Une étoile proche de notre Soleil possède 5 planètes dont une qui pourrait être habitable.

tau_ceti_système

Des astronomes ont découvert ce qui pourrait être cinq planètes en orbite autour de Tau Ceti, l’étoile la plus proche au-delà de notre système solaire, dont la température et la luminosité correspondent presque à celle du soleil.

Image d’entête : une représentation artistique du système de planètes autour de Tau Ceti  (J.Pinfield/Université de l’Hertfordshire).

Si les planètes sont vraiment là, l’une d’elles est à la bonne distance de l’étoile pour obtenir des températures moyennes, des océans d’eau liquide et même de la vie. Les légers changements dans le mouvement de Tau Ceti à travers l’espace suggèrent que l’étoile pourrait répondre aux tractions gravitationnelles des cinq planètes qui sont environ deux à sept fois plus massives que la Terre.

Tau Ceti est à seulement 12 années-lumière de la Terre, 3 fois plus loin que la plus proche des étoiles de notre soleil, Alpha du Centaure.

Ci-dessous : Tau Ceti qui est si proche de nous qu’elle est visible à l’oeil nu.

tauceti

Tau Ceti ressemble tellement au soleil que l’astronome Frank Drake, qui a longtemps cherché des signaux radio d’éventuelles civilisations extraterrestres, en a fait sa première cible en 1960. Contrairement à la plupart des étoiles, qui sont plus légère, plus “froide” et plus petites, Tau Ceti est un brillante étoile de type G, une naine jaune comme le soleil, un trait de caractère dont bénéficie seulement 1 étoile sur 25.

Ci-dessous : une comparaison entre notre Soeil un peu plus chaud et large que Tau Ceti à gauche.

Soleil-tau-ceti
En outre, contrairement à Alpha du Centaure qui abrite également une étoile de type G et même une planète, Tau Ceti est unique, il n’y a donc pas de deuxième étoile dans le système dont la gravité pourrait tirer les planètes plus loin.

C’est la quatrième planète, la planète e, que les scientifiques estiment être un monde porteur de vie, même si elle est environ quatre fois plus massive que la Terre.

Si les planètes existent, en orbite autour d’une étoile qui est environ deux fois plus vieille que la nôtre, alors une planète propice a eu beaucoup de temps pour développer une vie beaucoup plus avancée que celle de l’Homo sapiens. Il ne nous reste plus qu’à attendre la mise au point d’un moteur à distorsion, ce qui est encore très loin d’être envisageable, vraiment loin

La recherche a été menée par une équipe internationale d’astronomes du Royaume-Uni, du Chili, des Etats-Unis et d’Australie, en combinant plus de six mille observations à partir de trois instruments différents pour modeler les données.

L’étude publiée sur Arxiv : Signals embedded in the radial velocity noise. Periodic variations in the tau Ceti velocities. A partir de l’Université de Santa Cruz qui a participé à la découverte : Closest single star like our Sun may have a habitable planet.

Tags: , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse