Quelles sont les préférences humaines du moustique ?

piqure-moustique

Lors d’une promenade au crépuscule certaines personnes se font prendre d’assaut par les moustiques (même par pluie battante). D’autres peuvent traverser les nuées ​​d’insectes et ne pas être ponctionnées. Quelle est leurs différences ? Les scientifiques ont trouvé de nombreuses raisons pour lesquelles les moustiques ne semblent pas pouvoir résister à certaines personnes, mais sont repoussés par d’autres.

Les moustiques sont les sources de graves infections dans de nombreuses régions du monde, il y a eu un grand nombre de recherches effectuées sur cette différenciation qui vous fera devenir, ou non, le casse-croute préféré des moustiques.

Cela commence par le type de personnes qui attirent le plus les moustiques. Bien que les moustiques peuvent sentir le sang à des kilomètres (jusqu’à 50), ils vont surtout repérer leurs proies en suivant le dioxyde de carbone que les animaux expirent. Les gens qui exhalent le plus du dioxyde de carbone, les grandes personnes et les femmes enceintes, sont les cibles les plus évidentes. Il est également prouvé que les moustiques préfèrent les femmes parce que leur peau est plus fine, permettant une morsure facile.

Le type de sang attire ou décourage les moustiques. Si vous êtes le seul d’un groupe de campeur, à être piqué, vous êtes probablement du groupe sanguin O. Un groupe de scientifiques au Japon a exposé des personnes à des groupes de moustiques à qui on avait retiré leur organe de succion. Les moustiques ont atterri encore et encore sur les personnes du groupe sanguin O, ignorant les groupes sanguins A et B.

Les moustiques sont aussi des gourmands, avec une propension pour le sucre. Ils préfèrent les personnes dont la chimie du corps sécrète les saccharides (oses), qui donnent à la peau un gout sucré.

Les bactéries vivent sur la peau et contribuent à donner à la sueur son odeur répugnante. Des scientifiques néerlandais ont constaté qu’une surabondance de seulement quelques types de bactéries encouragent les moustiques. Cependant, une grande variété des bactéries qui vivent sur la peau ont tendance à décourager les moustiques, comme le ferait une faible quantité de l’ensemble des bactéries. Le mieux est d’entretenir un écosystème insulaire sur sa peau.

Certains scientifiques et entreprises tentent d’analyser et de combiner les senteurs de ces éléments pour fabriquer une bombe anti-moustiques qui aura pour effet de dissuader les moustiques. Cependant, on est encore lent et les moustiques sont futés.

Donc, si vous êtes une femme, du groupe sanguin O, avec la peau sucrée, évitée le bord des courts d’eau la nuit et le matin… Heu, en fait à aucun moment de la journée, car le moustique, en plus, tend à évoluer pour nous attaquer même en pleine journée. Votre Guru n’a plus les références de cette dernière étude, mais c’est ce qui a été révélé récemment de l’activité des moustiques asiatiques.

A partir de Eyes on Malaria, The Straight Dope : do mosquitoes prefer certain blood types?, PLOS : Composition of Human Skin Microbiota Affects Attractiveness to Malaria Mosquitoes.

Tags: , , ,

9 Réponses à “Quelles sont les préférences humaines du moustique ?”

  1. Nag
    12 novembre 2012 at 16 h 48 min #

    Mouais… Personnellement, je suis plutôt petit, de groupe sanguin A et je n’ai pas besoin de sortir de chez moi pour me faire bouffer à moustique. Dans le même temps ma compagne plutôt grande et de groupe sanguin O, ne sait même pas ce qu’est un moustique.

  2. Carembole
    17 janvier 2013 at 17 h 43 min #

    Em Martinique (dans les Antilles en général), les moustiques ne piquent pas que la nuit.
    Les moustiques responsables e la Dengue et du Chicumgunia sont actifs toute la journée avec un pic d’activité au crépuscule et à l’aube.

  3. Bastien
    2 mars 2013 at 19 h 33 min #

    Han, cher Guru, il semble, en reprenant vos mots qu’ « un phénomène obscur et improbable est venu interféré avec vos écritures, provoquant l’apparition d’un trou spatio-temporel qui a absorbé » la lettre C du mot « différenCiation » pour le remplacer par un maléfique T qui entraîne de ce fait une erreur orthographique du mot en question.

  4. Schufffox
    2 juin 2013 at 16 h 09 min #

    Super ! Merci Guru. A partir de maintenant je ne vais plus jamais me laver et entretenir mon écosystème de peau mouhahahaha au revoir les moustiques

  5. vivre cru
    8 juillet 2013 at 18 h 11 min #

    Je pense que la clé réside dans le fait de changer quelque chose plus profondément que chercher une solution du style « fabriquer une bombe anti-moustiques qui aura pour effet de dissuader les moustiques »

    En changeant son alimentation en mangeant beaucoup plus sainement, par suite logique, notre odeur et le « goût » du sang s’en verra transformé.

    Une consommation de fruits et légumes ( qui est la consommation physiologique de base de l’être humain) est la solution adéquate, j’en suis la preuve vivante, j’avais la peau sucrée, adepte des aliments type sucres rapides, gateaux, bonbon, boisseau gazeuse, pizza etc, les moustiques étaient fan de moi, depuis que j’ai opté pour une alimentation plus physiologique, je n’intéresse plus du tout les moustiques, ils se posent sur moi, « me reniflent », je les regarde faire sur ma main, sachant pertinemment qu’ils vont repartir bredouille car ma peau et mon sang « sont trop propres » pour eux, dans le sens où pour moi les moustiques sont équivalent aux mouches à merde, sauf que eux s’intéressent au sang « impropre » , c’est bien sûr la consommation d’aliments du style junk food auquel je fais référence

    voici quelques vidéos pour illustrer mes propos

    http://youtu.be/ff6-taWuVhQ?t=42m21s

    je vous souhaite à tous un bon chemin fruité et plein de joie

  6. vivre cru
    8 juillet 2013 at 18 h 19 min #

    « Le mieux est d’entretenir un écosystème insulaire sur sa peau. »

    oh que tu as bien raison cher guru!!!

    ptite vidéo à l’appui, ce n’est pas que je sois fan de ce thierry, c’est juste qu’à ce jour, c’est un des types en france et sur youtube avec Grau Clément – http://www.youtube.com/watch?v=iVH2gPAiKB4), (s’ils y en a d’autres, qu’ils se manifestent!), à prôner l’hygiénisme, dans le sens large du terme et non pas la suppression des symptômes….

    à vous tous, je vous salut

  7. vivre cru
    8 juillet 2013 at 18 h 23 min #

    oops, tu peux regrouper mes trois posts ensemble! je suis désolée de mes oublis…

    la vidéo sur le brossage à sec

    http://www.youtube.com/watch?v=qNPQlpoO52A

  8. rose marie laigno
    31 juillet 2014 at 9 h 32 min #

    Je relance le débat sur les moustiques.
    Personnellement, je suis a moi seule un anti moustique pour les autres. J’ai tout essayé. Les plantes anti moustiques : effectivement, les moustiques ne vont pas sur la plante mais sur moi. La lampe bleue qui grille les moustiques : quand la lampe en grille un, dix ont eu le temps de me piquer. L’alimentation : personnellement, je mange sainement et sans sucre, donc les histoires de peau sucrée n’ont rien à voir, le groupe sanguin non plus, la transpiration non plus (je transpire très peu).
    Les moustiques me piquent non seulement l’été au lever du jour et à la tombée de la nuit, mais également en pleine journée (sauf si je reste bien en plein cagnard) et les autres saisons également (il y en a toujours un qui traîne).

    Solutions trouvées : cumuler toutes les solutions possibles
    Moustiquaires à toutes les fenêtres
    Supprimer tout point d’eau, toute humidité (pas de plantations, d’herbe à proximité, que du minéral),
    Nettoyer les gouttières
    Se badigeonner d’ « insect écran»  dès qu’on sort ( j’ai essayé les huiles essentielles mélangées à du lait de toilette, elles ne sont efficaces qu’environ ¼ d’heure ; de plus il ne faut pas y être allergique, ni son entourage. D’ailleurs l’entourage ne tient pas à supporter ces odeurs puisqu’ils considèrent qu’il n’y a pas de moustiques).
    Ou se vêtir complètement lorsqu’on sort (pas idéal quand il fait 30 degré). Toutefois, c’est ce que je fais afin d’éviter l’  « insect ecran ». Mais comme je ne mets ni gants, ni capuche, je me suis quand même fait piquer aux mains et au crane à travers les cheveux ( piquent aussi a travers les vêtements si ceux ci sont trop légers et surtout collants a la peau.)
    Dès que je suis piquée (ne pas attendre), mettre de l’ « apaisyl » 3 à 4 fois par jour pendant 2 à 3 jours. C’est efficace car évite le gonflement allergique et la démangeaison.
    Bon courage à tous ceux qui sont comme moi, mais il faut relativiser, ce ne sont que de petits malheurs…

Laisser une réponse