D’après une vaste étude scientifique, le quotient intellectuel est “un mythe”.

QI-Test

Après avoir mené la plus grande enquête en ligne sur l’intelligence, avec plus de 100 000 participants, l’étude dirigée par une équipe de recherche de l’Université de l’Ouest canadien a conclu que la notion de mesure du quotient intellectuel, ou QI, à l’aide d’un singulier test standardisé, est très trompeuse.

Encore récemment, des scientifiques remettaient en cause certaines parties de ce test montrant qu’il évoque plus particulièrement les traits d’une intelligence acquise plutôt qu’innée : Quel type d’intelligence mesurent véritablement les tests de QI ?

En utilisant une étude en ligne ouverte à tous, partout dans le monde, les chercheurs ont demandé aux participants d’effectuer 12 tests cognitifs révélant les capacités de mémorisation, de raisonnement, d’attention et de planification, ainsi qu’un questionnaire concernant leurs antécédents et leurs habitudes de vie.

Les résultats ont montré que lorsqu’un large éventail de capacités cognitives sont explorées, les variations observées dans la performance ne peuvent être seulement expliquées que par au moins trois éléments distincts : la mémoire à court terme, le raisonnement et une composante verbale.

Le QI, ne peut tout définir. En outre, les scientifiques ont utilisé l’imagerie par résonance magnétique fonctionnelle (IRMf), pour montrer que ces différentes capacités cognitives se retrouvent sur des circuits distincts dans le cerveau.

Avec tant de personnes interrogées, les résultats ont également fourni une mine de nouvelles informations sur la façon dont les facteurs tels que l’âge, le sexe et la tendance à jouer à des jeux vidéos influencent notre fonction cérébrale.

Selon les explications d’Adrian M. Owen, Canada Excellence Research Chairholders (neurosciences cognitives) et chercheur principal sur le projet :

Un entrainement cérébral normal n’a pas du tout aidé la performance cognitive des personnes, mais le vieillissement a eu un effet très négatif sur la mémoire et les capacités de raisonnement.

Selon le chercheur Adam Hampshire du Western’s Brain and Mind Institute (Canada) qui a aussi participé à l’étude :

Curieusement, les personnes qui jouent régulièrement à des jeux vidéos ont de bien meilleures capacités en termes de raisonnement et de mémoire à court terme. Et les fumeurs ont des résultats médiocres sur la mémoire à court terme et les facteurs verbaux, tandis que les personnes qui souffrent souvent d’anxiété ont de mauvais résultats sur le facteur de la mémoire à court terme en particulier.

Pour continuer leur enquête, l’équipe a lancé une nouvelle version du test en ligne, ici : Cambridge Brain Sciences – The IQ Challenge.

L’étude publiée sur Cell – Neuron : Fractionating Human Intelligence.

Tags: , , ,

2 Réponses à “D’après une vaste étude scientifique, le quotient intellectuel est “un mythe”.”

  1. Anon
    26 décembre 2012 at 14 h 46 min #

    Pour les joueurs, d’autres études confirment ce résultat.

    Par contre, c’est curieux, j’ai vu passer il y a quelque jours une étude qui disait que les fumeurs avaient justement une meilleure mémoire, grâce à la nicotine.
    Qui à raison ?

    • 27 décembre 2012 at 11 h 40 min #

      Dans le tabac des cigarettes vendues couramment, il n’y pas que de la Nicotine, il y a plus de 4000 autres substances…

Laisser une réponse