Un 6ème monde potentiellement habitable.

Gliese163c-1

Une planète potentiellement habitable a été découverte autour de l’étoile Gliese 163, à 50 années-lumière d’ici. La planète est plus grande que la Terre, environ sept fois plus massive et réside près du bord intérieur de la zone habitable de l’étoile, selon l’annonce de l’astronome Thierry Forveille du laboratoire d’Astrophysique de Grenoble, ce 30 août lors de la réunion de l’Union Astronomique internationale (IAU) .

Selon sa composition et ses capacités atmosphériques, la planète pourrait être capable de soutenir la vie. Il est peu probable qu’elle subisse une sorte d’effet de serre qui la réchaufferait au-delà du point d’habitabilité.

Thierry Forveille et ses collègues (sous la direction de Xavier Bonfils) ont découvert la planète en cherchant des oscillations dans la lumière renvoyé par son étoile hote avec un télescope au Chili. Les astronomes ont calculé que la planète Gl 163c,  reçoit de 30 à 40 % plus d’énergie que la Terre n’en reçoit du soleil. Le rayon de la planète restant inconnu, il n’est pas encore clairement défini de quoi la planète est faite, mais les scientifiques pensent que c’est un mélange de roches et d’eau.

Gliese 163 est une étoile naine M (naine rouge de type spectral M), elle est plus petite et plus faible que le soleil et accueille au moins deux planètes. La planète la plus proche, Gl 163b, fait 11 masses terrestres et accomplit une révolution en seulement 8,6 jours; un peu plus loin, il y a Gl 163c, avec 7 masses terrestres et une période orbitale de 25,6 jours. Et il y a une troisième potentielle planète, un corps de 20 masses terrestres beaucoup plus éloigné, avec une période orbitale de 669 jours.

Ci-dessous : les orbites et l’estimation de la taille des deux planètes, b et c, autour de Gliese 163. Une troisième planète non confirmée, d, a une orbite en dehors de l’échelle de l’infographie (non représentée). Gliese 163c orbite à l’intérieure de la zone habitable (en vert) ce qui la rend plus chaude, mais toujours potentiellement habitable en fonction de sa composition et de sa structure atmosphérique. (PHL @ EPU Arecibo)

Orbites_Gliese163

Selon les astronomes, la recherche de planètes habitables autour des naines M pourrait accélérer les découvertes de planètes analogues à la Terre. Il est plus facile de trouver et de suivre une planète de la taille de la Terre dans la zone habitable d’une naine M. Ces étoiles sont plus petites, donc les planètes de la taille de la Terre sont plus faciles à trouver : elles ont plus d’influence sur leur étoile et produisent une plus grande baisse de luminosité (transit). Et les naines M sont communes, 80 % des étoiles dans le voisinage solaire sont de ce type.

Gliese 163c est la 6ème exoplanète potentiellement habitable découverte jusqu’ici et vient se placer en cinquième position dans la liste actuelle des exoplanètes aux caractéristiques similaires à la Terre, parce qu’elle fait presque deux fois la taille de celle-ci et que sa température est aussi plus élevée.
Liste-habitables_Gliese163c

Gliese 163c a été découverte par l’équipe européenne de l’HARPS, dirigée par Xavier Bonfils de l’UJF-Grenoble/CNRS-INSU, Institut de Planétologie et d’Astrophysique de Grenoble, France. L’étude n’est pas encore disponible en ligne, elle le sera au public dans environ deux semaines, sur le journal Astronomy & Astrophysics.

L’annonce presse sur le site Planetary Hability Laboratory de l’université de Puerto Rico à Arecibo : A Hot Potential Habitable Exoplanet around Gliese 163.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse