Contrairement à vous, cette espèce de punaise cherche, pour survivre, le coup de Soleil.

Boisea rubrolineata1

Une Exposition excessive au soleil est liée à toutes sortes de risques pour la santé chez les humains, mais les insectes Boisea rubrolineata en Colombie-Britannique (de la même famille que nos odorantes punaises, sous-ordre Rhopalidae) utilisent la lumière du Soleil pour se protéger des maladies. Tout cela fait partie de l’un des processus biologiques les plus bizarres que l’ont puisse trouver dans la nature.

Ces insectes quittent souvent leurs abris et trainent en bande dans des zones éclairées par le soleil, où ils commencent à libérer de forte odeur à l’aide de composés connus sous le nom de monoterpènes.
Boisea rubrolineata2

Malgré le caractère apparemment sociale de cette réunion au soleil, les insectes ne libèrent pas leurs produits chimiques pour communiquer ou pour séduire une future partenaire. Au lieu de cela, les monoterpènes tuent les germes ou les agents pathogènes qui se sont accumulés sur leur corps lorsqu’ils étaient dans leurs abris.

Ce qui est inhabituel, c’est que les insectes ont besoin de s’exposer à la lumière du soleil pour que les monoterpènes soient pleinement efficaces. La présence de la lumière active les composés chimiques afin qu’ils puissent réellement engloutir toutes les spores sur le corps des insectes. Ils ont donc un système immunitaire à énergie solaire assisté, ce qui est différent de tout ce que nous avons vu auparavant.

Le biologiste Gerhard Gries,  de l’Université Simon Fraser, détaille la découverte ainsi :

Ce bain de soleil prophylactique défend ces insectes contre les agents pathogènes auxquels ils sont confrontés dans leurs abris. S’ils convertissent l’énergie solaire pour alimenter la réaction chimique, sans l’aide de symbiotes microbiens (les organismes qui vivent avec un hôte, souvent avec des avantages mutuels) nous considérons que c’est un exploit très remarquable dans le monde animal.

Il est tout à fait possible que d’autres insectes puisent dans les rayons du soleil pour tirer le meilleur parti de leurs défenses chimiques naturelles, mais pour l’instant cela a seulement été observé chez les insectes Boisea rubrolineata occidentaux.

L’étude publiée dans la revue Entomologia Experimentalis et Applicata : Do western boxelder bugs sunbathe for sanitation? Inferences from in vitro experiments. Images Flickr 1 et 2.

Tags: , ,

Une réponse à “Contrairement à vous, cette espèce de punaise cherche, pour survivre, le coup de Soleil.”

  1. nasamsha
    30 novembre 2012 at 22 h 22 min #

    Je me demande comment les chercheurs ont fait pour obtenir ses résultats ? ;-D

Laisser une réponse