Le symptôme neurologique qui pousse des personnes à constamment faire des blagues vaseuses…

Joker-bat2Dans la catégorie symptôme neurologique humain véritablement bizarre, il y a une “maladie” qui pousse certaines personnes à faire des blagues, des calembours et autres paronomases de façon compulsive et d’engager un comportement farfelu.

Witzelsucht (de l’allemand witzelh qui veut dire blaguer/plaisanter et sucht signifiant addiction/désir ardent) est un trouble mental qui pousse le patient à faire des blagues compulsives inappropriées ou des calembours (paronomase), tout le temps. L’état est généralement le résultat d’un accident vasculaire cérébral (ou une lésion) dans la région orbitofrontal sur le côté droit du cerveau.

Le lobe frontal est l’endroit où se trouve la personnalité. Toute modification apportée dans cette région a pour résultat des changements spectaculaires de l’humeur, des goûts et des intérêts. Les personnes qui prennent un coup sur le côté gauche du cerveau deviennent souvent déprimées et d’humeur colérique, tandis que celles qui sont blessées dans la partie droite ont tendance à devenir euphorique et de bonne humeur, peu importe la situation.

Ci-dessous, exemple de lésions (hémorragie) pouvant conduire au symptôme neurologique du Witzelsucht.

image

Si vous essayez de vous frapper sur ce côté droit de votre tête, vous serez peut-être de bonne humeur, mais loin des autres, car ceux-ci ne vous supporteront pas !

Un homme de 56 ans a souffert d’un accident vasculaire cérébral dans la région orbitofrontal droite, entrainant à la fois le syndrome de witzelsucht et de l’hypersexualité, un cocktail explosif ! Bien sûr, les plaisanteries inappropriées qui en ont découlé ont fait fuir toutes les femmes aux alentours. Il plaisantait, faisait des paronomases et parlait tout le temps, souvent au point où les médecins devaient le forcer à s’interrompre pour effectuer des tests sur lui. Ses plaisanteries, au contenu érotique, étaient constantes et il ne se souciait pas des demandes répéter des personnes autour de lui pour qu’il s’arrête, même si sa femme était là.

Dans un autre exemple, une femme de 57 ans est soudainement devenue “la reine de la

Un bel exemple de l’utilisation immodérée de paronomase (ça va bien 5 minutes…).

fête” après avoir subi un petit choc, mais elle a arrêté un grand nombre de ses routines d’hygiène personnelle. Et bien que les personnes ayant ce trouble neurologique font constamment des blagues, rigolent et parfois chantent tout le temps, elles sont incapables de répondre aux blagues des autres. Elles restent complètement impassibles face à celles-ci, aux films comiques, etc… Difficile de se faire de nouveaux amis de cette façon !

Il n’y a pas beaucoup de manières de traiter la maladie. Les médecins peuvent essayer une thérapie comportementale, comme de constamment et patiemment expliquer que ses jeux de mots ne sont (jamais) pas drôles. Cependant, lorsque le problème est plus grave (et que le médecin n’en peut plus), il peut prescrire des stabilisateurs de l’humeur pour tenter de renvoyer les malades vers leur personnalité d’origine.

A partir de MSNBC : No pun intended: ‘Joking disease’ is no joke, Neuro (document PDF) : Witzelsucht after Right Putaminal Hemorrhage: A Case Report et Wikipédia en anglais : Witzelsucht.

Tags: , ,

Une réponse à “Le symptôme neurologique qui pousse des personnes à constamment faire des blagues vaseuses…”

  1. Leo_shelby
    2 février 2014 at 10 h 37 min #

    Le film The bay c’est inspiré de cet isopode.

Laisser une réponse