Pourquoi clignons-nous des yeux plus que nécessaire ?

oeil-clignement-MrBean

La présence de Mr Bean, dans l’image ci-dessus, n’est pas uniquement destinée à vous faire sourire et vous allez découvrir, plus bas, pourquoi…

Le clignement des yeux, chez les humains, détient une part de mystère pour les scientifiques. Alors que l’on sait qu’il est nécessaire pour lubrifier la cornée, ces fulgurances apparemment spontanées se produisent à un taux qui est supérieur à ce qui est nécessaire. Mais désormais, comme de nouvelles recherches en provenance du Japon l’indiquent, notre mode de clignement peut servir un but inattendu : il serait destiné à libérer notre attention et nous préparer mentalement pour la tâche suivante.

En effet, nous battons des cils très souvent, environ 15 à 20 fois par minute. Et tout cela s’additionne. Des études montrent que 400 millisecondes de temps visuel sont perdues chaque fois que nous clignons des yeux, ce qui équivaut à un étonnant 10 % de notre temps d’attention total. Étant donné que ces taux atteignent un niveau plusieurs fois supérieur à ce qui est nécessaire pour une lubrification oculaire adéquate, les scientifiques ont de bonnes raisons de soupçonner que quelque chose d’autre est à l’œuvre, quelque chose qui est évidemment important.

Une étude récente (lien plus bas) propose quelques réponses possibles. Les chercheurs Tamami Nakano, Shigeru Kitazawa, et ses collègues (Université d’Osaka, Japon) avancent que le clignement oculaire participe activement à une remise à zéro et à la portée de l’attention. Mais pour arriver à cette conclusion, les chercheurs ont dû faire appel à deux outils très importants : un scanner IRMf et une vidéo de Mr. Bean.

Pour l’expérience, les scientifiques ont recruté plusieurs bénévoles qui ont été invités à regarder des épisodes de M. Bean tout en étant relié à un scanner IRMf. Des études antérieures par les mêmes chercheurs ont montré que le clignement oculaire de l’homme se synchronise tout en regardant des vidéos (ils ont tendance à se produire aux points d’arrêt implicites) ainsi ils avaient de bonnes raisons de poursuivre leurs travaux de recherche, il était clair que quelque chose se passait d’un point de vue neurologique.

MrBean-test-clignement-yeux

Au cours des épisodes de Mr. Bean, les scientifiques ont observé que les participants clignaient spontanément des yeux avec une moyenne de 17,4 fois par minute. Mais alors que le clignement se produisait, ils ont observé l’activité du cerveau qui se déroulait dans deux réseaux concurrents du cerveau responsables de l’attention.

Plus précisément, ils ont constaté des pics d’activité mentale dans les aires liées au réseau par défaut, une zone du cerveau qui nous permet d’entrer dans une sorte de mis en veille ou de “ralentis” lorsque nous sommes dans un état de repos éveillés (par opposition la prise d’attention ). Et en même temps, ils ont remarqué une baisse de l’activité corticale dans le réseau dorsal de l’attention (un système d’orientation sensorielle qui nous permet de savoir où nous devons concentrer notre attention).

Par conséquent, les chercheurs émettent l’hypothèse que le clignement des yeux, parce qu’ils activent le réseau par défaut, soit une façon pour nous de prendre une pause mentale ultra-rapide avant de renouveler notre attention sur une tâche ou une activité nouvelle et elle tendance à se produire aux points de transition logiques (par exemple, la fin d’une scène, ou à la fin d’une phrase…).

Ils estiment que cela sert une fonction cognitive importante, ce qui nous donne une plus grande capacité d’attention portée après la réinitialisation cognitive.

L’étude publiée sur The Proceedings of the National Academy of Sciences : Blink-related momentary activation of the default mode network while viewing videos.

Tags: , , , ,

Une réponse à “Pourquoi clignons-nous des yeux plus que nécessaire ?”

  1. lawl
    27 décembre 2012 at 22 h 12 min #

    En lisant je cela je me disait que certaine vision de personne ayant les yeux grand ouvert et sans clignement des yeux apparent font souvent penser à des personne qui ne pense à rien te donc pas de changement cognitif.

Laisser une réponse