée à notre plus proche voisine galactique et elle a trouvé que la galaxie d’Andromède a à peu près la même taille que la Voie lactée et pas deux à trois fois plus comme on le pensait auparavant.

Cela signifie que lorsque les deux galaxies fusionneront dans environ 4 milliards d’années, la Voie lactée ne sera pas entièrement consommée par la galaxie d’Andromède comme l’avaient suggéré de précédents modèles…

Les rayons X révèlent des secrets cachés dans les œuvres de Pablo Picasso

Grâce, notamment, au pouvoir pénétrant des rayons X des scientifiques ont révélé certains secrets cachés dans les peintures et les sculptures de Pablo Picasso.

Une nouvelle recherche révèle ainsi que Picasso a peint sur une autre œuvre d’un artiste inconnu de Barcelone pour créer une de ses œuvres les plus célèbres de sa « période bleue »…

Découvertes de 100 nouveaux mondes extraterrestres par la mission Kepler

Des astronomes examinant les données recueillies au cours de la mission actuelle du télescope spatial Kepler, connue sous le nom de mission K2, ont repéré 95 nouvelles planètes extraterrestres (exoplanètes), selon une nouvelle étude.

Cela porte le nombre de ces mondes découverts lors de la mission K2 à 292, et le total passe à près de 2 440 sur toute la vie opérationnelle de Kepler, ce qui représente environ les deux tiers de toutes les exoplanètes découvertes jusqu’ici…

Un potentiel vaccin utilise des cellules souches pour former le système immunitaire à reconnaître les cancers

Dans le domaine de l’immunothérapie, une nouvelle étude menée par des chercheurs de l’université de Stanford a montré que les souris à qui l’on a injecté des cellules souches pluripotentes induites (CSPi) inactivées présentent des réponses importantes du système immunitaire face à divers cancers. Si l’étude peut être reproduite chez l’homme, cette recherche pourrait ouvrir la voie à un traitement anticancéreux personnalisé révolutionnaire…

La naissance d’un octopode “Dumbo” observée pour la première fois (vidéo)

Un coup d’œil sur l’image ci-dessus et vous saurez d’où l’octopode Grimpoteuthis tire son surnom de Dumbo (officiellement Dumbo octopod en anglais). Les grandes « oreilles » sur sa tête sont en faite des nageoires. L’image est celle d’un Grimpoteuthis adulte, mais la vidéo plus bas montre un petit octopode filmé pour la première fois juste après sa naissance…

La Terre et la Lune photographiées à une distance de 63 millions de kilomètres

Voici une nouvelle perspective sur votre planète, fournie par une sonde d’échantillonnage d’astéroïdes de la NASA.

La Terre et la Lune ne sont que deux points lumineux flottant dans un immense vide noir, capturée par la sonde spatiale OSIRIS-REx le 17 janvier, à une distance de 63,6 millions de kilomètres…

La voiture Tesla envoyée dans l’espace a-t-elle des chances de nous revenir dessus ?

Pour le rappel, la société SpaceX appartenant à Elon Musk a envoyé une voiture électrique Tesla dans l’espace la semaine dernière.

Elle devrait emprunter une trajectoire autour du Soleil qui l’amènera de temps en temps à proximité de Mars. Mais même si ça peut durer des millions d’années, ça ne durera pas éternellement…

Il a écrit une fausse étude basée sur le pire épisode de Star Trek et elle a été publiée dans une revue scientifique

Un biologiste anonyme cherchant à montrer à quel point il est facile de publier une fausse étude dans certaines revues scientifiques prétendument revues par les pairs (peer-reviewed), a récemment soumis un document de recherche intitulé « Rapid Genetic and Developmental Morphological Change Following Extreme Celerity » (Rapide changement génétique et morphologique du développement suite à une célérité extrême)…

Le minage de cryptomonnaies entrave la recherche d’extraterrestre

Le minage de cryptomonnaies ne se contente pas d’engloutir les capacités des réseaux électriques du monde entier, elle pourrait également ralentir la recherche de la vie extraterrestre.

Ces monnaies virtuelles comme Bitcoin exigent que les mineurs résolvent des calculs complexes pour valider chaque transaction. Pour leurs efforts, les mineurs reçoivent un petit paiement, mais le processus nécessite une grande puissance de calcul…

Le robot SpotMini ouvre la porte à une ancienne version de lui-même

La société américaine Boston Dynamics est de retour avec une nouvelle vidéo présentant une de ses créations, la dernière itération du robot SpotMini.

Ce dernier a considérablement changé depuis ses débuts publics, ses mouvements sont plus animés, plus souples et il dispose d’un corps plus élancé, plus mince. Ce n’est plus simplement un robot-chien, il profite désormais d’un bras rotatif flexible muni d’une pince…

Starman écoute du David Bowie en conduisant son roadster Tesla dans l’espace

Le Guru a mis à jour son billet sur le lancement du plus puissant lanceur, la Falcon Heavy et de sa curieuse cargaison, que vous pouvez admirer dans cette image, façon SPaceX. Tout s’est passé comme prévu… à une petite exception près…

Pin It on Pinterest

Share This