Comment le panda a perdu son goût pour la viande.

panda2

Le Panda, qui appartient à la famille des ours, devrait, normalement, avoir un léger penchant pour la viande. Mais qu’est-ce qui les a rendu si pacifique et fan de bambou ? Une partie de la réponse est dans leurs gènes, en particulier celui qui code l’une des sept saveurs fondamentales, les récepteurs de goût umami.

Voilà déjà un mot dont je ne me souvenais plus ! Umami est une saveur représentant, plus particulièrement, la viande et les aliments riches en protéine.

Le scientifique en génétique, Jianzhi Zhang de l’Université du Michigan et ses collègues, ont donc découvert que nos pandas d’aujourd’hui sont porteurs d’une version inactive du gène TAS1R1 qui contrôle la capacité de goûter aux saveurs umami. Sans ce gène actif, les pandas sont dans l’incapacité de ressentir le goût de la chair fraiche, les rendant insensibles à l’envie de manger de la viande, même si elle était disponible en grande quantité.

Ils ont découvert que le gène est inactif depuis 4,2 millions d’années et que les archives fossiles montrent que les pandas sont passés de la viande aux bambous il y a, entre 7 et 2 millions d’années. Des recherches antérieures ont suggéré des modifications de l’environnement, provoquant la disparition de la plupart des proies du panda, en ne leur laissant pas d’autre choix que de se transformer en végétarien (ça fait froid dans le dos!).

Le gène TAS1R1 serait alors devenu inutile et aurait cessé de fonctionner. C’est une théorie logique, mais elle n’est valable que si les pandas avaient effectué ce changement entre 7 et 4,2 millions d’années. Les fossiles enregistrés, laissent ouvert la possibilité que ce processus se soit produit, après que le gène se soit éteint, ce qui rend l’histoire plus compliquée à comprendre, mais pas impossible… 

Source

 

 

 

Tags: , , ,

Pas encore de commentaire.

Laisser une réponse