Il y a 200 000 galaxies dans cette photo ! (Vidéo)

ultraVISTA

Plus de 200 000 galaxies prennent le devant de la scène dans cette éblouissante photo,  réalisée par un télescope européen (clic pour agrandir ou un très très grand format, 253 Mb, ici), une image qui, selon les scientifiques, est la plus profonde vue du ciel jamais enregistré de cette taille dans la lumière infrarouge.

Le télescope VISTA, au Chili, a capturé ce trésor galactique qui remplit l’intérieur de ce que les astronomes pensaient être une banale partie du ciel. Il a été découvert par l’observatoire UltraVISTA, un projet qui étudie les galaxies lointaines dans l’univers primitif et la formation des étoiles, en effectuant un balayage répété d’une section du ciel pour obtenir une image d’une profondeur sans précédent.

En scrutant en permanence la même portion du ciel, le télescope VISTA acquiert lentement des mesures de la lumière très faible des plus lointaines galaxies, ont déclaré dans un communiqué les responsables de l’observatoire européen austral (ESO). La nouvelle image montre une région du ciel appelé le domaine COSMOS, qui est situé dans la constellation du Sextans.

Pour créer l’image, les chercheurs ont combiné les données provenant de plus de 6000 images distinctes, un total de 55 heures de temps d’exposition, à travers cinq filtres de couleurs différents. Le produit fini est la plus profonde vue infrarouge du ciel, de cette taille, jamais prise, selon les responsables de l’ESO.

L’image de la zone COSMOS révèle une poignée d’étoiles brillantes, posée sur un fond d’objets plus faibles qui sont en fait des galaxies éloignées qui contiennent chacune des milliards d’étoiles. En fait, plus de 200 000 galaxies sont enregistrées dans ce point de vue unique.

La surveillance de l’UltraVISTA est conçue pour sonder les galaxies lointaines dans l’univers primitif. L’expansion de l’univers déplace la lumière des objets lointains vers de plus grandes longueurs d’onde. Cela signifie que la lumière, provenant des galaxies les plus lointaines que nous pouvons observer, est dans le spectre infrarouge lorsqu’elle atteint la Terre.

Étudier la lumière de ces galaxies, à des distances successivement plus grandes, permet aux astronomes de cartographier les galaxies, leur formation et comment elles ont évolué au fil du temps.

L’image présente aussi des dizaines de milliers d’objets inconnus sous forme de petites tâches rougeâtres présents dans toute la scène cosmique. Ce sont surtout des galaxies très lointaines vues lorsque l’univers était seulement à une petite fraction de son âge actuel, selon les responsables de l’ESO.

Les premières analyses des images UltraVISTA, combinées avec les observations d’autres télescopes, indiquent la présence de galaxies, que l’on voit, lorsque l’univers avait moins d’un milliard d’années ou même plus jeune.

Vidéo : une plongée dans les galaxies selon l’UltraVISTA.

Un très grand format de cette image 253 mb sur le site de l’ESO.
Le communiqué de l’Observatoire européen austral sur l’UltraVISTA peut être trouvé ici : VISTA Stares Deep into the Cosmos et plus de détail sur l’enquète du COSMOS : Cosmic Evolution Survey.

Tags: , , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse