La plus grande image astronomique présente les dentelles du Cygne.

Dentelles du Cygne

Si vous ne souhaitez pas disposé comme fond d’écran de votre ordinateur, pour les fêtes, les merveilleux sapins intestinaux de Noel ou le nez de Rudolphe, vous pouvez facilement optés pour cette hallucinante (par sa taille) image des restes d’une gigantesque explosion spatiale.

Voici un magnifique panorama des dentelles du Cygne (en anglais : Cygnus loop), un reste de supernova situé à 1500 années-lumière dans la constellation, vous l’aurez deviné, du Cygne. Vous pouvez cliquer pour agrandir l’image d’entête ou descendre au bas de cet article pour en trouver un lien vers une bien plus lourde version (1686.5 MB).

L’image en taille réelle, acquise avec la caméra grand champ du télescope WIYN de 0,9 mètre à l’observatoire Kitt Peak, en Arizona, fait 600 millions de pixels en taille, plus de 1,68 gigaoctet, ce qui en fait l’une des plus grandes images astronomiques jamais réalisées !

Toute la structure des dentelles du Cygne, le rémanent d’une supernova qui s’est produite il y a entre 5 000 et 10 000 ans, couvre une superficie de près de 45 fois la taille de la pleine Lune dans le ciel. Dans l’image, les ions alpha-hydrogène, de soufre et d’oxygène correspondent respectivement aux couleurs rouges, vertes et bleues.

Selon le National Optical Astronomy Observatory (NOAO) qui dirige, notamment, l’observatoire de Kitt Peak :

Les astronomes estiment que l’explosion d’une supernova qui a engendré la nébuleuse s’est produite entre 5 000 et 10 000 ans. Elle a été révélé en 1784 par William Herschel, elle est si grande que ses nombreuses parties ont été cataloguées comme des objets distincts, y compris NGC 6992, NGC 6995 et IC 1340 (désigner sous le nom de la Grande Dentelle) le long de l’est (à gauche) de l’image, NGC 6974 et NGC 6979 près du centre en haut et les Dentelles du Cygne  (NGC 6960) et le Triangle de Pickering le long du bord ouest (à droite). L’étoile brillante près du bord ouest de l’image, est connu sous le nom de 52 Cygni, elle n’est pas associée à la supernova.

Cette incroyable image démontre également que même les télescopes relativement petits sont capables de produire une recherche de pointe, lorsqu’ils sont équipés d’appareils modernes.

Alors, Aurez-vous l’audace et la bande passante suffisante pour télécharger l’image en taille réelle ici (1686.5 MB – format TIFF): cygloop ? ou d’autres versions sur le site du NOAO : Panoramic Loop in Cygnus.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse