Comment le cerveau détourne certaines de ces fonctions pour vous aider à retrouver votre précieux ?

cerveau-Radar

Après notre œil qui oublie ce qui n’est pas en mouvement, voici que notre cerveau désactive, ou plutôt réoriente ces propres fonctions pour améliorer notre radar.

Quand nous sommes à la recherche d’objets importants, le cerveau active des régions spécifiques pour vous aider dans votre quête. En conséquence, les régions du cerveau habituellement employé à d’autres tâches, comme la reconnaissance des objets sans rapport ou la pensée abstraite, sont détournées de la mission de recherche.

Pour Tolga Cukur, un neuroscientifique à l’Université de Berkeley (Californie) et principal auteur de cette nouvelle étude (lien plus bas) :

Nos résultats montrent que nos cerveaux sont beaucoup plus dynamiques qu’on ne le pensait précédemment, ils réaffectent rapidement les ressources en fonction des exigences comportementales, et optimisent notre performance en augmentant la précision avec laquelle on peut effectuer des tâches pertinentes.

En utilisant l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), les chercheurs ont enregistré l’activité cérébrale de participants alors qu’ils recherchaient des personnes ou des voitures dans des extraits vidéos. L’équipe a ensuite comparé l’activité du cortex qui a été consacrée à la détection des humains ou des voitures en fonction de ceux qui étaient la cible de recherche.

Cerveau-recherche1

Les résultats ont montré que, lorsque les humains étaient l’objet convoité, le cortex était davantage attribué à la “personne” et lorsque la cible était les véhicules, le cortex donnait la priorité aux "véhicules".

Toujours selon Cukur :

Ces changements se produisent dans de nombreuses régions du cerveau, pas seulement celles qui sont consacrées à la vision. En fait, les plus importants changements sont observés dans le cortex préfrontal, qui est généralement estimé être impliqués dans la pensée abstraite, dans la planification à long terme et d’autres tâches mentales complexes.

Cependant, la flexibilité du cerveau n’est pas juste là pour vous aider à trouver vos clés de voiture ou la télécommande plus rapidement. Cela signifie que, lorsque vous vous concentrez sur une tâche spécifique, il y a une tendance naturelle à la redistribution des ressources neurales, à les détourner de leurs autres tâches.

Cela aiderait à expliquer pourquoi le multitâche peut parfois s’avérer très difficile et aussi à proposer une nouvelle méthode d’analyse des problèmes liées à l’attention, tels que le trouble du déficit de l’attention (TDA).

L’étude publiée sur Nature Neuroscience : Attention during natural vision warps semantic representation across the human brain.

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse