Y aurait-il un moyen de prouver que nous vivons dans une simulation informatique ?

Matrix4

La semaine dernière, nous plongions ensemble au cœur de la matrice, enfin dans la supposition selon laquelle nous vivons dans une simulation informatique. Et bien cette semaine une équipe de chercheurs veut sonder cette énigme fondamentale à l’aide d’un test pour savoir si notre univers n’est rien d’autre qu’un programme généré par un ordinateur.

Le Guru ne tente pas de vous alarmer, mais il y a une possibilité que notre univers ne soit rien d’autre qu’une gigantesque simulation informatique, que nous vivons tous dans la matrice et que rien de tout cela n’est vrai. Pour ce faire, une équipe de scientifiques de l’Université de Bonn essayent de sonder la profondeur du trou du lapin en effectuant une mesure qui devrait nous dire si nous sommes coincés dans la simulation d’un ordinateur.

Cette notion est basée sur la chromodynamique quantique,  l’idée qui décrit comment l’interaction nucléaire forte lie les quarks et les gluons ensemble dans les protons et les neutrons et unit ainsi tout le reste ensemble. Nous parlons ici de physique très fondamentale, le processus par lequel les particules élémentaires forment de plus grosses particules qui forment des particules encore plus grosses qui forment la vie, l’univers, etc.

Les scientifiques ont longtemps cherché à modéliser la chromodynamique quantique sur des supercalculateurs, mais le problème est que ces types de simulations ont lieu à une échelle si petite et sont si compliquées que même les plus puissants superordinateurs ne peuvent que simuler une partie extrêmement petite de notre univers infiniment grand, quelque femtomètres de travers (un millionième de nanomètres, ce qui est encore très, très petit).

Mais, une telle simulation est aussi tellement élémentaire, tellement essentielle à la construction de l’univers, qu’il s’agit fondamentalement d’une simulation de l’univers lui-même. Ce qui nous amène à la question : comment pouvons-nous savoir que nous ne vivons pas à l’intérieur d’une simulation ?

Silas Beane et quelques collègues de l’Université de Bonn pensent qu’ils ont mis au point un moyen de mesurer l’univers de telle sorte que nous puissions savoir si nous vivons dans une simulation géante. Tout cela est basé sur une valeur connue sous le nom de limite de Greisen-Zatsepin-Kuzmin, ou GZK. Dans le monde de la physique théorique, les choses peuvent être plus ou moins illimitées, mais dans les ordinateurs les choses doivent avoir des limites. C’est l’un des problèmes avec ce genre de simulations, les lois de la physique doivent être placées dans une contrainte, un espace 3D, un treillage/réseau qui est limité par la nature de la simulation informatique.

Vivre dans la matrice (Beane et al)

simulation_Beane
Beane et ses collègues étudient si oui ou non ces réseaux modifient les processus physiques que nous avons observés dans l’univers. Plus précisément, ils sont à la recherche de processus à haute énergie, qui deviennent de plus en plus petits alors qu’ils s’énergisent. Ils ont constaté que ces réseaux 3-D imposent une limite à la quantité d’énergie que ces processus peuvent avoir, parce que rien de ce qui se produit à l’intérieur de la simulation ne peut être plus petit que le réseau lui-même. Donc, si nous vivons à l’intérieur d’un programme informatique, il devrait y avoir une limite fondamentale dans le spectre des particules de haute énergie, telles que les particules des rayons cosmiques.

C’est la limite GZK. Elle est bien étudiée et bien définie et se produit parce qu’avec le temps et la distance les particules des rayons cosmiques interagissent avec le fond diffus cosmologique et perdent de l’énergie. Donc, si Beane et ses amis ont raison, on peut mesurer les particules des rayons cosmiques, en utilisant la technologie existante, pour voir si elles se comportent comme la physique théorique dit qu’elles le devraient, ou si elles se comportent comme on pourrait l’attendre d’une simulation informatique. Si il est constaté que les ondes cosmiques se comportent d’une manière particulière, nous serons capables de voir la construction des réseaux de la simulation, confirmant ainsi que nous vivons effectivement dans une simulation informatique.

Bien sûr, cet exercice ne fonctionne que si nos “gardiens robotisés” ont construit leur simulation de la même façon que nous. Là encore, ils le feraient, n’est-ce pas ? Après tout, nous avons créé des robots à notre image et les robots ont créé le Programme. Si nos conquérants robotisés ont construit leur matrice différemment de celle de Beane et de leur prédiction, ou à une échelle beaucoup plus petite, il nous sera impossible de savoir si nous vivons dans une simulation et nous continuerons à vivre nos destinées insignifiantes parfaitement simulées…

L’étude publiée sur Physics arXiv : Constraints on the Universe as a Numerical Simulation.

Tags: , ,

19 Réponses à “Y aurait-il un moyen de prouver que nous vivons dans une simulation informatique ?”

  1. fret
    13 octobre 2012 at 16 h 52 min #

    Le problème principale est que c’est un concept à la mr beane .

  2. fret
    13 octobre 2012 at 21 h 10 min #

    Bon , à par ma vanne facile , si on découvre que nous sommes une simulation , à quel contact avec notre créateur on peut s’attendre ? à un « reset » parceque ça ne lui a pas plus et que nous sommes considérés comme un  » bug  » ?
    Ou alors il viendra nous rendre visite sous la forme d’un avatar ?
    Il veut faire de la rétroingénierie dans le sens où dans le monde réel ( celui de nos gardiens robotisé ) , il prendre forme physique , matérielle ? Si on ne peut pas communiquer avec ce sera notre seule solution pour nous faire remarquer mais comment passer d’un stade virtuel à un stade solide , palpable ?
    Intéressant .

  3. fret
    13 octobre 2012 at 21 h 40 min #

    Je rajoute :

    – Mr BEANE se limite à une chose , à l’ordinateur , aux robots qui nous contrôlent mais en amont de toutes ses machines il y a qui ?
    Et sera t il assez stupide pour se laissez embobiner par un logiciel ( nous ) qui veut prendre sa propre liberté ?

  4. UseBoy
    13 octobre 2012 at 23 h 07 min #

    Que je vive dans une simulation ou pas cela ne m’empêche pas d’être un homme heureux =)

    • proftournesol
      15 octobre 2012 at 4 h 19 min #

      Cher Mickael VENDETTA,
      Je suis bien conscient que fureter sur des sites à sujets scientifiques est éducatif mais émettre des commentaires constructifs permettrait d’approfondir le sujet et par conséquence être instructif aussi .
      Je suis très content pour vous que vous soyez heureux ( je suppose que vous vous vantez auprès de vos amis de fréquenter ce lieu virtuel et que c’est là la raison de votre émotion ( il est évident que cela est désirable pour tout le monde ) ) mais en quoi ça nous concerne ?
      Vous avez de l’énergie à dépenser pour tapoter sur les touches d’un clavier en tout cas , c’est tout ce que nous retiendrons de votre modeste contribution .
      On vous appellera pour faire avancer la science puisque vous faites preuve d’intérêt voir même mieux d’enthousiasme , non pas pour débattre encore moins pour élaborer une théorie mais pour jouer les cobayes .
      Ne vous inquiétez pas vous serez payé ( modestement comme votre participation ici présente cela va de soit bien sûr ) et au pire votre nom figurera ( pas complétement ( il ne faut pas pousser le bouchon trop loin et penser au bien des générations futures , il y a des choses ( la signification de vos initiales ) qui sont nées pour rester perdues à tout jamais et que seules les initiés ( nous ) se doivent de conserver ( dans notre tombe ) ) mais sous forme d’initiales accolées à la date de l’expérimentation ) pour dénommer une problématique ou une autre particularité étrange , insoluble de notre monde .
      A bon entendeur , SALUT !

      :)

      • Tim
        4 juin 2013 at 1 h 22 min #

        Moi ce genre de commentaire m’amuse toujours énormément cher prof! La critique est facile mais finalement ton commentaire n’a pas non plus énormément de valeur ajoutée et prend plus de place que sa simple phrase qui n’est pas si inintéressante à mon goût! Et puis c’est à moi de commenter ton commentaire et peut-être que quelqu’un va surcommenter dans mon commentaire…j’aime bien l’idée de la mise en abîme de nos comportements! Il y avait un site d’un foufou qui parlait d’un univers fractal qui reproduirait sans cesse les mêmes choses et qui sous-entendait que nous pourrions vivre à plus grande et plus petite échelle dans le même temps (si on peut parler de même temps à différentes échelles)… J’adore ce genre de sujets et je m’excuse de cet enthousiasme ;) ! On peut perdre les pédales sur ce chemin c’est sympa de se souvenir qu’être heureux reste la façon la plus agréable d’y réfléchir…C’est mon opinion!
        Bien à vous deux

  5. cédric
    13 octobre 2012 at 23 h 14 min #

    super! hâte de savoir la suite de leurs expérience réussite ou raté !

  6. hem
    14 octobre 2012 at 12 h 24 min #

    Ça m a l’air soit très con, soit très l’inverse.
    En tous cas à partir de cet article, ça me semble très confus (si notre Guru me permet).
    Le problème à mon avis est surtout les limites de la terminologie : des termes tel que « simulation » ou « vrai » me paraissent ici galvaudés car employés comme si on s’entendait sur ce qu’ils veulent dire. Or ce n’est pas le cas, sauf si on reste dans une communication très courante, ce qui -me semble-t-il, même si nous sommes ici dans espace de vulgarisation, n’est pas non plus le cas.
    Je trouve que cet article, parce qu’il le mérite (le sujet le recquiert), pourrait être précisé, revu de manière plus rigoureuse, ou peut-être repris dans un article ultérieur?
    Peut être ce manque de rigueur vient-il de la communication de Mr Beane lui-même?
    Je veux dire : c’est du lourd là!
    très cordialement

  7. Miracle
    15 octobre 2012 at 13 h 18 min #

    Philip K. Dick aurait été heureux de lire cet article !

  8. Paladin69
    15 octobre 2012 at 14 h 16 min #

    Peut-être sommes-nous des dieux qui s’ignorent, enfermés dans une prison (virtuelle) que des geôliers gardent, veillant à ce que l’humain/dieu ne s’éveille/se réveille pas et déchire le voile de la réalité.
    Ceux qui ont joué ou qui connaissent le jdr Kult, savent de quoi je parle ^^

  9. Shady
    20 octobre 2012 at 11 h 51 min #

    Cet étude me semble un peu prétentieuse. Si nous sommes effectivement une simulation informatique, cela nous dépasse complétement. Nous ne sommes pas capable de simuler ce genre de choses (nous, humain), donc pourquoi y intégrer nos limites physiques et morales?! Nous parlons de quelque chose qui nous est totalement inconnu, mais cela ne nous dérange pas de dire que ce super-ordinateur fonctionne comme le notre, avec les mêmes limites, pareil pour notre univers et ce suposé super-univers. En imaginant que nous puissions effectivement n’être qu’une simulation informatique, je pense que nous somme loin (très loin!) de pouvoir comprendre ou mesurer un tel phénomène, bien au dessus de nos limites de connaissances et capacité de mesure. Sans parler de nos limites intellectuelles, qui nous pousse à penser que notre façon de vivre et façon de faire est universelle, le schéma obligatoire. Une vie supérieur aura forcément des procédés supérieurs!

  10. Denis
    23 octobre 2012 at 11 h 27 min #

    A trop vouloir comprendre nous finissons immuablement par croire que l’intelligence Humaine est un puits de science.
    Si notre Cerveau contient un espace infini de possibilités non utilisées c’est qu’il y a sans doute une raison….Sommes nous destructeurs ou innovateurs? Avant de chercher à savoir d’où nous sommes issus en tant que matière nous devrions commencer par évaluer notre potentiel afin de vivre en harmonie avec notre savoir.
    L’inconnu nous fait peur car nous ne le maitrisons pas. Alors de cette peur ancestrale nous cherchons à l’imager afin de rassurer nos démons.
    Je pense que vous jouez trop aux MMORPG ce qui malgré votre engouement pour le scientifique vous amène vers des probabilités extrêmes. Mais peut-être que cela vous rassure. Ainsi quelque part vous pourriez devenir immortel et même dominer la Vie selon votre bon vouloir.
    Ne rêvez pas trop quand même car la Vie et la Mort sont liées pour que suive le court du temps. Vous manquez de Zénitude et de Philosophie.
    Je vous remercie du temps du temps que vous avez dénier m’accorder (5mn c’est précieux ^^) Que votre curiosité ne s’affaiblisse pas mais gardez quand même une part de réalisme (certains pourraient vous croire s’ils sont fragiles et non stupides) Bien à vous.

    • hem
      4 novembre 2012 at 13 h 29 min #

      Denis, j aime bien certaine chose que vous dites dans votre message, je trouve ça interressant.
      Cependant je trouve que :
      1-notre Guru ne présente pas ses propres théories, mais nous présente
      des travaux de l actualité scientifique. Ces travaux peuvent être en chantier complet ou terminé, on peu selon chacun les trouver géniaux ou nuls
      2-ce que vous dites concernant le fait de vivre en harmonie avec notre savoir me paraît a la fois tres censé et je pourrais meme dire qlqpart que je suis d accord avec vous, cependant je trouve que c est complètement contradictoire. Et le concept de savoir me paraît de nos jours résolument révolu.
      3-votre dernière phrase m a fait tilter: il s`agit justement dans cet article d’ une experience qui questionne le réalisme. De quel réalisme parlez vous donc?

  11. Kakoum
    3 novembre 2012 at 23 h 46 min #

    J’ai déjà entendu parler de cette théorie par ailleurs, beaucoup de gens sont alarmistes face à cette hypothèse. Pourtant j’ai envie de dire, et alors? Est ce que le fait d’être des êtres crées de toutes pièces par une entité supérieure remet en cause la légitimité de notre existence? Alors oui il y a la tentation de se poser la question « mais pourquoi? qu’est ce que ce créateur supposé nous veut? Du coup c’est quoi la mort, il se passe quoi ensuite? » En sommes rien de très différents que les questions fondamentales que nous nous posons en temps normal, partant du principe que les voies du seigneur sont impénétrables… J’aime appeler la théorie lancée par Mr Beane la « théorie de l’illusion universelle » parce qu’elle n’a rien de nouveau. Platon pensait que notre réalité n’était que l’ombre d’une vérité éclatante sur de la matière et que suivant notre degré de sagesse, après notre mort notre esprit pouvait s’élever vers un monde intelligible dans la contemplation des idées. L’église Chrétienne pense que le monde n’est qu’un royaume éphémère et que suivant notre niveau de bonté nous pouvons nous élever vers le royaume céleste après notre mort afin de contempler Dieu, pareille pour les anciennes croyances mésopotamienne, hindouistes, après je ne connais pas toutes les religions mais on retrouve plus ou moins la même idée partout, à travers l’histoire… Qu’est ce que tous ces courants de pensées nous ont inculqué? Ben oui, rester humble, c’est sûr que penser qu’on n’est qu’un ersatz d’un truc qu’on ne peut même pas concevoir ça fait mal à l’égo, après rien ne nous empêche de vivre bien. Après je comprend la peur de se sentir aussi, désincarné, et si nous n’étions rien d’autre que des cobayes? Une source d’énergie? Pire encore, et si le but de notre créateur ne correspond pas à notre éthique, notre morale? C’est vrai qu’à travers diverses observation de la nature, le monde ressemble à un laboratoire géant, chaque espèce ayant un ou plusieurs points forts, et un ou plusieurs points faibles, la question étant « laquelle survivra le mieux dans ce cloaque grouillant qu’est l’évolution? » Je peux donner un élément de réponse: il y a peu de chance qu’il s’agisse du guépard. Après peut être que c’est un jeu, imaginez on ait été programmé juste pour alimenter des paris dans une énorme lane céleste! Tout est possible! Ce serait horrible mais à l’heure actuelle il n’est pas possible d’en savoir plus, j’attends tout de même la suite de leurs recherches avec impatience!

  12. Emilien
    6 décembre 2012 at 0 h 18 min #

    Bonjour Guru.

    J’ai remarquer une petite erreur dans la phrase suivante :
    « une partie extrêmement petite de notre univers infiniment grand, quelque femtomètres de travers (un million de nanomètres, ce qui est encore très, très petit).. »

    Un million de nanomètre ( un million 10^6 , nano 10-9, cela fait 10-3 soit millimètre).

    Un femtomètre est un millionième de nanomètre et non pas un million de nanomètre.

    Bonne continuation Guru et continue ton bon travail

    • 6 décembre 2012 at 6 h 50 min #

      Effectivement… Merci Émilien ;) !

  13. max
    1 avril 2013 at 19 h 18 min #

    si nous somme une simulation, le bug n’est pas loin vu comment vont les choses.
    reset c’est surement pour bientôt.

  14. 11 avril 2013 at 4 h 25 min #

    Pour une illustration de cette idée
    vous pouvez voir le film d’anticipation « Passé Virtuel » (the 13th floor)
    Un bon thriller de 1999.

  15. Demongornot
    17 juin 2013 at 21 h 35 min #

    Bonjour, mon premier commentaire sur Guru, j’adore ce site, désoler d’avance pour mrd possibles fautes.
    Personnellement je dit que la direction vers la quel on devrais ce tourner pour vérifier si on est dans un univers virtuel c’est « Le problème de la mesure »
    C’est l’une des seule si ce n’est la seule preuve concrète qui pourrais nous prouvé si oui ou non on vie dans un monde virtuel.
    En effet le problème de la mesure veux que le fait d’observer un phénomène quantique interagie avec lui et l’expérience des fentes de Young montre très clairement qu’une particule qui agit comme une onde lors ce qu’elle n’est pas observée et comme une onde lors ce qu’on l’observe serrais la plus grosse preuve d’une tentative de script pour sauvegarder de la puissance de calcul et précalculer le comportement d’un électron plutôt que de le calculer, peux être que de la façon dont fonctionne cette simulation les ondes sont bien plus simple a calculé que les particules, ou autant c’est un phénomène quantique qui n’as rien a voir.
    Mais si c’est le cas et que l’on ce trouve dans une simulation, alors c’est notre meilleur chance de le prouvé car l’expérience décrite ici comporte trop de « si » et si les « admins » avaient mis des sécurité, et si ils calculez a une échelle plus petite, et si le fait qu’on interagisse comme ça était scripter pour donner une fausse réponse etc etc.
    Alors que le problème de la mesure lui si il était la car on était dans un monde virtuel dans un ordinateur qui cherche une solution pour économiser de la puissance de calcule, alors on a trouvé la faille.
    La solution serrais de faire des expérimentations dans ce sens avec Les fentes de Young, on utilise nos matériels d’observations mais sans pouvoir lire les données, pas de monitoring.

    La ça ce complique :
    Soit on a le résultat d’une onde et ça signifie que on est dans un monde virtuel OU que le processus quantique est autre que lier a l’instrument et est peux être lier a nos ondes cérébrales ou autre chose comme un effet de chaîne ou un état quantique affecterais directement les résultat quantique (nous) ce qui prouverais d’ailleurs que Schrödinger avec son chat avais tord OU encore que les admins on fait un patch.

    Alors que si le résultat est des particules, ça signifie que c’est l’instrument qui interfère avec les électrons et non le fait de l’observer OU que le fait de mesurer n’est pas lier au facteur humain (qui sais, autant l’univers a était simuler pour autre chose que la vie qui n’est qu’une conséquence de ça et non le but bien que j’en doute).

    Il faudrait faire cette expérience avec plusieurs façon de mesurer le résultat et plusieurs « niveau » d’interaction après les instruments de mesure, voir a quel state de « l’observation » on passe du résultat d’onde a celui de particules.

    Et ne pas oublier que notre univers pourrais être un ordinateur géant, autonome mais créer par personne et ou la notion de dieu serrais la meta conscience résultant de l’existence de l’univers, il agirais comme tel car malgré que il n’y aurais pas de simulation a proprement parler (vue que on ne serrais pas dans l’ordinateur d’une expérience mais dans un ordinateur naturel créer par la logique pur qui de toute façons interdit son existence si il n’est pas suffisamment stable pour fonctionner et donc exister) et que sans qu’il y est vraiment de créateurs de cette simulation l’univers ce comporte comme un ordinateur quantique et que c’est d’ailleurs la raison pour la quel les ordinateurs (électrique et quantique) peuvent fonctionner et pourquoi on a imaginer que on vie dans une simulation d’un ordinateur créer par une conscience ou au moins une entité.
    Mais même la, la question serrais alors, qu’est ce que l’univers de nos « admins » une autre simulation dans une boucle sans fin, ou un monde au lois physique très différentes de notre univers ?
    Autant nous somme dans une particule qui fait partie d’un monde lui même étant une particule etc etc.

    Quoi qu’il en soit j’aimerais vraiment que mon idée a partie de l’expérience avec Les fentes de Young arrive au oreilles de scientifique pouvant et voulant réaliser cette expérience qui si elle nous en apprend pas plus sur le fait que nous vivons dans un ordinateur quantique géant nous en apprendras surement beaucoup sur le problème de la mesure.

Laisser une réponse