Découverte d’une exoplanète plus petite que la Terre, mais beaucoup plus chaude. (Vidéo)

UCF-1.01

Des astronomes, utilisant un télescope spatial de la NASA, ont découvert une planète extraterrestre plus petite que la Terre, en orbite autour d’une étoile qui est juste à notre porte cosmique. Mais ce monde,  qui fait les deux tiers de la taille de notre propre planète, n’est pas du tout propice à la vie, ou pour des créatures de l’enfer car il y fait aussi chaud, avec une surface qui pourrait être couverte de lave en fusion.

Image d’entête (clc pour agrandir) : une représentation artistique de ce que les astronomes pensent être un monde extraterrestre, l’un des plus petits. 

La nouvelle planète, avec la référence UCF-1.01, se trouve à seulement 33 années-lumière dans la constellation du Lion, ce qui en fait apparemment la plus proche jamais trouvée en dehors de notre Système solaire. Elle a été découverte par hasard par une équipe internationale à l’aide du télescope spatial Spitzer qui est en orbite héliocentrique autour du Soleil.

Ils étudiaient une plus grande planète, similaire en taille à notre propre géante de glace Neptune et en orbite autour d’une étoile naine rouge appelée GJ 436b. Mais ils ont remarqué des baisses inattendues et régulières de la lumière infrarouge de l’étoile qui ont indiqué qu’un autre astre passait en face de l’étoile.

Le professeur Joseph Harrington et l’étudiant Nate Lust, de L’University of Central Florida (UCF), ont passé au crible des centaines d’heures d’observations recueillies par le télescope spatial Spitzer, la sonde Deep Impact, le Very Large Telescope (VLT) au Chili et le télescope Canada-France-Hawaii à Hawaii afin d’acquérir d’avantage de détails sur la nouvelle planète.

Selon leurs calcules, elle mesure environ 8.400 km de large et tourne près de son étoile, elle passe comme l’éclair autour d’elle en un an qui dure 1,4 jour terrestre à peine. Cela signifie que la température de surface doit être supérieure à près de 600 °C. La planète pourrait même être couverte de magma.

Harrington et Kevin Stevenson de l’Université de Chicago, ont également trouvé des indices d’une troisième planète, provisoirement baptisée UCF-1.02, en orbite autour de la même étoile, mais aucun instrument n’a encore pu mesurer sa taille.

Ci-dessous : la représentation de la planète UCF-1.01 (NASA/JPL-Caltech).

Les autres scientifiques, impliqués dans la découverte, font partie de l’Université de l’Arizona, de l’Observatoire européen austral (ESO), du Space Telescope Science Institute et de la Southwest Research Institute.

L’étude sera publiée dans l’Astrophysical Journal.

A partir du JPL de la NASA : Spitzer Finds Possible Exoplanet Smaller Than Earth et Spitzer Finds Possible Exoplanet Smaller Than Earth.

Tags: , , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse