Deux points de vue depuis l’espace sur la dernière éclipse de Lune

eclipse__2016

En début de semaine, la Lune est passée directement en face du Soleil pour créer une éclipse solaire … et comme vous pouvez le constater sur le GIF d’entête, l’ombre de la lune était bien loin de l’Europe qui n’a même pas profité d’une éclipse partielle.

L’éclipse a eu lieu sur le Pacifique et les locaux ont dû profiter du spectacle, mais le meilleur point vu est sans doute celui du satellite de la NASA, DSCOVR, et de celui de l’agence météorologique du Japon, l’Himawari-8 (et le GOES-15 de la NOAA et les deux satellites chinois FY-2E et FY-2G et le satellite coréen COMS 1…).

DSCOVR se trouve à 1,5 million de kilomètres de notre planète, entre la Terre et le Soleil. Il s’est braqué sur la Terre pour nous fournir une vue imprenable et scientifiquement importante, de quatre mégapixels de couleur naturelle de notre monde.

Treize images prises au cours de la durée de l’éclipse ont été assemblées pour créer cette animation. L’ombre de la Lune est, bien évidemment, le point noir qui se déplace de gauche à droite. L’éclipse a eu lieu sur le Pacifique et vous pouvez voir notamment la Chine, l’Australie, et davantage sous les nuages.

(NASA/ DSCOVR)eclipse_2016068

La Terre tourne de gauche à droite (de l’ouest à l’est). La Lune se déplace dans la même direction, hors cadre, en orbite autour de la Terre. Elle se déplace autour de nous à environ 1 km / sec, donc la vitesse à laquelle elle se déplace sur le sol est en fait plus rapide que la rotation de la Terre (qui, au maximum est à environ 0,5 km / sec). Ainsi, les ombres se déplacent également de gauche à droite.

Et tout cela est vu d’un satellite qui apparait stationnaire, ce qui n’est pas le cas. DSCOVR est dans ce qu’on appelle, une orbite de halo autour du point de Lagrange L1, une trajectoire orbitale périodique que le satellite emprunte sans propulsion. Ce point se trouve entre la Terre et le Soleil, où l’équilibre gravitationnel de ces deux corps est égal, lorsque vous prenez également en compte l’accélération centripète, ou la force centrifuge si vous préférez, de l’orbite du satellite.

Les points 1 à 5 de Lagrange du système Soleil-Terre  (NASA / WMAP Science Team)lagrange-points

En faite, le satellite orbite le point L1, se déplaçant autour. Si DSCOVR était exactement au point L1, la Terre, la Lune, le Soleil et le satellite auraient tous été alignés et on aurait vu la Lune s’insérer dans le cadre et passer au-dessus de la Terre dans l’animation. Il est possible, par exemple, que DSCOVR voit la Lune passer devant (ce que nous appelons en transit) la Terre, mais sans éclipse, ce qui fut le cas en août 2015.

Le satellite météorologique japonais, Himawari-8, constamment braqué sur les régions orientales de l’Asie et du Pacifique occidental a également immortalisé l’évènement :eclipse__2016- Himawari-8

Quelques chanceux à bord d’un vol de la compagnie Alaska Air qui a fait un petit détour, ont pu voir l’éclipse du ciel. Le Guru vous conseille de couper le son, car les commentaires sont très limités (Oh My God ! X 100).

Sur le site de la NASA pour DISCOVR : An EPIC Eclipse et le CIMSS pour les autres : Solar eclipse shadow as seen from geostationary satellites.

Tags: , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse