Sauron, c’est toi là-bas dans le noir ? (Vidéo)

nébuleuse-helix-comparaison

Mais qui regarde qui ici ? Une nouvelle image de la Nébuleuse de l’Hélice (aussi appelé "oeil de Dieu" dans les discutions internet…) a été prise par le télescope VISTA de l’ESO, à l’Observatoire du Cerro Paranal au Chili.

À propos du titre : l’oeil de Sauron + Gigi l’amoroso (Dalida), votre Guru regrette déjà….

À la lumière infrarouge, en comparaison des images précédentes de la nébuleuse de l’Hélice prises en lumière visible (comparatif en image d’entête), “l’œil” semble avoir mis une lentille de contact de couleur, modifiant sa couleur du bleu au brun. L’infrarouge révèle  les gaz froids dans la nébuleuse, tout en soulignant un fond riche d’étoiles et de galaxies.

La Nébuleuse de l’Hélice par VISTA :

eso1205a

La Nébuleuse de l’Hélice est une nébuleuse planétaire se trouvant dans la constellation du Verseau, à environ 700 années-lumière de la Terre. Cet étrange objet s’est formé quand une étoile, similaire à notre Soleil, était dans la phase finale de sa vie. En fait, notre Soleil pourrait ressembler à cela, dans plusieurs milliards d’années.

La Nébuleuse de l’Hélice est une énorme caverne de gaz incandescents. L’anneau principal de l’hélice fait environ deux années-lumière, soit environ la moitié de la distance entre le Soleil et la plus proche étoile. Cependant, le matériel de la nébuleuse s’étend de l’étoile à au moins quatre années-lumière. Cela est particulièrement évident dans cette vue infrarouge, où les gaz moléculaires rouges peuvent être vu dans une grande partie de l’image.

En son centre, une étoile mourante qui a éjecté des masses de poussière et de gaz pour former des tentacules comme des filaments, s’étendant vers un rebord externe composées du même matériau. Incapable de tenir sur ses couches externes, la chaude étoile centrale rejette lentement des coquilles de gaz qui sont devenus la nébuleuse. Elle évolue pour devenir une étoile naine blanche et apparait comme le petit point bleu visible au centre de l’image.

Le télescope VISTA révèle également la fine structure dans les anneaux de la nébuleuse. La lumière infrarouge capte comment et où le refroidissement du gaz moléculaire s’effectue. La matière s’agglutine en filaments qui rayonnent à partir du centre et la vue entière ressemble à un feu d’artifice céleste, ou à un œil géant.

La présentation de cette nébuleuse par l’ESO :

 

A partir de l’ESO : The Helix in New Colours.

Tags: , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse