La recherche d’un empire galactique extraterrestre dans 100 000 galaxies n’a Vraiment rien donné

ASTRON-Kardashev-Type-III-Civilization

En avril de cette année, nous apprenions qu’une grande enquête concernant 100 000 galaxies, pour y trouver une civilisation avancée n’avait, à l’époque, rien donnée… et les chercheurs viennent de confirmer qu’ils n’avaient pas trouvé de civilisation du type Kardashev III.

Le Type dit Kardashev III concerne des civilisations galactiques qui maitrisent une puissance égale à toutes les étoiles dans leur galaxie et apparemment elles sont soit très rares ou totalement absentes de l’Univers local, selon le professeur Michael Garrett de l’Institut néerlandais de radioastronomie (ASTRON) et de l’Observatoire de Leyde.

Image d’entête : Cette illustration montre ce à quoi les activités d’une civilisation Kardashev Type III pourraient ressembler, comme de récupérer l’énergie des étoiles par l’intermédiaire de ce qu’on appelle des sphères de Dyson permettant de récolter d’énorme quantité d’énergies sur des échelles galactiques; la chaleur dégagée, qui en résulte, devrait être détectable par les télescopes. (Danielle Futselaar / ASTRON)

A consulter également : “Percevoir la chaleur d’une technologie extra-terrestre avancée”.

Petit rappel :

En 1964, l’astronome soviétique Nikolai Kardashev a proposé que le niveau d’avancement technologique d’une civilisation pouvait être mesuré en fonction de la quantité d’énergie que cette civilisation est capable d’utiliser. Il en a identifié trois dites de type I, II et III.

Une civilisation de Type I peut gérer l’intégralité des ressources énergétiques et matérielles de leur planète. Une civilisation de Type II est capable d’exploiter les ressources énergétiques et matérielles d’une étoile et de son système planétaire. Une civilisation de Type III est en mesure de mobiliser les ressources énergétiques et matérielles d’une galaxie entière comme, par exemple, par l’intermédiaire de sphères de Dyson.

Le physicien théoricien, Freeman Dyson, a proposé dans les années 1960 que ces civilisations avancées pourraient être détectées par leurs émissions d’infrarouge moyen (MIR ou mid-IR  en anglais), la chaleur dégagée par leurs “infrastructures”.

Comme indiquer dans l’introduction du Guru et dans son précédent article sur le sujet, plus tôt cette année, Roger Griffith de l’université Penn State et ses collègues ont compilé un catalogue de 93 galaxies candidates, choisi à partir de 100 000 galaxies, dans lesquelles une “extrême “ émission d’infrarouge moyen est observée. Le problème, est que ce rare type d’émission peut également être généré par des processus astrophysiques naturels liés à l’émission thermique de poussière chauffée.

Les chercheurs ont utilisé des mesures radio des meilleures galaxies candidates pour constater que la grande majorité de ces systèmes ont des émissions qui correspondent mieux à des processus naturels.

Selon Garrett :

La recherche initiale à Penn State nous a déjà révélé que ces systèmes sont très rares, mais la nouvelle analyse suggère que c’est probablement un euphémisme, et que les civilisations de Type Kardashev III n’existent pas dans l’Univers local

À mon avis, cela signifie que nous pouvons dormir en toute sécurité dans nos lits ce soir, une invasion extraterrestre ne semble pas du tout probable.

En particulier, les galaxies dans l’échantillon suivent une relation globale bien connue qui est valable pour presque toutes les galaxies, la soi-disant “corrélation radio mid-IR” (MIR).

La présence d’émission radio aux niveaux attendus par la corrélation suggère que l’émission dans l’infrarouge moyen ne correspond pas à la chaleur d’usines extraterrestres, mais plus probablement à de la poussière comme, par exemple, celle générée et chauffée par des régions de formation massives d’étoiles.

Selon le professeur Garrett, sa méthode pourrait également être utilisée pour aider à identifier les civilisations moins avancées, du type Kardashev II.

C’est un peu inquiétant que des de civilisations de Type III  ne semblent pas exister. Ce n’est pas ce que nous prédirions des lois de la physique qui expliquent si bien le reste de l’Univers physique.

Il nous manque ici une partie importante du puzzle. Peut-être que les civilisations avancées sont tellement éconergétiques qu’elles produisent des émissions résiduelles de chaleur très faible, notre compréhension actuelle de la physique rend ceci difficile à concevoir.

Il est important de continuer à chercher des signatures d’intelligence extraterrestre jusqu’à ce que nous comprenons parfaitement ce qui se passe.

L’étude publiée dans la revue Astronomy & Astrophysics : Application of the mid-IR radio correlation to the Ĝ sample and the search for advanced extraterrestrial civilisations et annoncée sur le site d’ASTRON : Good night, sleep tight: advanced alien civilisations rare or absent.

Tags: , , , ,

14 Réponses à “La recherche d’un empire galactique extraterrestre dans 100 000 galaxies n’a Vraiment rien donné”

  1. Manu
    19 septembre 2015 at 17 h 52 min #

    Quel pourrait-être le but de l’existence des civilisations de type II ou III?

    Pour quelles raisons une civilisation déciderait-elle de maîtriser de telles quantités d’énergie?

    Et si le véritable « grand filtre » était le vide de sens qui accompagnerait les évolutions que nos petits cerveaux jugent inéluctables?

    Pour moi des civilisations de types II ou III ont nécessairement acquis une « super-intelligence »: Une intelligence capable de s’améliorer elle-même, donc de devenir très rapidement quasi-omnisciente, perdant du même coup le sens de son existence.

    Aussi je ne vois qu’une raison pouvant justifier d’acquérir de telles puissances: La connaissance de l’Univers.

    Mais l’Univers est-il suffisamment complexe pour satisfaire la curiosité de super-intelligences durant des millions d’années?

    • Dark
      20 septembre 2015 at 0 h 18 min #

      La survie justifie le besoin d’énergie qui lui nécessite la connaissance.

    • D Mouetto
      24 septembre 2015 at 13 h 25 min #

      La survie reste le but de toute existence.
      Tant qu’on se posera des questions, on cherchera les réponses.
      Je pense qu’il existe des questions qui n’auront jamais de réponse, et quelque part tant mieu !

      • Manu
        25 septembre 2015 at 9 h 41 min #

        Mais, si vous avez raison, une super-intelligence saura très vite qu’une telle question n’a pas de réponse (et que la quête de sa résolution sera vaine)…

        La vie, pour un être intelligent, ne peut se contenter de la seule survie. Quel intérêt?

        Bien sûr, en plus de sembler celle d’un dépressif ( 😉 ), j’ai conscience de l’anthropocentrisme de cette réflexion (comme de toutes les autres).
        Mais j’ai l’intuition qu’un tel vide de sens sera commun a toutes intelligences, dès lors qu’elles sont poussées au maximum, et ce, quelles que soient leurs natures.

        • Dark
          26 septembre 2015 at 17 h 55 min #

          Une quête lol ^^ Tu te demande le but de la vie ? Les réponses sont devant nos yeux , par exemple, je regarde mon chat se relaxé sur le coussin, le chat est vivant mais quel est le but de sont existence ? juste du moment qu’il à de quoi survivre, il est contant et il me fait des câlins ^^
          Alors pourquoi le sens de la vie de ce chat serait ‘elle différente de la notre ?
          Survie, plaisir et respect mutuelle.
          Nous représentons la forme de vie la plus intelligente dans l’univers jusqu’à preuve du contraire, nous devons nous montrer digne de cette univers qui nous a créer et faire le bien autour de nous <3 ^^

          • Manu
            27 septembre 2015 at 17 h 47 min #

            le but de la vie…
            C’est exactement cela; je pense que si nous ne détectons aucune civilisation de type II ou III c’est que l’existence de ces civilisations hypothétiques n’aurait aucun sens.

            Je pense qu’aucune forme de vie suffisamment intelligente pour exploiter les ressources de son étoile ou de sa galaxie ne trouverait d’intérêt à le faire.

  2. lsga
    19 septembre 2015 at 20 h 44 min #

    Une bonne manière de cacher le fait qu’on a découvert 3 quasi-sphères de Dyson dans la galaxie proche.

  3. Bruno
    20 septembre 2015 at 5 h 12 min #

    pour vivre heureux vivons caché

  4. Wabklyz
    20 septembre 2015 at 11 h 07 min #

    Je pense que s’il y a une civilisation extraterrestre assez avancée pour géré sa galaxie ils ont l’a technologie pour ne pas se faire repéré aussi facilement ou qui n’impacte pas son entourage de la même façon que nous Terriens faisons où imaginons.

    S’ils impactent l’heures entourage de même façon que nous avec une technique avancer sa serait plus des « nomade de l’espace », ce qui à mon avis serait bien plus dur à repérer !

    Bon paraît-je dis sa je ne dis rien ! Mais j’espère qu’on trouvera qu’elle un de ces jours mêmes une civilisation éteinte ou un putin de microbe serait déga génial ! ^^

  5. Henrietta
    20 septembre 2015 at 11 h 37 min #

    C’est à la lecture de ce genre d’article que raisonne en écho un autre article publié par vos soins cher Guru : http://www.gurumed.org/2013/03/27/lhypothse-de-la-plante-des-singes-serait-elle-le-reflet-de-notre-surestimation-de-lintelligence-humaine/
    Assurément mon préféré du blog. Et ça n’engage que moi, mais je trouve aussi que c’est l’un des plus intelligents.

  6. lolo
    22 septembre 2015 at 13 h 36 min #

    C’est bien une réflexion humaine, de dire que les civilisations extra terrestres se cachent. Pourquoi auraient elles le besoin de se cacher ? Notre appréhension et notre compréhension de l’univers, du monde qui nous entoure et des possibles vies existantes au delà de notre galaxie, reste NOTRE façon de penser et elle n’est pas universelle. ^^
    Ensuite on peut effectivement supposer que des civilisations existantes n’utilisent pas les ressources de la même manière que nous, peut-être même utilisent elles des ressources que nous ne connaissons pas et presque pas polluantes. Qui sait ?

    • D Mouetto
      24 septembre 2015 at 13 h 29 min #

      Si cette éventuelle civilisation est si avancée que cela et préfère rester discrète, c’est peut-être l’expérience d’ancien conflit majeure qui leur poussent à ne pas répéter cela ?
      Pour vivre en paix, soit tu contrôle tout, soit personne ne te voit, mais entre les deux, le risque existe.

Laisser une réponse