Sélectionner une page

Astéroides-SDSS-AParker

En 2008, un groupe d’astronomes dirigé par Alex Harrison Parker de l’université de Californie, à Berkeley, a réalisé une étude sur la distribution de la taille des familles d’astéroïdes à partir des données du Sloan Digital Sky Survey.

Avec sa curiosité d’astronome planétaire, Parker cultive également une certaine fibre artistique et il n’hésite pas, pour notre plus grand plaisir, à transformer les données en art, afin, notamment, d’en faciliter leur visualisation. Ainsi, l’animation réalisée cette semaine (à l’aide de leur précédente étude), présente les mouvements orbitaux de plus de 100 000 astéroïdes dans la ceinture de Kuiper, avec leur classification spectrale par des couleurs illustrant la diversité de la composition et de la taille relative des astéroïdes.

Selon Parker :

Le gradient de composition de la ceinture d’astéroïde est clairement visible,  avec les membres de la famille Vesta en verts dans la ceinture intérieure, les astéroïdes de type C (pour carboné) en bleus dans la ceinture extérieure et, au-delà, les essaims d’astéroïdes troyens en rouge.

La grande majorité des astéroïdes, dans le système solaire, décrivent une orbite autour du Soleil entre Mars et Jupiter. Nous savons depuis longtemps qu’ils ne sont pas juste dispersés au hasard dans ce vaste volume; quand vous les examinez, vous constatez que ces corps rocheux sont sur des orbites très semblables. L’orbite d’un objet peut être définie selon quelques caractéristiques appelées les éléments orbitaux; ceux-ci incluent la proximité de leur orbite par rapport au Soleil, la longueur de l’axe de l’orbite (la longueur du plus long diamètre d’une ellipse, appelée le grand axe), son inclinaison en fonction de l’orbite de la terre et quelques autres paramètres.

On dit que les astéroïdes qui ont des caractéristiques orbitales semblables appartiennent à la même famille. Il est estimé que tous les astéroïdes dans une famille peuvent littéralement avoir le même parent. Il y a très longtemps, un plus grand astéroïde aurait subi l’impact d’un autre astéroïde, le brisant en de plus petites roches qui voyagent alors sur leurs propres orbites. Si cela arrive, les éclats auront des orbites très semblables, bien que légèrement différentes…

Tous les astéroïdes de la ceinture principale et les Troyens avec des orbites connues sont présentés dans la vidéo et l’animation est rendue avec un pas de temps de 3 jours. Parker précise que cette animation a pris 20 heures à 8 processeurs pour être rendue. Pour référence, les distances orbitales moyennes de Mercure, Vénus, Terre, Mars et Jupiter sont illustrées avec des cercles.

L’étude d’Alex H. Parker (2008) à partir de laquelle cette visualisation à été réalisée : The size distributions of asteroid families in the SDSS Moving Object Catalog 4. La chaine Viméo et le site d’Alex Parker.

Nest3

Chargement du Guru...

Pin It on Pinterest

Share This