L’éclairage urbain pourrait révéler la présence d’une civilisation extraterrestre.

lumière-planète

Si une civilisation extraterrestre a construit des villes brillamment éclairées, comme celles montrées dans la représentation artistique en image d’entête, les futures générations de télescopes pourraient nous permettre de les détecter. Cela offrirait une nouvelle méthode de recherche d’intelligence extraterrestre ailleurs dans notre galaxie.

Dans la recherche d’intelligence extraterrestre, les astronomes traquent des signaux de radio et les impulsions laser ultra-courtes. Dans un nouveau document, Avi Loeb (Harvard-Smithsonian Center for Astrophysics et Edwin Turner (Université de Princeton) suggèrent une nouvelle technique pour trouver les habitants d’une autre planète : rechercher les lumières de leur ville.

Comme avec d’autres méthodes SETI, ils s’appuient sur l’hypothèse que les extraterrestres utiliseraient des technologies comme sur la Terre. C’est raisonnable, car toute vie intelligente qui a évolué à la lumière de son étoile la plus proche est susceptible d’avoir un éclairage artificiel qui se met en marche pendant les heures d’obscurité.

Avec quelle facilité pourrions-nous repérer une ville sur une planète lointaine ? De toute évidence, cette lumière devra être différenciée de l’éclat de son soleil. Loeb et Turner proposent d’observer le changement dans la lumière d’une exoplanète alors qu’elle se déplace autour de son étoile.

Image de la Terre à partir de l’ISS : Vue de l’espace : un monde tournant et scintillant.

Comme les planètes en orbites, elle passe par des phases similaires à celles de la Lune. Quand elle est dans une phase sombre, la lumière artificielle du côté nuit serait plus visible depuis la Terre que la lumière réfléchie du côté jour. Ainsi, le flux total d’une planète avec un éclairage urbain peut varier d’une manière qui est différemment mesurable d’une planète qui n’a pas de lumières artificielles.

Repérer ces minuscules signaux exigerait de nouvelles générations de télescopes. Cependant, la technique pourrait être testé près de chez eux, en utilisant des objets à la lisière de notre système solaire.

Loeb et Turner ont calculé que les meilleurs télescopes actuels devraient être en mesure de voir la lumière générée par une métropole de la taille de Tokyo à partir de la ceinture de Kuiper, la région occupée par Pluton, Makemake et des milliers de petits corps glacés. Donc s’il y a des villes là-bas, nous devrions être en mesure de les voir maintenant. Les astronomes peuvent parfaire la technique et être prêt à l’appliquer lorsque les premières planètes, de la taille de la Terre, seront trouvées autour d’étoiles lointaines dans notre galaxie. “Il est très probable qu’il y ait des villes extraterrestres sur le bord de notre système solaire, mais le principe de la science est de trouver une méthode pour le vérifier", a expliqué M. Turner.

Comme notre technologie a évolué à partir des émissions de radio et de télévision vers le câble et la fibre optique, nous sommes devenus moins détectables. Si la même chose est vraie des civilisations extraterrestres, les lumières artificielles pourraient être la meilleure façon de les repérer de loin.

L’étude publiée sur Arxiv : Detection Technique for Artificially-Illuminated Objects in the Outer Solar System and Beyond.

À partir du Harvard-Smithsonian center for Astrophysics : City Lights Could Reveal E.T. Civilization.

Tags: , , ,

3 Réponses à “L’éclairage urbain pourrait révéler la présence d’une civilisation extraterrestre.”

  1. 6 novembre 2011 at 17 h 29 min #

    C’est une idée intéressante.

    Il reste maintenant à espérer que ces civilisations extra-terrestres intelligentes ne soient ni troglodytes, ni sous-marine, ni masqué par des kilomètres de nuages, etc.
    Mais bon, l’important est d’essayer…

    A mon avis, à défaut de nous permettre de trouver ces ET intelligents, ça nous permettra peut-être de faire d’autres découvertes scientifiques, qui n’ont peut-être rien à voir… Après tout, c’est parfois comme ça que la science avance.

  2. didi
    6 novembre 2011 at 20 h 11 min #

    oui mais si les ET son moins bête que nous, peut-etre n’éclairent ils plus la nuit vu les interférences nefaste que ça cause a toutes sortes d’insectes et autres animaux….
    tout n’est qu’équilibre…

  3. 7 novembre 2011 at 11 h 00 min #

    Une idée que je qualifierais de lumineuse.

    Je ne peux me résigner à croire que nous soyons les seuls à avoir atteint une technique suffisante pour vouloir/pouvoir rechercher des civilisations ailleurs.

    Une petite citation :
    « La preuve qu’il y a des êtres intelligents ailleurs que sur Terre est qu’ils n’ont jamais essayé de nous contacter ». [Bill Watterson]

Laisser une réponse